Humeurs

Mode d’emploi pour se perdre soi-même

Article sélectionné par MyaMya lors de la semaine de rédaction en chef

Quand j’étais en cours de philo, en terminale, une pensée de Sartre m’avait toujours marquée: l’Enfer c’est les autres. Cependant, à cette époque, j’étais loin de m’imaginer que quelques années plus tard, je me l’approprierai. Si vous voulez également, en faire l’amère expérience, suivez le mode d’emploi suivant:

Mode d’emploi pour se perdre soi-mêmeLeçon numéro 1
N’écoutez jamais votre intuition. Elle est trop souvent la bonne ! Quand elle met son feu rouge pour dire STOP, devenez daltonienne. Ainsi le rouge devient vert comme par magie et vous pouvez continuer votre descente aux enfers tranquillement !

Leçon numéro 2
Croyez en ses mensonges. Ils sont gros comme une maison ? Énormes comme des éléphants ? Visibles comme le nez au milieu du visage ? Si oui, surtout, il faut les croire sur parole car ils permettent de ne plus vous croire vous-même assez rapidement.

Leçon numéro 3
Trouvez tout à fait normal que toutes les affaires de son ex, tapissent les moindres recoins de son appartement, même au bout d’un an de relation « follement amoureuse » avec vous. En agissant ainsi il vous rend service car il vous permet de savoir quel genre de femme il aime ! Quel homme attentionné !

Leçon numéro 4
Sentez vous coupable de toutes ses sautes d’humeur, surtout si elles vous paraissent incompréhensibles. Quand il vous envoie dans les murs, vous cogne dans les meubles, cherche à vous étrangler à une heure du matin dans votre voiture… C’est vous qui l’avez cherchécar lui est un non-violent de nature et a trop de respect pour la gente féminine ! S’il est arrivé à ce type de comportement c’est que vous l’aviez mérité alors il faut vous culpabiliser et même lui demander pardon !

Leçon numéro 5
Laissez-le vous humilier plus bas que terre sous les yeux de ses proches. Dans ces moments là, il faut apprécier à sa juste valeur, ces petites comparaisons très « «saines » avec son ex, ses « mots remplis de tendresse », ses petites envies soudaines de vous infantiliser !Leçon numéro 6
Comprenez qu’il ne puisse pas vous faire confiance car il n’est pas votre premier homme. Il lui faudra du temps (et peut-être même jamais). Tout dépend du nombre de conquêtes que vous avez connues avant d’avoir eu l’immense honneur et privilège de le rencontrer !

Leçon numéro 7
Appelez-le 25h sur 24 pour le rassurer ! Cette leçon est très compréhensible une fois qu’on a assimilé la précédente car comment voulez-vous qu’il vous fasse confiance si vous ne lui donnez pas signe de vie toutes les 15 minutes ! Même quand vous travaillez, rusez de toutes les astuces pour lui envoyer des messages. Aux pauses, appelez-le immédiatement et restez avec lui jusqu’à la fin de ce moment de détente! C’est une marque d’amour (surtout au moment des factures très « sucrées » à la fin du mois !)

Leçon numéro 8
N’oubliez jamais de découper tous vos dessous « sexys » et de jeter toutes vos mini-jupes, vos hauts « transparents » vos pantalons « moulants » ou « «taille-basse » car si vous ne le faîtes pas, lui le fera avec plaisir et vous expliquera que c’est une très belle preuve d’amour. En faisant cela, il vous préserve de la réputation de fille« facile » ! Et alors si vous travaillez  avec des enfants, il vous permet de toujours porter des tenues correctes face à eux (et à vos collègues !) c’est-à-dire des vêtements « amples ». Non… Très très amples, longs et de surcroît qui ne ressemblent à rien !

Leçon numéro 9
Ne croyez jamais votre entourage quand il vous dit qu’il n’est pas normal que vous ayez autant changé ou encore que vous soyez devenue aussi étrangère car ce sont eux qui vous veulent du mal ! Ce sont eux les méchants ! C’est logique vu que ce sont elles les personnes qui vous ont toujours aimées et estimées !!!!

Leçon numéro 10
Le jour de votre anniversaire, prenez avec philosophie le fait qu’il n’ait pas eu le temps d’aller récupérer votre cadeau dans le magasin car comme tout le monde le sait, quand on adore se pavaner dans sa grosse berline toute la sainte journée au lieu d’aller travailler, on est trop débordé ! L’essentiel, c’est qu’il y ait pensé ! Si rares sont les hommes qui s’en souviennent déjà!

Leçon numéro 11
Après avoir appliqué la leçon numéro 10, avec toute logique, pour son anniversaire à lui, dépensez des sommes astronomiques pour lui faire plaisir. De toutes les manières, c’est vous que vous valorisez en ne valorisant que lui !

Leçon numéro 12
Aussi, payez toujours son billet d’avion et tout son séjour lors de vos vacances et accepter qu’il dise que ce n’est pas assez. Soit vous faites les choses selon sa perfection soit vous faites les choses selon sa perfection (pas d’autres possibilité !)

Leçon numéro 13
Reniez votre religion pour la sienne car elle est bien évidemment la meilleure ! La votre, ce n’est pas qu’elle est moins bien, c’est juste que c’est la pire ! Vous êtes forcément dans le mauvais chemin. Lui, peut entrer en communication directement avec Dieu, il faut le laisser vous guider. Il connaît les passages de la Bible par cœur et par conséquent, sait de quoi il parle alors que vous, vous remettez trop de choses en question ! Le Seigneur vous punira tôt ou tard !

Leçon numéro 14
Soyez honorée par le fait qu’un homme si bien sous tous rapports, veuille bien de vous comme mère de ses futurs enfants car vous, vous êtes de très loin un exemple. Lui ne travaille pas, vous oui ; Lui, fait des coups bas à tous le monde, vous non ; Lui, a des démêlés avec la justice ; Vous, vous l’avez entraîné dans ces démêlés ! ; Lui vole, vous, vous achetez… Entre lui et vous, il n’y a pas de doute possible, vous ne faites pas le poids !

Leçon numéro 15
Avoir tellement peur de lui que vous préférez rester avec lui vaut bien mieux que d’être contre lui pour la quiétude de votre entourage.

Leçon numéro 16
Si vous avez appliqué toutes ces précédentes leçons, vous êtes bel et bien sous son emprise; Vous reviendrez avec lui alors que vous savez pertinemment qu’il vous détruit et cela juste pour obtenir des vérités qu’ils vous a volées et qu’il ne vous rendra jamais en totalité ! Il ne vous reste plus qu’à vous nier complètement pour ne plus exister. Devenez aveugle pour ne plus voir qu’avec ses yeux. Devenez sourde pour ne plus qu’entendre avec ses oreilles. Devenez associable pour ne plus vous entendre qu’avec lui. Devenez invisible pour ne plus être aperçue que dans son ombre.

J’ai appliqué, malgré moi, ces leçons à la lettre. J’y ai perdu de nombreuses plumes : Des amis, de la famille, de l’estime de soi, de la confiance -en moi-même et celle d’autrui- du respect, du temps, de la force… Je savais que je m’enfermais dans une tour d’ivoire mais je n’arrivais pas à suivre une autre voie. Jusqu’au jour où j’ai osé attrapé l’une des mains que l’on me tendait. Bien évidemment avec toutes les plumes que j’ai perdues, je n’ai pas pu voler longtemps, alors j’ai décidé de marcher en attendant de panser ces plumes blessées et d’en avoir de nouvelles.

Le chemin me paraît long, trop long parfois. Et s’il n’y avait plus rien au bout de ma route ? Faire marche arrière serait tellement plus facile ! Mais, la quête de mon Grâal, la pensée de Descartes : “Je pense donc je suis” me pousse à continuer. En effet, en réapprenant à penser par moi-même, je me sens exister de nouveau (ou plus tôt exister, enfin…) . Et dire qu’on dit que la philo c’est de l’abstrait !      

(cc)Flora

21 Responses to “Mode d’emploi pour se perdre soi-même”

  • Et bien, un texte coup de poing ! on croit que ça ne peut pas nous arriver et puis -plouf- on se laisse bouffer par petits bouts pour finir dans la gueule du grand méchant loup.
    Je ne sais pas combien de temps tu as passé avec ce parfait manipulateur, mais dis-toi que tu n’es en rien responsable de tout ça et que tu n’aurais pas pu le changer de toute façon.
    J’espère que la nouvelle voie que tu as choisi te permettra de reprendre des forces. Il y a des mecs bien aussi (je dis ça et je suis seule ;)).

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    Quel texte !
    Que de réalités…
    Courage !

  • merci Druuna75 et petite bulle pour vos commentaires; Ils sont comme de “nouvelles plumes”, pour reprendre la comparaison dans ma conclusion! Il m’a fallu du temps pour rendre public ce texte. J’ai fait bcp de marches arrières mais maintenant j’avance et la publication de cet écrit, est très significatif pour moi. Le fait de voir qu’il ne vous laisse pas indifférentes me touche et me confirme que je suis sur la bonne voie.

  • Cela me rappelle un peu ma maman au début de son mariage. Heureusement qu’elle a du caractère, qu’elle ne s’est pas laissée bouffer par son mari extrêmement obsessionnel (au point de me harceler, moi). M’enfin elle a quand même mis 30 ans avant de divorcer…

  • J’ai moi même vécu avec un homme violent (dont j’ai parlé dans mon article “la dernière gifle”) et manipulateur.
    Lorsque l’on est sous l’emprise de quelqu’un comme ça, on n’est plus soi même tout simplement. On pense toujours que on sera plus forte que les autres si ça nous arrive, mais c’est se leurrer.

    Le principal c’est que tu laisses tout ça derrière toi et que tu te reconstruise.

  • Encore merci. je sais que je ne suis pas la seule à être passée par là mais ça bien du bien quand on vous le dit, on se sent tout de suite plus comprise et non jugée comme beaucoup on pu le faire (par méconnaissance sans doute)

  • Car il faut une certaine personnalité pour ne pas se perdre dans une histoire. C’est ce qui m’a bloqué au départ avec mon compagnon.

  • Sans mauvais jeu de mot Storia, quand on est avec un manipulateur, il fait de vous, en permanence, une personne-alitée! pour vous aider à vous perdre dans votre histoire !

  • merci pour ton commentaire

  • Bravo. Et bon retour dans le monde des vivants.

  • 10 plumes, bon je les ai chopées à un pigeon (j’aime pas les pigeons, je ne pouvais pas plumer un cygne désolée) mais si tu veux je te les teins (*^_^*)?

    Malheureusement ça me rappelle quelque chose, je rajouterai une leçon: devenez une bonne menteuse, “des bleus, les lèvres fêlées, oh tu sais combien je suis maladroite…”

    En tout cas une fois mais pas deux, comme la varicelle, on est immunisée maintenant.

  • Comme tu dis, on est immunisée! en tout cas on fait tout pour!!! merci pour ton commentaire

  • Quelle horreur ! J’espère que tu t’es sortit des pattes de ce monstre. Le diable, l’enfer c’est lui en personne !

  • Le plus dur c’est d’être assez forte quand il revient à la charge… comme maintenant! SOS! Heureusement certaines amies soutiennent sans juger. J’attends toujours l’homme Z! lol

  • @framboiseetchocolat: oui c’est fini ce cauchemar mais ça était long! j’ai souvent cru que je n’y arriverai pas et que je méritais tout ce qui m’arrivais masi maintenant c’est fini. Je peux enfin “smiler” à la vie!!!
    @Mielpops. Tiens bon! Dis toi que tes vraies amis seront toujours là pr toi quelque soit tes choix, tes renoncements. Moi il m’a fallu de très nombreux aller-retours avant de tirer un trait définitif sur cette terrible histoire; Mais c’était des passages que je ne pouvais contourner. On m’a énormément jugé; seuls quelques amis ne m’ont pas fermée leurs portes et m’ont permise de garder contact avec le monde extérieur (le vrai monde, pas le sien).Courage!!!

  • Merci! Au bout de tant d’allers-retours je tiens bon cette fois. Le pire c’est mon meilleur ami qui m’a dit qu’il était déçu de me savoir “femme battue”.
    En tout cas ton témoignage donne envie de “smiler” pour de vrai. Sur ce blog il y a pas mal d’articles qui font sourire (*^_^*), ah les filles sont vraiment les meilleures lol.

  • nous sommes toutes des “L’oréal ” car on le vaut bien!!

  • Je viens de lire avec beaucoup de plaisir des tas de textes mais c’est sur le tien que je souhaiterais faire un commentaire :

    En lisant ce texte, j’ai “vecu” ces moments que tu decris et je ressens bien cette espece de “double soi” que l’on devient avec le temps.
    On cherche des excuses a cet homme, des explications valables a nos yeux a ses comportements inexplicables. Une partie de nous sais bien que ce n’est pas normal. Une partie de nous sait bien qu’on est en train de se perdre soi meme, de se mutiler, de s’infliger une violence inouie…mais on continue…au nom de l’amour qu’on ressent malgre tout pour cet homme et qu’on ne peut expliquer aux “autres”…et puis, un jour, enfin, on ne peut plus se l’expliquer a soi meme et on decide de reprendre ses droits.
    Le chemin est long, tortueux, difficile mais au bout on gagne un cadeau inestimable : l’estime de soi.

    Je suis convaincue que l’amour ne justifie pas tout et certainement pas de se sentir mourrir a petit feu.

    Je n’ai moi meme pas ete victime de violences physiques mais mon integrite psychologique a ete atteinte. Je suis sure que si j’avais ete battue je serai comme toi restee car aussi forte qu’on croit etre on se laisse doucement enivrer par cette voix interieure qui croit que sans Lui ca serait pire qu’avec Lui.

    Tres bon courage.
    Corrida

    PS : desolee pour le manque d’accent, j’ecris avec un clavier anglo saxon.

  • @corrida: Merci pour ton message, même sans accent!! comme tu dis, l’amour ne justifie pas tout! ça me réconforte de savoir que je ne suis pas la seule à avoir vécu ce genre de situation chaotique. on se culpabilise moins!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>