Coeur

Ce que pensent les femmes, Part. 2

« Les filles j’ai besoin de vous, je vais pas bien, c’est grave! »

Le lendemain, 19h30 : J’ai sonné l’alerte, un texto a suffit pour que mes fidèles acolytes viennent à ma rescousse pour me consoler, m’épauler, et m’aider à me goinfrer de nutella sans trop culpabiliser.

Ce que pensent les femmes, Part. 219h40 : La table est mise, le repas est servi : ressentiment et chocolat à volonté. Autour de la table, nous sommes trois : moi, Jess et Céline. C’est Jess qui ouvre les hostilités: « De toute façon s’il se comporte comme ça c’est parce que c’était pas un mec assez bien pour toi ». Je me tais. J’avale une cuillerée de nutella pour éviter d’imploser. Non mais quoi, comment elle critique mon mec celle-là, j’hallucine ! Et puis elle l’a jamais vu, pourquoi elle dit ça ? Qu’elle se trouve un mec d’abord, avant de critiquer le mien ! Et puis ça se trouve, elle veut juste que je le largue pour le récupérer ensuite… Elle l’a vu en photo et a dit qu’il était mignon, je suis sure que c’était pas juste pour me flatter, on sait toutes les deux qu’on a les mêmes goûts !

19h55 : « Mais c’est qu’un connard ! Je vais faire quoi s’il me quitte ? Hein? Je vais rester toute seule parce que je sais pas garder un mec ! Ils finissent tous par partir ! Je suis trop nulle je veux mouriiiiir ! ». Regard étonné de Céline, la pragmatique: « Mais tu vas tout de même pas te suicider pour un mec Tévy, tu penses un peu à ce que tu dis, là ? T’as vendu ton cerveau pour payer ta relation avec lui ou quoi ? Ressaisis-toi, on n’est pas dans Hamlet, arrête un peu de faire ta dramaturge ! ». C’était brusque mais ça m’a remis les idées en place au moins… C’est vrai il part juste un weekend c’est pas comme si c’était la fin du monde, et puis en plus si je veux l’appeler je peux. Enfin je crois. Deuxième cuillerée de nutella. Je l’ai méritée.

20h00 : « Allô Tévy, j’te dérange pas ? C’est Claire ». Je lui ai envoyé un texto « c’est qu’un con qu’un con qu’un con » à 3h du matin, elle vient aux nouvelles. « Mais c’est qu’un gamin ! Il agit comme un égoïste Tévy, faut pas que tu te laisses faire ! Moi si c’était mon mec je lui aurais fait la gueule pendant au moins trois semaines ! Ça lui apprendra ! ». Je ne dis rien. Ça semble être une solution radicale mais bon, je peux quand même lui faire confiance, elle est avec son mec depuis maintenant presque un an… Ah tiens, on en est déjà à la moitié du pot de nutella… Ça va vite dis donc.

20h10 : Elle a raison, Claire, j’veux dire il est complètement en tort là, il aurait dû user de plus de diplomatie, il aurait dû me mentir, me dire qu’il pouvait pas me voir ce week-end là pour une raison très simple qu’il aurait trouvée avec son esprit aiguisé de mâle voulant trouver son repos dans sa caverne. J’ai lu ça dans Les hommes viennent de mars et les femmes de vénus : les femmes sont comme des vagues, elles vont bien, parfois mal, mais au final il faut toujours les assister, et les hommes ont besoin d’aller dans leur caverne pour réfléchir, être seuls, et qu’on ne les accable pas quand ils reviennent. Laissons-le aller dans sa caverne. Oh mon dieu, je sors avec un homme de cro-magnon.

20h15 Et puis ça commence comme ça, il veut son weekend tout seul, et ensuite il veut rester tout seul pendant une semaine entière, et ensuite c’est le mois, et puis au final il préfère voir ses potes et moi je reste sur le côté comme une criche, et il me voit seulement pour me sauter, et au final j’ai pas le courage de le quitter parce que je l’aime, et on finit par se marier, et on a des enfants, et lui il reste devant la télé le weekend avec le foot, une bière dans une main et ses couilles dans l’autre, transformant peu à peu notre couple en caricature de bidochons. Et puis mes amies feront pression sur moi pour que je le quitte parce que quand même je peux pas continuer à vivre comme ça, mais les filles vous pensez pas aux enfants! Et les enfants que vont-ils penser? Un divorce? Mais ça va pourrir leur vie!

20h20 : « A quoi tu penses Tévy ? Ça va ? » « Ouais, ouais, j’me fais encore des films… »

20h25 : «  A votre avis, je l’appelle ou pas ? ». Évidemment, à l’unanimité, non. Céline « Non mais et quoi encore ? T’as pas besoin de lui pour passer un bon weekend, il appellera ». Ouais. Jess : « C’est à lui d’appeler Tévy, t’es une fille, tu dois te faire désirer, si tu l’appelles t’auras l’air trop collante ». Ouais. J’vais pas m’abaisser à ça quand même. Je l’appelle pas. Sinon il va croire qu’il me manque. Parce qu’il me manque pas du tout, non mais franchement, c’est pas comme si je pensais à lui tout le temps et que toutes mes pensées et mes conversations tournaient autour de ça. Non mais franchement il se prend pour qui ? J’vais pas ramper devant lui pour qu’il revienne, j’ai ma fierté quand même.

20h30 : « Tévy tu fais à manger ? », mon frère. Il ne réalise pas l’ampleur de la crise qui est en train de se produire. « non mais tu vois pas qu’on est en plein briefing là ? Mon mec veut pas me voir ce week-end, il veut rester tout seul. T’en penses quoi, toi ? ». Mon frère : « Bah il veut tout simplement avoir son week-end pour lui quoi, tu vois pour se retrouver entre potes, tout ça. T’as l’air surprise, ça t’est jamais venu à l’idée qu’il a tout simplement dit ce qu’il pensait ? »

Mon frère ne comprend jamais rien. Jamais.

(cc) Lil Larkie

 

9 Responses to “Ce que pensent les femmes, Part. 2”

  • Merci de me citer dans ton article; C’est bien. C’est peut etre pas pareil mais j’aimerais bien téléphoenr à marc henri histoire d’voir de ses nouvelles e de le revoir. Mais j’attends qu’il me rappelle, si’l me rappelle? Enfin pour toi c’est peut etre différent; Mais tiens bon et ne l’appelle pas et si tues le point de le faire penses toujours à ce que Céline et moi et les autres on dirait. Ne le fias pas. Tines bon! girl power! Ton raticle mé fait penser étrangement à des choses que j’ai vécu et que l’on vivra surement encore; cest une belle tranche de vie;

  • Mdr j’espere que t’es pas vexée, c’est de l’humour! Je ne suis pas vraiment persuadée que tu veux me piquer mon mec, en plus tu l’as jamais vu en vrai ^^

  • @Tevy : Gloire à ton frère ! Ben oui, pour être moi-même un homme dans un corps de femme, je sais qu’il a raison…

  • Je sais bien ^^ Mais je préfère m’inventer des complots mondiaux, c’est quand même vachement plus drôle a raconter.

  • Certes ^^ Mais ce n’est pas pour rien si on vient de Vénus et eux de Mars…

  • EH de toute façon on ne pique jamais le copain des cOpines ça se fait pas. Je sais bien que c’est de l’humour t’inquièes pas;

  • En tant que parano maniaco dépressive, j’aurais passé un weekend exécrable au lit….

    Par contre, je trouverais tout à fait normal de faire ça moi, j’aime pas être étouffée…

    Me demande si je viens pas de Jupiter finalement;)

  • Tevouille, je constate que je ne suis pas la seule à me faire des films paranos à partir d’une situation en apparence banale(comme le souligne ton frère, qui ne comprend jamais rien!) C’est rassurant!!
    @mely: on doit venir toutes les deux de Jupiter

  • @Tévy : Bon, je débarque près de deux mois plus tard…
    finalement, il s’est carapaté ou il est revenu ?
    .
    @Storia, mely et smile : non, tous les garçons ne viennent pas de mars et toutes les filles de vénus : je suis une « martienne » tout-à-fait typée (la grotte, toussa…). Normalement tout devrait donc être pour le mieux dans le meilleur des mondes, dans mes rapports H/F. Sauf que. Sauf que je suis tombée sur un « vénusien » (rien n’est jamais simple, sur cette foutue terre).
    .
    Méfiance donc pour toutes ces psycho-trucmucheries de pacotille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>