Coeur

LA FEMME SAGITTAIRE

[ndlr : article sélectionné par Mamzelle durant la semaine de rédaction en chef]

Bonjour, je me présente, je me représente par cette présente.Telle une comédienne, je me mets en scène pour vous jouer mon JE ! Je suis la femme sagittaire, « la sage qui ne sait se taire » , la « sage-agitée »,  «  l’assagie de l’été » mais « l’agitée de l’hiver ».

LA FEMME SAGITTAIREDe sage, je ne connais que des « mas-sages », des « pas-sages », des « mes-sages ». J’ai été, pendant très longtemps, la femme à la vie-sage, au visage effacé. Mais, aujourd’hui j’assume mes courbes, mes lignes, mes rides, mes traits, mes traits d’union , mes retraits, mes traits d’esprit, mes traits de caractère, mes traits d’usure, mes traits de stress de maîtresse. Je porte les cicatrices de ma nature raturée mais je ne suis pas pour autant dénaturée.

De mes mésaventures, j’en fais un roman d’aventures, un roman d’aventurière, un roman de guerrière. J’assume ma personnalité. Je ne suis plus une personne alitée. Je suis la femme affamée, la femme enflammée. J’ai une faim de loup, une faim de tout. J’ai des envies de croquer la vie à l’infini. Alors je l’assaisonne, je la vinaigre, je la sale, je la pimente, je l’adoucis aussi ; je la rends consistante, persistante, perspicace, importante, efficace. Je fais d’elle un met fin ; un met raffiné, un met de choix, un met choisi.

Je suis aussi la femme assoiffée, en soif d’apprendre, de connaître, d’échanger, de me changer, de me métamorphoser : en étoile, en toile à tisser, en toile à dessiner, en toile cirée, en toile de soie, en toile de Moi, de toi, de nous, de vous.

Maintenant, je prends le temps de conjuguer la vie à tous les temps : temps pluvieux, temps lumineux, temps orageux ; temps passé, temps dépassé, temps surpassé, temps présent, temps de présents à partager, temps d’après, temps d’avenir à rencontrer. C’est tentant non ?!

(cc)♥serendipity

11 Responses to “LA FEMME SAGITTAIRE”

  • Aussi délicieux à lire qu’à dire, c’est égal, je me régale. Tu fais danser magnifiquement les mots au bout de tes flêches, Smile. Tant de temps passé, des temps durs, à la dent dure, pour arriver à cet appétit de vivre, ça valait le coup d’attendre, sans t’endurcir. Un sourire pas si sage que ça, la joconde devait ête du signe du sagittaire…

  • A quand la femme cancer ?

  • La femme cancer, j’attends que tu nous la présente justement!!! au plaisir de te découvrir. Pour l’instant une idée de femme poisson, d’homme scorpion ou bélier me trottent dans l’esprit; je ne connais pas encore de femme cancer.

  • Femme poisson, dis-donc, ça me dit quelque chose, ça… J’attends!! Tant que c’est de la sirène, et non pas du thon, que tu parles… lol

  • on verra bien!!! et si c’était la femme espadon? :-))

  • Le poing fermé et le pouce levé. Je “copie-colle” l’avis de lili-mai, j’adhère en fait.
    La femme cancer

  • @mielpops: tu parlais de quel commentaire : le 1er ou le second? en tout cas merci pr ton commentaire. La suite est arrivée…

  • Je parlais du premier commentaire. Je copie-colle ce que dit lili-mai car elle dit ce que je pense mais en mieux! ^^

  • lol, Mielpops… C’est trop gentil, hi hi, c’est Smile qui inspire, on a envie de suivre sa danse avec les mots.

  • Je m’y reconnais un peu trop, je crois.

  • décidemment; on a pas mal de points en communs!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>