Histoires

Nuit du 12 au 13 août 1961: quand le Mur de La Honte s’est construit

Cette nuit du 12 au 13 aout 1961 a marqué à jamais l’histoire de Berlin, de l’Allemagne, de l’Europe et du monde. Au matin du 13 août 1961, les Berlinois ont constaté avec stupeur que leur ville était séparée par un mur de barbelés. Désormais, et ce jusqu’au 9 novembre 1989, Berlin démurera le symbole de la guerre froide et de la division est-ouest. Si la construction du Mur a changé l’Histoire des relations internationales, elle a bouleversé la vie de millions d’Allemands.

Nuit du 12 au 13 août 1961: quand le Mur de La Honte s’est construitDes milliers de familles se sont retrouvées séparées entre l’Est et l’Ouest. Durant plus de 28 ans, des familles entières ont dû communiquer par lettres. Lettres qui étaient contrôlées par la Stasi (police politique d’Allemagne de l’est). Des retrouvailles avaient parfois lieu entre les membres des familles séparées. Bien sûr, cela dépendait de l’amélioration des relations internationales qui se tendaient ou se détendaient selon l’époque.

Hans Harzfeld est un exemple parmi d’autres. Au moment de la construction du mur de la Honte il avait 7 ans. Le 12 août 1961, accompagné de sa mère et de son frère, il a pris le dernier train pour la RFA. Son père est resté en RDA pour ses études. A cette heure-là, ils ne savaient pas qu’ils seraient séparés par un Mur qui changerait à jamais leur vie. Hans, dès lors, est séparé de son père. Ses parents n’ont d’ailleurs pas pu se marier. Il a revu son père en 1964 et 1972. En 1983, il participa à une manifestation contre les armes nucléaires. Sans le savoir, il était suivi par la Stasi, la police politique qui voyait des ennemis et des traîtres partout.

En cherchant dans les archives, il s’est rendu compte qu’il était filé par la Stasi car les autorités d’Allemagne de l’Est pensaient qu’il appartenait à la CIA. Selon elle, il aurait été un agent à la solde de l’ennemi américain. Tout ça parce qu’il était le fils d’un intellectuel. Cette histoire d’un destin allemand peut être celle de nombreux allemands. A la chute du Mur, il découvre avec enthousiasme l’Allemagne de l’Ouest.

Certains groupuscules regrettent cette époque. Pour eux, les différences entre l’Allemagne de l’est et l’ouest ne se sont pas estompées même après la réunification allemande. Malgré tout, aujourd’hui les allemands commémorent la construction du Mur de la Honte.

Dans un peu moins de 3 mois, les Allemands commémoreront la chute du Mur de la Honte, le 9 novembre 1989.  Ainsi le 9 novembre 2009, cela fera vingt ans que le Mur est tombé. Cette chute changea la nature du monde. Certains historiens disent que ce jour et ses conséquences mettent fin au 20ème siècle. A partir de ce moment-là, le monde est entré dans la mondialisation. Ainsi, que ce soit l’érection du Mur ou sa chute, le Mur de Berlin aura marqué à jamais l’Histoire contemporaine de l’Allemagne et celle des Allemands.

(cc) CarbonNYC

4 Responses to “Nuit du 12 au 13 août 1961: quand le Mur de La Honte s’est construit”

  • Pour avoir étudié la civilisation allemande en même temps que l’histoire, c’est vrai que cela reste quelques chose d’assez traumatisant pour les Allemands que cette séparation. Heureusement, mes attaches en Allemagne sont à l’extrême ouest, à la limite de la frontière belge.
    Mon père était justement en Allemagne le 9 novembre 1989, chez nos amis, pour le début du carnaval (qui commence chez eux le 11 novembre). Sur le coup, je n’avais pas conscience – j’avais 6 ans –, mais ma mère a tout de suite téléphoné à mon père, craignant des insurrections dans toute l’Allemagne.
    Je me plais à penser que 9 novembre 1989 n’arrive pas d’un coup dans un ciel serein pour le bloc communiste. Les années 1980 ont peu à peu préparé le terrain à cette insurrection, que ce soit l’élection de Jean-Paul II (et oui, ça a joué un rôle énorme, malgré tout), Solidarnosc ou l’arrivée au pouvoir de Mikhail Gorbatchev. Malgré tout, tout cela n’est pas arrivé dans un contexte de clémence du régime communiste.
    Ce qui a également joué dans le 9 novembre 1989, c’est la compréhension des faits de Mikhail Gorbatchev. Quand Erich Honnecker l’appelle pour l’avertir, même s’il n’a pas compris tout de suite ce qui allait résulter de ces événements, Gorbatchev a bien compris qu’il n’était pas nécessaire que cela se termine en bain de sang. Il aurait suffi qu’il donne son accord pour faire de la tentative de destruction du Mur de Berlin la plus sanglante des répressions. Car Honnecker, à l’époque, était partisan de faire intervenir l’armée. Comme quoi, les tenants et les aboutissants de l’Histoire…

  • la glast nost et la perestroika ont aussi préparé le terrain et Gorbatchev qui l’a mis en place en 1985 il me semble l’a largement préparé. plus le temps passait pour le gouvernement le l’ Allemagne de l’est s’érodait. C’est vrai que Gorbatchev a joué un grand role, il s’est peut tendu compte avant tout le monde que ces politique d’ouverture finiraient par mettre à mal le gouvernement communiste. Mais bien avat ça la rupure de Tito avec l’URSS avit déjà eu son importance. Dans les annnées 1970 il y a eu aussi les écrit de Soljenitsine qui ont pu changer le regard des occidentaux qui soutenaient le communisme. Déjà le système communiste était critiqué et commençait à avoir moins de soutien. C’est un évènemnt que j’aurais voulu voir et comprendre car il a quand même changé l’histoire. C’est proche de nous et à la fois c’est loin.

  • Même avant Soljenitsine, il y avait des voix dissidentes dès 1956 sur les purges staliniennes que le régime voulait planquer. Mais ma mère a une amie, une artiste d’origine tchèque, qui confirme que ce n’est pas parce que le communisme s’érodait que le régime était plus laxiste. Elle-même étant catholique très praticante, elle s’est faite enfermer quelques années à la fin des années 1970 pour avoir jouer dans la clandestinité des spectacles chrétiens.

  • Le régime s’érodait mais n’était près à lacher du lest.; Plus il en lachait plus ça risquait d’entacher le régime et d’ouvrir ed nouvelles brêches. Comme quoi c’est pas si loin. Maintenant l’union européenne se tarque d’être un modèle pour le respect des droits de l’homme. Bien qu’ a époque ils ont du régair les autorités ont du aussi fermer pas mal les yeux;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>