Histoires

Obama beach : la commémoration du 65ème anniversaire du débarquement

Après une tournée éclair au Moyen Orient où Barack Obama s’est montré prompt au dialogue, le 6 juin est marqué par les commémorations du D-Day ou jour le plus long. Aux côtés de Nicolas Sarkozy, de Gordon Brown, de Stephen Harper et du Prince Charles, Barack Obama a donné un discours fort en émotion en direct de la plage  d’Omaha beach qui est surplombée par le cimetière  de Colleville- sur mer.

Obama beach : la commémoration du 65ème anniversaire du débarquementObama, charismatique comme à son habitude, a rappelé que ce jour a changé le cours de l’histoire du monde et du XXème siècle. D’ailleurs le cimetière de Colleville-sur-mer compte 9387 tombes. De nombreux soldats Afro-américains ont participé à cet événement de grande envergure. En tout, 3 millions de soldats alliés ont débarqué en ce jour du débarquement, le 6 juin 1944. 65 ans après, l’émotion semble restée intacte surtout pour ceux qui ont vécu cette journée inoubliable.

Les soldats alliés ont libéré l’Europe du jouc nazi. Les alliés ont apporté des chewings-gums, des cigarettes et du chocolat. Mais aussi la musique américaine a commencé à déferler en Europe, ce qui a apporté un grand vent de liberté. Toute cette atmosphère a été recréée pour l’occasion.

La commémoration du D-Day fait partie du devoir de mémoire. On doit se souvenir pour ne pas oublier. Ne pas oublier que des millions de jeunes gens ont sacrifié leur vie au nom des idéaux de liberté qui étaient les leurs. Ils sont morts pour libérer l’Europe. Ils ont donné leur vie pour défendre la paix et faire qu’elle soit rétablie. Sans savoir, ils ont joué leur vie, donné leur vie pour changer à jamais le destin du monde libre. Leur destin, ils l’ont offert à la paix et à la liberté. En serait-on capable aujourd’hui au temps où certaines valeurs morales sont en crise et le monde ne sait pas trop où il va ?

Il est important de se souvenir de ces jours qui ont marqué l’histoire sans pour autant en faire trop.  Commémorer  permet de ne pas oublier tous ceux qui ont combattu durant les deux conflits mondiaux. Plus le temps passe, moins les survivants sont nombreux. D’où l’importance de leur rendre un hommage tant qu’il en est encore temps.  Sans eux, les commémorations n’auraient plus le même sens. William Debney, vétéran afro-américain de la seconde  guerre mondiale, comme 300 autres  vétérans a été décoré de la légion d’honneur pour avoir œuvré dans le 320 ème bataillon qui a joué un rôle incommensurable lors du D-Day. Cette reconnaissance leur a été donnée par Hervé Morin.

En tout cas ces commémorations montrent un nouveau visage des relations franco-américaines. Après les nombreux heurts qui ont encombrés les relations houleuses entre les deux pays sous l’ère Bush, l’ère Sarkozy-Obama parait être marquée par un renouveau. Les deux hommes semblent avoir mis leurs différends minimes de côté. Ils partagent des vues similaires sur la politique à suivre au Moyen-Orient. Ainsi ce jour anniversaire symbolise aussi l’instauration de relations bilatérales nouvelles basées sur l’échange.

Pourvu que ça dure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>