My Space

Que penser de l’émission “Miss Swan”?

La dernière fois, j’avais dit ne plus regarder la télé. Mais je me doutais bien qu’en aménageant avec le Blond, j’allais aussi aménager avec son écran Plasma et son abonnement à plus de 200 chaines. Mais passons…

Que penser de l’émission « Miss Swan »?Une émission suscite chez moi bien des interrogations : Miss Swan diffusée sur une chaine câblée. En voici le concept : On sélectionne des « madames tout-le-monde », souvent déjà mères, du genre “Américaine moyenne qui fait ses courses au Wall-Mart en short et casquette”. On lui fait subir un programme de trois mois qui comprend chirurgie esthétique, thérapie, sport, shampooing, coupe, brushing.

Et trois mois plus tard, on a transformé Madame Michu du fin fond de la Creuse en bonasse de Soap Opera des années 90 avec robe en chantilly intégrée. Mouais. Tout d’abord, je m’insurge : Notamment parce que donner un timing précis à une thérapie est très risqué. Et puis parce que laisser dans la nature des femmes avec des enveloppes corporelles (visage compris) qui ne sont pas les leurs, c’est carrément dangereux.

Pour ce qui est du voyeurisme, du spectacle et du cynisme qui consiste à faire du fric sur des femmes paumées. Je préfère ne pas en parler, je vais devenir malpolie… Je pense que la vraie bonne démarche serait d’expliquer aux fillettes qui apprennent la vie à travers le petit écran, que la beauté est une chose subjective, que ce que l’on voit à la télé n’est pas la normalité et qu’il faut apprendre à s’accepter. Et à s’aimer avec ses petits défauts de fabrications. Au lieu de ça, on pousse les femmes à rejeter les modèles qui ne sont pas ceux imposés et à passer sur le billard.

Et puis la dernière émission exposait le cas de la jeune Marsha. Marsha est une jeune femme d’une vingtaine d’années qui « aimerait disparaître ». Nous voici face à une jeune fille en souffrance, qui a de la barbe, des lunettes et qui se déteste profondément.

Trois mois plus tard, je me rends compte que sa transformation a mis fin à une réelle détresse. La voici rayonnante et reconnaissante. Avec un éclat nouveau dans son regard, libérée d’une coquille qui l’emprisonnait depuis des années. Loin de toutes les autres candidates qui n’avaient qu’un peu de mal à surmonter leurs complexes.

Alors que penser? Et si cette émission d’un cynisme fou avait aidé une jeune femme à s’épanouir? Si une meilleure sélection des candidates rendait ce jeu altruiste?…
Je reste perplexe.

18 Responses to “Que penser de l’émission “Miss Swan”?”

  • ce concept d’ émission n’est pas le pire. En plus la chirurgie esthétique n’est pas forcément le remède. Qu’il faut c’est que ces femmes soit en accord avec elle- meme. Leur redonner confiance en elle est le plus important. Quand on se sent bien dnas sa peau l’enveloppe corporel évolue. Jespère aussi qu’à la sortie de ces émissins elles sont accompagnées psychologiquement. Enfin BREF TU AS raision d’être perplexe.

  • et puis Marsha est peut être extrêmement heureuse que l’on s’intéresse à elle. Mais quid de Marsha dans 6 mois, toute seule au fond de son bled sans caméras????
    et stop au rêve du vilain petit canard qui se transforme en cygne… lorsqu’ON le transforme en cygne.

    Alors oui aux “relookages” qui peuvent aider une femme à se sentir belle, mais de façon individuelle, pas à la télé! et surtout, sur un plan limité. Pas la totale… par des gens qui doivent te métamorphoser mais ne te connaissent pas…

  • Mais tu ne peux pas faire comme tout le monde, regarder Arte ? Au moins, quand ils font des émissions spéciales, c’est très documenté. La preuve : j’ai regardé la Journée spéciale Jérusalem avec quelques demoiselles de compagnie, et pendant une soirée, tout le monde a élevé son niveau intellectuel. Vive Arte !

  • @Storia :Hahahahahaha
    Vois tu je susi en periode d’examen, et je suis comme madame michu qui rentre de l’Usine, j’ai besoin de me decongestionner le cerveau.. Ca ne m’empeche pas de m’en vouloir de regarder cette emission.

  • Même moi – à part la nouvelle star –, je ne me décongestionne pas le cerveau avec des salades. Mais il faut dire aussi que je suis une intellectuelle-née, je ne sais pas ce que ça fait d’avoir le cerveau décongestionné. Ah si, pardon : merci la presse people…

  • @Storia: Je le savais!! Ha-haaaaaa!!!!

    On a toutes un exutoire. Le seule soucis c’est que nos défouloirs dependent de la detresse des autres…

    Pourquoi pas la musique? C’est bien ça, la musique….

  • Tiens, je viens de faire un papier sur la catharsis que représente la presse people.

  • Je trouve que cette emission est atroce car on ne respecte en rien la volonté des candidates. Si encore elle pouvait choisir leur nouveau nez, leur nouveau sein et ne faire que ce qu’elle souhaitait… pourquoi pas… Mais là on refait tout, même ce qui n’a pas a être refait et surtout elles n’ont pas le droit de se voir avant un moment. Le choc doit être énorme quand tu regardes le miroir et que ce n’est plus toi…

  • Je suis relativement d’accord sur le fait que ces filles ne choisissent pas le corps qu’on va leur “donner” et qu’il y a un potentiel risque à les laisser dans la nature avec un physique qu’elles n’ont pas eu le temps d’adopter, mais sérieusement, peut-on vraiment émettre un doute sur leur bonheur futur? Des filles mal dans leur peau, qui sont prêtes à se suicider ou à se mettre en autharcie parce qu’elles subissent les remarques des autres? Je trouve ca pire. Je pense qu’elles ont droit à une seconde chance, et à savoir comment se mettre en valeur, à apprendre à s’apprécier. Elles ont osé, c’est tout.

  • Moi ce qui me dérange profondément dans cette émission, c’est surtout le fait que l’on filme leur opération et qu’on la diffuse presque en entier… En plus de voir leur transformation extérieure, on peut voir leurs entrailles… Et même pour une fille de médecin qui avait l’habitude de tomber sur son père regarder en plein milieu de la nuit des cassettes d’opérations (beurk quand même quand tu te réveilles pour aller prendre un lait chaud ça fait un choc), je trouve ça hyper malsain.
    Alors oui, ça m’hypnotise de voir des émissions de télé réalité genre nouvelle star ou loft story, mais là je trouve qu’on pousse le voyeurisme un peu trop loin.

  • J’imaginais que c’était surtout sport et passage chez l’esthéticienne, mais ils y vont fort sur le bistouri, dites donc http://video.google.com/videoplay?docid=6963723088016229410

  • J’étais tombée sur l’émission où l’on voyait une des candidates avant l’opération qui appelle son petit ami pour être rassurée(n’est-elle pas convaincue de faire cette transfomation?).
    Seulement, lui n’est pas du tout réceptif, au contraire il est contre, et le fait bien sentir(elle en à pleuré à la fin du coup de fil).
    Elle va donc à la salle d’opération super déçue et mal.
    Tout ça pour dire, ça touche l’intérieur et l’extérieur des nanas, mais aussi leur entourage. Les mères ne reconnaitront plus leur filles, les conjoints ne reconnaitront pas la femme avec qui ils sont…
    Je trouve que tout cela dangereux pour les filles qui risquent une crise d’identité grave, et pour toutes les personnes en orbite autour d’elle.

  • mayafeels +1, j’imagine même pas me mettre en couple avec quelqu’un et me marier avec, pour au final qu’il change de tête…

  • Je suis d’accord avec vous sur un point. C’est que le changement peut_être traumatisant pour l’entourage*
    Personellement jusqu’ici, je ne voyais que des mecs fières de la nouvelle “bonitude ” de leurs nana

  • Encore une fois, je le crie haut et fort : vive Arte ! Surtout le jeudi soir !

  • Ce n’est pas qu’un changement de tête : c’est censé être des “corrections” physiques, car il faut avouer que le casting ciblé “américains moyens” est assez “monstrueux” : dentition déglinguée, ventre complètement pendouillant après de multiples grosseses, acné persistante de l’adulte, nez disproprotionné… Mais certaines transformations ne sont pas vraiment nécessaires pour le bien-être (psychologiques) des personnes : même pour des seins en gants de toilette, ils se sentent obligés de pourvoir les patientes d’énormes prothèses ou de les teindre en blonde à tout bout de champs.
    J’avoue que je reste parfois éberluée par les transformations, mais si le “confort” physique n’était pas pris en compte par la société, j’aurais pu dire “by-bye” aux lentilles de correction depuis l’age de 15 ans (myopie de -6,5 ) qui m’ont permis de m’affranchir d’une vie de taupe-modèle…

  • Trés mauvais recyclage de PimpMyRide à la sauce féminine

  • Aaaaaah, Druuna ma copine ! Ça me fait plaisir encore que tu ailles dans le sens de la réhabilitation de la brune ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>