Culture

Se jouer des codes

Un peu trash et morbide, pourtant on dénote une ironie parfaitement implicite. Ce trio danois, les WhoMadeWho nous ont habitué à quelques titres bien agréables (dont The Plot) ainsi que ce dernier, dans lequel ils flirtent avec des sonorités électriques, lancinantes, sur sublimées par une voix grave qui ferait facilement penser à celle de Beck.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>