Histoires

On ne m’y reprendra plus !

A

Article sélectionné par Cécile-n lors de sa semaine de rédaction en chef

Tiens, ça ne serait pas Marie-Antoinette qui se déchaîne sur le dancefloor ? Ah, Marie-Antoinette a l’air quelque peu alcoolisée… voire même très imbibée. Écartez-la du comte De Fersen ! Merde ! Marie-Antoinette commence à faire un lapdance. Stoppez-la au lieu de la mater ! Elle est à quatre pattes ! Courtisans, veuillez canaliser la jeune reine ! Portez-la jusqu’à la calèche décapotable s’il vous plaît. Ne l’écoutez pas, elle risquerait de dégainer son sens de la répartie assassin. Ramenez-la au plus vite dans son petit Trianon ! 

On ne m’y reprendra plus !Cooouuuupez lui la têêête ! Cette Marie-Antoinette, c’était moi. Robe d’époque, loup et haute perruque blanche. Vous pensez que je divague c’est ça ? Laissez-moi vous raconter comment tout cela a commencé.

Je fais une soirée la semaine prochaine, viens déguisée, il n’y a pas de thème. A cette époque je me consacrais corps et âme à mes études. A quelques jours de mon examen, je ne trouvais pas ça très sérieux d’y aller, mais la jeunesse a parlé “Ok j’y ferai un saut“. Après une semaine de révisions, je décide de passer rapidement dans une boutique de location de costumes. Perdue au milieu de centaines de déguisements, je commence les investigations. Cléopâtre c’est déjà pris. Marilyn Monroe c’est devenu commun, à la limite du vulgaire. Infirmière et policière j’aurais pu, mais non, je ne compte pas rester toute la nuit. Marie-Antoinette, ça peut être sympa. L’essai est concluant. Je rentre, me prépare et jure de ne rester qu’une heure ou deux.

Arrivée à la soirée, l’ambiance est bonne et l’alcool à profusion. Je discute avec un cowboy, boit un verre avec Marilyn, m’explique avec un ex déguisé en Superman, étanche ma soif avec Pocahontas, bavarde avec mon ami Arsène Lupin, m’enivre avec Sainte Pucelle Blanche Neige, plaisante avec un Pénis géant, vide à nouveau mon verre avec Elvis et me fait contrôler par Sandro, agent de police. L’après pour être sincère, je ne m’en souviens plus.

Tout ce que je sais, c’est que les deux heures que je m’étais fixées avaient été très largement dépassées et qu’un gentil jeune homme m’avait raccompagnée. Mais les gens sont toujours là pour vous rappeler votre magnifique performance de fille complètement déchirée. Au réveil, je me suis jurée de plus jamais me faire entraîner dans de telles soirées.

Hélas, il y a quelques mois, je fus à nouveau conviée à une soirée déguisée ayant pour thème : les années 50-60. Je ne pouvais pas refuser, c’était l’anniversaire d’un ami proche. Cette fois-ci, n’ayant pas envie de me retrouver dans un magasin de farces et attrapes, entre un hippie et un Beatles, j’avais décidé de porter une robe ample, resserrée à la taille, une fourrure, de hauts talons et un fume-cigarette.

J’entends sonner. Ce sont les filles qui viennent me chercher. Je prends mon sac, mes clés (et mon courage à deux mains ?). On décide d’y aller à pied étant donné la proximité et le taux d’alcool qui promet d’être élevé en fin de soirée. Je fais 100 mètres, et tire une conclusion peu reluisante de ma personne : “Je ressemble aux grosses catins qui ont accueilli les soldats américains après le débarquement“. Un gros doute m’envahit. J’assume ? Ou je rentre me changer ?

Mais n’importe quoi Bang. Arrête de raconter des conneries, on est déjà en retard. Ok, j’abdique, j’assume. Elles ont sûrement raison. 300 mètres plus loin, je décide (à contrecœur) de réellement rentrer dans la peau du personnage : “Attendez les filles, je vais mettre mes talons… on est presque arrivées alors… les filles ? Attendez-moi !” Elles sont déjà au bout de la rue et je continue à m’époumoner sur le trottoir, une froide nuit de décembre : ” B, L ! Attendez-moiiiiiii !

Dans ce laps de temps, j’ai eu le droit à deux bonsoir“, d’hommes assez mûrs, voire à la limite de la péremption. Trois coups de klaxon et un reluquage complet. Non Bang, tu ne ressembles pas à une gourgandine. Non Bang, tes AMIES t’ont dit que tu ne ressemblais pas à une putain.

Puis je sens une voiture s’arrêter derrière moi. Exaspérée, je me retourne et commence à gueuler “Non, je ne suis pas une pu… Bonsoir.

- Bonsoir mademoiselle, Police du –ème arrondissement, tout se passe comme vous le souhaitez ?

Je sens un brin d’humour, mais bon… j’aurais volontiers pardonné à ce sympathique policier (l’uniforme certainement) s’il n’avait pas rajouté :

- On peut savoir ce que vous faites exactement… sur la voie publique… A cette heure-là ?

Traduction : Écoute-moi bien, le racolage est interdit de jour comme de nuit, alors tu vas me faire le plaisir de bouger ta carcasse de fille dépravée, merci.

- Je dois me rendre à une soirée déguisée, juste au coin de la rue ****** “.

Bang, aie l’air plus convaincante sinon ils vont t’embarquer

– Je… mettais la touche finale, des talons vintage et je, je…

C’est bon ils sourient. N’en dis pas plus. Et souris. Non, pas un sourire de catin. Voilà. Un beau sourire gêné, les mecs aiment ça.

- Vous voulez que l’on vous dépose dans ce cas ?

Et voilà comment je me suis retrouvée à bord d’une voiture de police à destination d’une soirée déguisée qui fut, et j’en fus le serment, la dernière à laquelle je participais. Avant la prochaine.

(cc) Shirin K. A. Winiger

11 Responses to “On ne m’y reprendra plus !”

  • Moi qui ai attrapé toute petite le virus du déguisement, j’aime bien les soirées costumées. J’ai fait sensation à la dernière, pour le nouvel an, déguisée en rajah. Mais je peux très bien aussi me déguiser en bébé, en petit chaperon rouge, et même en super-hippie avec capeline… Le thème de soirée était « Flower Power », j’avais pas compris qu’il fallait se déguiser en fleur…

  • j’aimerais trop faire une soirée déguisée!! ça a l’air énorme….
    Mais sinon ma prof de danse a toujours des supers idées de costume du style: bustier en haut et……bustier en minijupe( ras la choupinette)pour le bas…et des tuyaux pour les bras….c’est comme ça que je me suis retrouvée dans la rue avec mes congénères à faire sécher la peinture argent sur mes tuyaux, pieds nus, en fluokid pupute….là aussi la police a ralenti^^

  • lol, très drôle, ton article… ça me donne envie d’en organiser une.

  • en plus, Marie-Antoinette, choix terrible;)

  • Et en Michael jackson, non ? :)
    Mouhahahaha !

  • ouh la, ça c’est dur…..comment faire pour le nez? non parce que MJ avant, il était beau, et tout le monde sait à quel point je l’idôlatrais mais bon, soyons honnêtes…physiquement c’était pas devenu le top!

  • @ Mely : oui c’est vrai :)
    Mais je dis ça surtout parce que samedi soir, Bang et moi on a vu un mec déguisé en MJ dans un bar. Mais genre “normal j’suis déguisé en michael”. c’était un hommage réellement super cheap. Mais bon, vu que la musique était assaisonnée à 80% de Michael, il a du se sentir pas mal ambiancé le bougre…

  • @Bang, j’adore l’histoire. Ca me rappelle la Boum (oui, bon, quoi?), après un pari, les filles se retrouvaient dans la même situation.
    Je suis fan des soirées déguisées, ma dernière avait pour thème les années disco : perruque afro, robe à paillettes, c’était trop bon!

  • @loou: ok d’accord…mais t’as pas vu l’hommage que j’ai vu place clémenceau à Pau….trois mecs qui dansaient en tee shirt blanc, avec leur petit poste à piles^^ ça c’était vraiment du grand art;)

  • Avatar of A
    A

    Oh oui Louu, on se souviendra encore longtemps du MJ des grands boulevards

  • cool ton article!! il donne des idées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>