Actualités

“Chez 20 ans, la rédactrice en chef a 20 ans”

Vincent Glad de BienBienBien, a fait la curieuse découverte que “chez 20 ans la rédactrice en chef à 20 ans !”

« Chez 20 ans, la rédactrice en chef a 20 ans »Curieuse coïncidence qui a créé le déferlement des commentaires absurdes pour trouver à chaque journal sa phrase d’accroche, et on y trouve des perles  :

“A Voici, ben voilà”

“Au Canard Enchaîné, ils ont des emmerdes avec la SPA”

“A Réponse à Tout, ils connaissent l’identité du père de Zohra Dati”

“A l’Équipe, ils la jouent pas perso”

“Au Berry Républicain, ils mangent des yaourts”

“A Minute, ils n’ont pas de temps à perdre”

“A Sanglier Magazine, ils mangent kasher”

“A Métro, ils prennent le bus”

“A Tétu, ils ne se mettent jamais d’accord”

“A Nous Deux, ils ont besoin de nombreux pigistes”

En attendant de découvrir les autres par ici, chez Ladies Room, les filles ne sont pas des pisseuses !

Barb pour Equipe Ladies Room

7 Responses to ““Chez 20 ans, la rédactrice en chef a 20 ans””

  • J’aime ! Voyons, moi, je suis abonnée à Telerama : “chez Télérama, ils ont pas beaucoup d’aveugles” ?? j’ai bon ??

  • @ druuna : hum… je vois pas trop le truc :)

  • Alors, Télérama, c’est un journal de programmes TV et la contraction de TELEvision-RAdio-cinéMA, des médias “visuels” donc… aveugles… donc… je sors ??

  • Allez Barb, j’ai besoin d’un encouragement ;)

  • @ druuna : ah oui, j’avais pas cherché aussi loin ! quelle logique..
    Je dirai que c’est ça mais en moins capillotracté :D
    Allez druuna you’re the best !

  • Le même Vincent Glad, merci à lui, a rédigé sur le site du quotidien gratuit 20minutes (un journal qui se lit en un quart d’heure, mouhahaha) un article expliquant que cette histoire de rédactrice en chef très jeune (licenciée depuis) n’est qu’une des sept astuces mises en oeuvre pour boucler le magazine… presque sans argent :
    http://www.20minutes.fr/article/319423/Media-20-ans-7-astuces-pour-faire-un-magazine-sans-argent.php

    Naturellement, c’est assez grave parce qu’en faisant appel à des gens très jeunes et précaires, 20Ans ne contribue pas précisément à l’assainissement des conditions de vie et de travail de ceux que l’on appelle, selon l’expression d’Anne et Marine Rambach, les “intellos précaires”.

    Tiens, à ce sujet, A. et M. Rambach ont sorti un nouvel opus et il y en a un compte-rendu passionnant, agrémenté de vidéos, sur le site de Rue89 :
    http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2009/04/14/les-galeres-des-intellos-precaires-prolos-du-savoir

    … une page sur laquelle un commentateur fait le même rapprochement que moi : vous y retrouverez en effet le lien vers l’article de Vincent Glad pour 20minutes (je crois que c’est dans le tout premier commentaire).

    Le monde est petit, et le réseau de la presse en ligne, encore plus…

  • Merci pour tous ces liens Josso, je découvre une véritable économie souterraine.
    @ Barb : “capillotracté”, c’est magnifique ce néophisme !! surtout que je suis souvent la reine du “capillotracté” ! j’adopte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>