Humeurs

Morte pour avoir défendu les droits de l’Homme.

En 2006, la journaliste Anna Politkovkaia était assassinée pour avoir dénoncé des dossiers sensibles sur la Tchéchénie, terrain de guerre qu’elle connaissait bien. Le 15 juillet dernier ce fut au tour de Natalia Estemirova d’être enlevée puis tuée sauvagement. Outre sa profession de journaliste dans laquelle elle était reconnue, elle dénonçait les exactions commises en Tchéchénie et militait dans une ONG russe, Memorial. D’ailleurs elle avait reçu beaucoup de prix pour son travail journalistique. De plus, elle connaissait comme sa poche la Tchétchénie dont elle parcourait le terrain depuis plus de 10 ans. Elle avait réussi à tisser des liens avec la population civile. Pourtant les Tchétchènes n’ont pas l’habitude de se confier et ont tendance à se méfier des journalistes. Malgré tout, une certaine confiance avait été établie.

Morte pour avoir défendu les droits de l’Homme.Il y a des régions du monde où il n’est pas bon être journaliste ni défenseuse des droits de l’Homme. La Tchéchénie fait partie de ces régions sensibles – tout comme l’Iran – et bien d’autres pays encore. Elle se savait menacée par les autorités Tchéchènes qui n’approuvaient guère ces méthodes d’investigation. En effet, son travail reposait sur le fait de dénoncer tous les abus qui mettent en péril les droits de l’homme. Quand on s’empare de sujets sensibles, on risque sa vie. Surtout lorsqu’il ne s’agit pas d’un état de droit. Dans ce territoire présidé par Kadirov, l’État de droit n’existe pas. En effet, la Charia  a été rétablie et les crimes d’honneur ne sont pas choses rares. Il existe aussi beaucoup de corruption et les services de sécurité usent aussi de méthodes violentes. Les journalistes sont les premières cibles car ils s’attèlent à parler de sujets qui ne plaisent pas aux autorités.

Pour autant personne ne semble agir pour faire arrêter ces crimes. Bien que Dmitri Medvedev ait condamné cet acte de barbarie, promis de diligenter une enquête pour découvrir les coupables, sa bonne bonne foi doit être suivie d’actes, ce qui n’est évidemment pas assuré. De plus l’Union Européenne qui a largement condamné cet événement tragique ne réagit qu’après un tel drame. Il faudrait agir en amont et protéger les journalistes ou les militants des droits de l’homme pour qu’ils puissent œuvrer pour le bien commun.

Le problème est que dans ce genre d’histoire la vérité est rarement mise en évidence. De nombreuses pressions politiques ne permettent pas de découvrir toute la vérité et de punir les coupables.  Derrière ces affaires, on retrouve de la corruption dans les plus hautes sphères de l’État. Les autorités préfèrent faire taire l’opposition si elle existe, plutôt que de remettre en cause leur pouvoir.

Je trouve cela révoltant que devant de tels événements la communauté internationale ne réagisse pas .  Il existe bien sûr des dossiers plus graves qui ont sûrement des enjeux plus internationaux… Comme quoi lutter pour la liberté d’expression et les droits de l’homme est un combat de tous les instants qui, malheureusement, n’aura jamais de fin.

15 Responses to “Morte pour avoir défendu les droits de l’Homme.”

  • Mais anna politovskaia elle a pas été assassinée par le gouvernement enfin les services secrets comme celui qui a été empoisonné je ne me souviens plus son nom ?

  • le gouvernement russe a des reponsabilités dans la mort d ‘ Anna Polikovkaia mais a priri il va y avoir un autre procès pour découvrir qui sont les instigateurs. Cétait un candidat aux élections en Georgie je crois mais comme ça je m’en souviens plus; je vais chercher…

  • C’est l’actuel président ukrainien Vicktor Ioutchenko qui a été empoissonné. En 2004 il s’est présenté aux électios présidentielles en Ukraine mais ce n’était pas lui qui était présenti du coup il a avit été empoissonné. Da’illeurs cet empoisonnement l’vait clairement défiguré.

  • En Iran non plus, c’est pas glop d’être journaliste, en plus d’être une femme. Je trouve que Roxane Sabreri s’en est très très bien sortie. La particularité de l’Iran, c’est qu’ils voient des espions occidentaux partout. Clothilde Heiss en sait quelque chose aussi…

  • @jess : nan y’ena un autre qui a été empoissonné et il en ait mort parce ioutchenko il est tjs vivant

  • L’ancien espion du KGB qui a été hospitalisé à Londres ? Ah non, Xena, il est mort, lui…

  • Oui c’est vrai, Clothilde heiss cette étudiante qui était lectrice à l’université de Téhéran s’est faite arrêtée comme si elle était coupable d’espionage. Souvent les régimes autoritaires voire dict

  • dictatoriaux sont souvent dirigés par des hommes complètment parano et c’est tellement plus simple de dire que les ennemis viennent de l’extérieur. Mais ce n’est pas toujours le cas. Le danegr vient souvent de l’intérieur.

  • oui c’est ce que j’ai dit Ioutchenko est vivant mais l’autre il a été assassiné !

  • cest alexandre livinenko l’ancien espion russe qui a été empoissonné et qui est mort suite à cet empoisonnement.

  • voilà c’est ça !

  • moi y’a juste un petit truc que je voudrait souligner mais qui n’a rien à voir : il n’y a pas que les journalistes qui mettent leur vie en péril , il y a aussi des humanitaires, des ingénieurs, des soldats… parce qu’en Irak par exemple on a médiatisé surtout les journalistes pris en otage mais si vous saviez le nombre d’ingénieurs qui sont morts décapités en Irak, je peux vous citer pleins de noms, parce moi aussi je défend mon métier vu que les journalistes ne font que médiatiser le leur!

  • Et c’est pareil pour l’ Afghanistan depuis l’offensive qu’ils ont lancé contre les talibans il y a environ une semaine je crois, de nombreux soldats de la coalition sont morts. Les humanistaires osnt aussi pris pour cible et je trouve ça dégueulasse aussi car ils sont là pour aidé les civils et pour que le pays dans lequel ils oeuvrent s’en sorte.

  • en tout cas tjs aussi interressant tes articles, toi tu vas être nommée reine de l’actu!!

  • merci c’zst trop gentiel et ce serait avec Plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>