Humeurs

Les affaires Polanski et Miterrand : exemple d’un fossé entre opinion publique et élites

Ndlr : article choisi par IsabelleJuliette durant sa semaine de rédaction en chef

Les affaires Polanski et Mitterrand ont passionné. Des polémiques sont nées d’abord sur le net et après se sont diffusées dans tous les médias. Mais les polémiques qui ont agité les esprits s’intéressaient plus à la forme qu’au fond. En effet, les élites intellectuelles françaises se sont insurgées contre l’arrestation de Roman Polanski. Certaines ont même été outrées que Polanski soit bafoué de la sorte.

Les affaires Polanski et Miterrand : exemple d’un fossé entre opinion publique et élitesComme si son arrestation tardive reposait sur des chefs d’accusations outranciers. On peut s’étonner que cette affaire vieille de plus de trente ans ne ressorte qu’aujourd’hui. Mais s’il est coupable, il doit connaitre le même traitement qu’un citoyen lambda. Certes il demeure talentueux dans son art mais s’il a commis un tel délit (c’est à dire d’avoir violé une mineure de moins de 15 ans) il devrait être jugé comme n’importe lequel des criminels sexuels. Pourquoi la justice devrait être différente ? Après tout, on punit sévèrement mais justement les criminels sexuels et on lutte pour qu’ils arrêtent de nuire.

Je trouve ça aberrant que Polanski soit traité différemment. Les arguments souvent utilisés pour le défendre sont sans fondements.  Ce n’est pas parce qu’il a survécu à la Shoah  et à l’enfer des camps de concentration qu’on peut tout lui pardonner. Ce n’est pas parce qu’on a subit l’horreur qu’on doit la faire  subir à d’autres. Certains reprochent aux États-Unis d’en faire une affaire de mœurs. Mais n’ont-ils pas raison ?

Il n’avait pas à profiter de sa notoriété pour assouvir des penchants sexuels répréhensibles. Sur ce point l’opinion publique ne pardonne rien alors que l’élite intellectuelle s’organise pour laver l’honneur de Roman Polanski. Il existe donc un fossé entre une élite qui prend des positions que l’on peut allègrement contester pour défendre à n’importe quel prix Polanski et une opinion publique qui pense qu’il est traité différemment parce qu’il est célèbre. En tant de crise, les écarts semblent se creuser. L’égalité n’est pas respectée alors qu’on lutte fortement contre la récidive des criminels sexuels.

Quant à l’affaire Mitterrand, elle a commencé avec des commentaires sur l’arrestation de Polanski qui ont largement  choqué l’opinion publique mais aussi la classe politique. S’ajoute à ça la redécouverte d’un livre vieux de cinq ans dans lequel il raconterait des aventures plutôt douteuses qu’il aurait eues en Thailande. Quelle est la part de vérité dans ce roman. Même s’il se défend de n’avoir eu des relations qu’avec des adultes consentants le doute persiste. Bien que la polémique tend à se dissoudre, personne ne l’oubliera.

Ces deux affaires sont liées. La première polémique a causé la seconde. Il ne faudrait pas que d’autres affaires similaires continuent à défrayer la chronique. L’opinon publique risque de s’en lasser et de continuer à penser qu’il existe une justice à deux vitesses où l’élite s’en sortira toujours plus facilement.

17 Responses to “Les affaires Polanski et Miterrand : exemple d’un fossé entre opinion publique et élites”

  • Je suis d’accord sur le fond,ok polanski est un un artiste,mais voila il a été condamné,et je ne vois pas pourquoi il ne purgerai pas sa peine.
    Mais bon,en France il règne comme un parfum de justice a deux vitesses,c’est pas nouveau….

  • C’est pas nouveau mais c’est dommage que toutes les lois de la République ne s’appliquent pas à tout le monde de la même façon après tout ce devrait être la justice dans une société où la valeur de l’égalité est fondatrice de l’idéal républicain.

  • Jess… je te lirais à jamais toi aussi désormais pour avoir écrit ça, pris cette position !!!! Tout; le fond et la forme… Merci

  • Merci pour ce très joli compliment Isabelle Juliette ça me va droit au coeur. De rien jet trouve qu’il est important je réagir sur des sujets comme cela. Quand il existe des choses pour lesquelles on peut se révolter il est important de le dire.

  • pour Polanski c’est quand meme plus complique. Il avait conclu un deal aux Usa et un Procureur a essaye de modifie le deal ce qui a entraine sa fuite des Usa. En plus sur le plan civil il a paye des dommages et interets a la victime qui a ensuite decide des laisser tomber sa plainte. Evidemment un cul serre chechant a se faire mousser a essaye de raviver l’affaire. Il s’est plus ou moins base sur un documentaire de HBO dans lequel un autre procureur (qui depuis reconnait en avoir rajouter pouer se faire mousser aussi) pour ressortir cette affaire. La plaignate elle meme ne voulait plus en entendre parler et refaire sa vie. A present elle est mariee et a 3 enfants et se retrouve involontairement sous les projecteurs.
    Je ne dis pas que Polanski n’est pas coupable mais cette affaire n’est pas aussi simple que l’onn peut penser. sinon il va de soit que je suis contre le 2 poids 2 mesures.
    Pour l’autre je ne connais pas le pb…

  • « On peut s’étonner que cette affaire vieille de plus de trente ans ne ressorte qu’aujourd’hui »

    En fait, depuis plus de trente ans, Roman Polanski est, aux yeux de la justice californienne, en cavale, tout simplement. RP s’est rendu coupable de viol avec préméditation sur mineure. Suite à un accord liant le civil et le pénal (comme c’est possible aux EU), RP indemnise la victime, Samantha Gailey, et le procureur lève les principaux chefs d’inculpation, laissant celui de relations sexuelles avec mineure, ce qui ramène la peine maximale de 30 à 4 ans. RP est mis en liberté provisoire, mais ne se présente pas lors du prononcé. Depuis, il est en fuite.

    Il n’y a pas de prescription, puisque la justice américaine a posé divers actes de procédure (mandats internationaux, etc. ) pour l’amener devant ses juges. RP a toujours tout fait pour échapper à une arrestation. Il payait des avocats, ne se rendait ni aux EU, ni en GB, ne prenait probablement jamais l’avion (Interpol contrôle les aéroport) mais la voiture pour aller discrètement en Suisse, où il a une maison. Ici, son arrivée était annoncée dans tous les journaux. Et il faut croire que la police lit le journal !

    Voilà. Tant que RP ne quittait pas la France, pas de problèmes : la France n’extrade pas ses nationaux. Tant qu’il allait discrètement en Suisse, il a échappé au mandant international (renouvelé en 2005). Mais ici, ça a été la fois de trop pour lui !

  • @frenchie: nos messages se sont croisés. Attention, en France, les journaux ont raconté des fables pour enjoliver l’affaire tout en tentant de restaurer l’image ternie de RP. Ainsi, l’histoire selon laquelle le procureur actuel a ravivé l’affaire ne tient pas: la justice américaine n’est jamais restée inactive, et RP entretenait un bataillon d’avocats sur cette affaire.

    Ensuite, que la victime ait retiré sa plainte (au *civil*), c’est normal: elle a été indemnisée, et c’était sans doute prévu dans l’accord. Mais ce ne sont pas les victimes qui décident de l’arrêt ou non de l’action publique au *pénal*. D’une part, parce que les victimes pourraient faire l’objet de pressions. Mais surtout, d’autre part, parce que l’action publique s’exerce au nom de *toute* la société, pour protéger toutes les victimes de faits semblables (y compris, et surtout, à venir).

    C’est donc important que RP soit être condamné. Parce que ça envoie un message clair à une certaine élite médiatique qui se croit au-dessus des lois. Quitte à ce que la sanction soit plutôt symbolique (mais, quand même, avec une forte amende pour les trente ans de cavale)

    Bien à toi

  • @naibed : vivant aux Usa je ne sait pas trop ce qui s’est dit a ce sujet en France , je n’ai parle que de ce j’ai lu ou entendu ici.
    Je ne cherche en aucun cas a le defendre car il est clair qu’il est effectivement coupable (ce que personne ne nie je pense).
    Ce qui me gonfle c’est cette volonte de chercher du sensationel. ca a ete le cas lorsqu’un ancien president s’est fait sucer par cette conne (laquelle a garde precieusement la robe tachee dans un coffre…) et maintenant ca…
    Pour le cas de l’ancien president, un des meneurs de la chasse aux sorcieres etait un republicain de l’etat de Georgie(ou je vis) et l’on a appris il y a environ un an qu’a l’epoque ou il voulait absolument condamner le president pour acte reprhensible et mauvaise moralite , il avait lui meme une maitresse. il s’est d’ailleurs excuse publiquement lorsque ca a eclate avec sa femme a ses cotes etc….
    etant mecanicien et non juriste je ne connais pas les subtilites de son cas. je pense quand meme que si la plaignate a ete indemnisee et demande de laissr courrir, on peut se poser la question de la motivation du DA….
    ca ne nie en aucun cas la culpabilite mais c’est plutot apres 30 ans a quoi bon?
    L’autre DA a fait sa publicite, le peuple americain a gaspille une fortune en frais de justice et il n’y a pas eu impeachment en fin de compte. en plus ayant deja effectue 2 mandats il ne pouvait se representer. ca a ete un des plus gros gaspillage du siecle pour pas gd chose a l’arrivee…

  • @frenchie : on ne peut pas comparer les deux affaires. Au sens propre, l’affaire Clinton/Lewinsky n’est pas une affaire de moeurs: les deux étaient adultes et consentants… C’était juste une question de faux témoignage qui ne faisait de tort à personne, même pas à la société Et, je suis d’accord avec toi : c’était un méga-gaspillage d’argent pour un pur jeu politicien.

    Mais je ne serais pas d’accord de parler de chasse aux sorcières dans le cas de Polanski, car ce cas est infiniment plus grave que celui de Bill Clinton. Le viol est un crime sur le plan pénal. Alors un viol avec préméditation d’une enfant mineure !

    Polanski est un criminel en cavale. Il est *normal* que le procureur ou district attorney, Steve Cooley, continue à poursuivre, au nom de l’État de Californie. Ce serait l’inverse qui serait anormal. Ses services ont d’ailleurs tenté au moins trois fois ces dix dernières années d’obtenir son arrestation, alors que RP voyageait vers le Canada, Israël, et ailleurs.

    Pour la question des poursuite, je réitère ce que j’ai dit clairement. La victime N’A RIEN à dire dans des poursuites qui ne la concernent pas. Point. C’est la plainte de l’État de Californie pas celle de Samantha Gailey,

    Et quand tu oses poser la question «à quoi bon » je réponds : parce qu’il doit être puni. Roman Polanski est un type arrogant, qui doit apprendre qu’il n’est pas au-dessus des lois, comme il le pense. Pour que ça serve de leçon à tous ceux qui pensent comme lui.

    Ce type arrogant doit d’ailleurs faire attention : son insistance à se défiler pourrait bien lui valoir un nouveau procès, où toutes les charges (viol avec préméditation sur enfant mineure, attentat à la pudeur, etc.) seraient cette fois remises sur le tapis. Il joue un jeu dangereux, à défier ses juges.

  • naibed : que c’est bon ton commentaire !!!!!! et en plus j’adhère.

  • Merci. J’ai bien aimé ton article, aussi. Cheers.. (1)


    (1) Il va être midi, c’est l’heure de l’apéro :-)

  • hum. Je trouve assez hasardeux de se risquer à juger une affaire vieille de trente ans avec un point de vue moderne. Je ne pense pas qu’il n’y ait eu qu’une seule gamine qui ait fini dans le lit d’un camé talentueux à hollywood dans les années 70, je dois dire. Et concrètement si j’avais été mère d’une ado à l’époque j’aurais hésité à la laisser chez jack nicholson (prodige de santé mentale, c’est bien connu).
    Et si on parle de contexte, non seulement le procureur voulait se payer polanski, mais du côté de la presse, c’était un déferlement de bargeoterie : faut être conscient que polanski a été désigné comme étant limite le diable dans cette affaire, qu’on balançait que l’assassinat de sa femme enceinte, il l’avait bien cherché avec rosemary’s baby, et que cette nouvelle affaire le montrait bien. Polanski a pris pour toute les excès de ces années là, plus parce qu’il faisait des films pas agréables (et accessoirement qu’il était juif et débauché) qu’à cause du viol.
    Alors oui, fuir, c’est pas bien. Oui, la victime n’a rien à dire dans cette affaire parce que c’est l’état de californie qui porte plainte, même si elle répète à qui veut l’entendre que voir ressortir cette affaire lui fait autant de mal que ce qui lui est arrivé (soit dit en passant, dans les affaires de moeurs, c’est plus la victime qu’on cherche à protéger que le coupable à punir, d’autant quand ça date de trente ans et qu’a priori il s’est calmé sur le viols d’ados). Oui Polanski doit être jugé. Mais alors, vraiment pour le geste. Parce que la chasse à la sorcière pédophile, c’est terrifiant. Faut pas déconner, il ne menace la sécurité de personne. Et je dirais la même chose si monsieur dupont avait commis un viol sur mineure il y a trente ans, que ce soit clair.
    Sinon je suis d’accord sur ce que ça montre du fossé entre élites et peuples. Mais je pense que c’est plus les réactions de soutien de l’intelligentisa qui montre la séparation entre les deux. L’affaire Mitterand est bien plus significative de ce point de vue, je pense. Après tout, l’élite politique donneuse de leçon, promouvant la liberté sexuelle à tout prix SAUF LES NENFANTS ne s’est jamais attendue à ce que ça lui retombe sur la gueule, et ça fait rire quelque part. S’il n’était pas ministre ça serait gênant mais bon là, faut pas se foutre de la gueule du monde.

  • Pourquoi est-ce que ces histoires ne m’évoquent rien d’aute que le Lolita de Nabokov…

  • Merci Jess d’avoir mis le doigt dans la prise. En effet, deux vitesses….. que vous soyez puissants ou misérables…
    Je ne rajouterai rien aux com précédents, si ce n’est qu’il faut payer pour ses actes.

  • En ce qui concerne Miterrand, je trouve abjecte la façon dont certains font de la politique (cf Marine Lepen), ce servir de ça, ca me degoute profondément d’autant que Mitterrand n’a jamais dit avoir eu des rapports avec des enfants. Il a parlé de relations tarifiées avec des hommes jeunes, ce n’est pas le premier à avoir recours à la prostitution et ça ne sera pas le dernier. Ceci étant dit, je ne vois pas la nécessité quand on est dans la vie publique de confier ce genre de choses dans un bouquin c’est un peu donner un bâton pour se faire taper dessus où alors faire comme nous écrire anonymement sur LR!

  • @xena srtout que Marine Le Pen se sert de ce prétexte pour revenir sur la scène politique et je trouve ça scandaleux surtout quand on connait ses positions politiques. Et puis Sarkozy l esavait bien quand il l’a élu . On en parle aujord’hui pour le mettre en difficulté mais il existe de l’hypocrisie chez les journalistes qui connaissaeint l’existence du livre.
    @ Coppelia merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>