My Space

On t’a pas sonnée !

La suite des mes aventures au pays de la famille de Monsieur Maguelone… Je résume l’épisode précedent, pour ceux qui ont raté cet excellent moment : Monsieur Maguelone s’est disputé avec sa cousine, pour une raison idiote (une histoire de placement à table à son mariage) et ladite cousine lui a fait savoir que c’était de ma faute, car je le remontais contre elle.

J’ai écrit à la cousine. Oui, moi qu’elle appelait “madame” à longueur de mail (je n’ai pas de prénom, j’avais oublié de le préciser), je me suis mise à exister.

Pour lui dire que tout ceci ne me concernait pas, que je ne remontais Monsieur Maguelone contre personne pour la simple et bonne raison que je m’en foutais (de sa gueule. Non, ça je ne l’ai pas écrit).

Pour lui dire que Monsieur Maguelone avait son propre caractère et que chacun de nous se débrouillait avec sa famille.

Pour lui dire que je n’appréciais pas de servir de bouc-émissaire.

Pour lui dire que s’en prendre à moi ne l’aiderait pas à trouver le chemin du coeur de mon mari.

Pour lui dire que je la trouvais conne (non, ça c’est ce dont j’ai fantasmé, ça n’est pas arrivé).

Pour lui dire aussi que si elle voulait voir Monsieur Maguelone sans moi, je n’y voyais aucun inconvénient. Oui, j’y ai mis de la malice. Parce que je ne veux plus aller à leurs repas de famille merdiques, où l’attraction est de faire boire mon beau-père et mon beau-frère. Alors j’ai préparé le terrain, évidemment.

 

Elle m’a répondu. Qu’elle était étonnée que je lui écrive, car elle ne parlait pas de moi (merde, “madame”, c’était l’ex de Monsieur Maguelone, alors, pas moi ? Pourtant il ne l’a jamais épousée !).

Que je faisais des histoires là où il n’y en avait pas.

Que j’étais priée de dire à son cousin de l’appeler, merci (si jamais j’avais oublié qu’il était son cousin avant d’être mon époux).

 

J’avais négligé certains détails. La bêtise, la mauvaise foi et la méchanceté. Je ne suis pas de taille à lutter, j’ai donc déposé les armes.

Monsieur Maguelone ne l’appellera pas, je le sais et il me l’a dit.

10 Responses to “On t’a pas sonnée !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>