Humeurs

Les garçons sans leurs cédilles ne sont pas forcément des gars cons !

Ce matin, je suis tombée sur la chanson de Koxie : Garçon. Vous savez, celle où on apprend que garçon si t’enlève la cédille ça fait « gar-con »! Et là je me dis que je ne suis pas tout à fait d’accord avec elle. Moi je préfère les hommes sans, que les hommes avec !
Rassurez-vous, si j’aime quand les mecs enlèvent leurs cédilles, ce n’est pas que je sois fan des gars couillons. Au contraire,  je revendique des gars qui  ont des couilles !

Les garçons sans leurs cédilles ne sont pas forcément des gars cons !Il y en a marre de ces garçons qui baissent toujours leurs cédilles devant les moindres aléas de la vie. C’est d’ailleurs valable pour les garçonnes !! Mais revenons à mes moutons ou plutôt à mes hommes. Je suis aussi fatiguée de ces « hommes-lettres », comme le A, le E , le I, le O ou le U parfois, qui se cachent derrière leurs chapeaux, leurs sombreros, leurs accents circonflexes, sous prétexte que la vie est trop dure, qu’ils ont besoin de se protéger (d’eux-mêmes bien souvent !)

Certains d’entre eux, pour continuer à se faire remarquer,
se mettent aussi parfois les deux « points » sur la tête comme si la Terre entière allait leur tomber dessus ! Vous les avez connus ces Ö, ces Ü, ces « ÖÜ !! Que la vie est lourde !! » ; ou encore ces Ä allemands , ces Ï, ces Ë, ces « ÄÏË, j’ai trop mal !! » En résumé, les mâles aux trémas sont « très mal » barrés dans la vie !!

En me relisant, je m’aperçois qu’on pourrait croire que j’ai une dent contre les « homme-voyelles » protégés ! Mais loin de moi, cette idée ! On a tous besoin de protection dans la vie mais on n’est pas obligé de se camoufler derrière deux grands traits ou deux petits points !! Tout n’est qu’une histoire de chapeaux… de casquettes tournées ou retournés. Moi je rêve d’un homme qui sait se servir de ses accents, comme de vrais accessoires de vie. Tantôt aigu, sur la tête comme une visière relevée, tantôt grave dans la voix pour me rassurer ! (@lili : merci !)

Pour les « hommes-consonnes », les « hommes qu’on sonne », c’est pareil ! Il n’y a pas beaucoup qui  vous répondent présents quand on a besoin d’eux ! Les plus grossiers, préfèrent vous « ra-crochets » au nez ! Les faux-culs, eux, vous expliquent, qu’en ce moment tout leur parait compliqué puis ils optent pour mettre votre histoire entre parenthèses, sorte de quarantaine « euphémisée », jusqu’au jour où ils vous jettent à la corbeille, de la même manière que ces virus sur les ordinateurs ! Quant aux plus lâches, ils se cachent derrière des points de suspensions ou carrément derrière des bâtons d’exclamations quand nos points d’ interrogation les questionnent un peu trop.

Rares sont ceux qui savent porter une apostrophe.
Si je me rappelle bien de mes règles de français, il n’y a que  les « hommes-J, L, M, N, S ou T » qui peuvent transformer leurs voyelles d’à côté en trait élevé de fierté ! Ah si ! Il y a également les « hommes-C,D » (Pas les « obCD » : eux, leurs apostrophes sont descendus entre leurs cuisses et se sont transformés en de vulgaires virgules !!)

Bref ! Vous l’aurez compris à travers ce texte, pourquoi je n’aime pas forcément les « garçons avec une cédille » pas plus d’ailleurs que ceux avec des accents, des virgules, ou autres signes de ponctuation… Mal placés, leur servant juste d’alibis pour ne pas affronter la vie !

(cc) woodleywonderworks

2 Responses to “Les garçons sans leurs cédilles ne sont pas forcément des gars cons !”

  • On lit, on relit, on relie, et on on ne se lasse pas. Que penser, Smile, des “cas”, pas “cap’” qui se change en “ça” quand ils ne savent pas quoi faire de leur petit truc du bas, et je ne parle pas de sexe, mais du reste! Je deviens grossière, mais pour faire les cap’, ce sont les plus doués des acteurs, jusqu’au jour où ils se découvrent trop petit, “minus”cule lettre dans un monde de Majuscules (et je te passe le eu de mot qui me vient à l’esprit à l’instant! hi hi), ils savent tque le costume est trop grand… Bon, c’est de notre faute aussi, il ne faut pas se faire abuser par les jolis mots. Bravo pour ton texte, Smile!

  • Merci pour ton commentaire lili, mais tu sais “Cap” c’est aussi l’abréviation de “Cap-taine” et certains savent très bien tenir leurs barres hautes (leurs apostrophes) et garder le cap même quand la vie se fait tempête et raz de marée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>