Histoires

Le Salon du Vintage, de la fripe de Luxe

Ndlr :  Maty a été invitée par Ladies Room par le salon du vintage.

La férue de mode et de vintage que je suis ne pouvait pas manquer le week-end dernier la troisième édition du Salon du vintage à Paris Spéciale mode et accessoires “années 80″.
Je frétillais d’avance à l’idée de fouiner, toucher, sentir ces étales de vêtements uniques et emplis d’histoires, soufflant l’odeur des caves humides. Comment ne pas se laisser transporter vers le passé, la mode des années 80 étant sans doute l’une des plus hautes en couleur et créative que notre culture ai connue.
Le Salon du Vintage, de la fripe de LuxeLes couleurs, les matières et les coupes sont follement extravagantes, les garde-robes se font audacieuses et frimeuses et quoi de meilleur que de retrouver cette exubérance en plein 2009. Déstructuration, excentricité et provocation, la mode des années 80 signe l’ère du renouveau et d’un véritable phénomène artistique. La tendance est au clinquant, les accessoires sont oversize, les motifs tapageurs, les épaules surdimensionnées, les tailles de guêpe structurées et renversantes.
La mode est alors géométrique, les épaules anguleuses, le buste taillé en X, les boucles d’oreilles et énormes bracelets viennent arrondir la rigidité de ces silouhettes extra-terrestres. Chaque accessoire, couleur et angle vie renversent les codes. Avec la dominante punk et new wave des eighties, arrive la tendance glam rock, le noir, le cuir et le jean lacéré sont de mise.
Et puis arrive la mouvance flashdance, la tendance est alors au sportswear sexy, on mise alors sur les body satinés, les caleçons et joggings fluo (le style fitness d’American Apparel aujourd’hui) et la fameuse Freestyle de Reebok. Tout ça pour dire que le métissage de cette époque donne tout bonnement l’envie d’opérer un retour en arrière et de chiner toutes les boutiques de fripes pour avoir un style qui en jette !
Et parmi ces endroits merveilleux on se dit aussi pourquoi pas le Salon du Vintage, seulement là on se retrouve confronter à de la fripe de luxe avec un  prix moyen de 150 euros pour une robe, idem pour les lunettes, je ne parle même pas de la maroquinerie et de la joaillerie. Les prix sont scandaleusement élevés et c’est là que le mot « vintage » prend toute sa dimension : En effet, le terme vintage est aujourd’hui utilisé pour définir ce qui est rétro, ancien, d’une autre époque, alors que son origine étymologique est dédié à évoquer le luxe ancien, à ne pas confondre avec le terme fripe qui convient davantage à la récup’, la débrouille, le rétro pas forcément luxe.
C’est pourquoi au Salon du vintage on trouve du Balanciaga, du Pierre Cardin et autre Jean Patou à des prix démesurément hauts. Grosse déception pour les jeunes filles en quêtes de bonnes affaires. Car au fond le luxe c’est de pouvoir se venter de posséder une pièce unique et rare pour un prix modique.
Les modèles du Salon du Vintage ne valent en rien les pièces que l’on trouve dans les meilleures friperies parisiennes et l’agencement des étalages est autant -voire plus- étriqué et étouffant que les petites friperies de la capitale.
Alors mes demoiselles (et messieurs!) : Si vous voulez avoir un look d’enfer à des prix plus que raisonnables, voici quelques adresses :

EPISODE
16 rue Tiquetonne 75002 Paris
0142611465
www.episode.eu

Noir Kennedy
12 rue du roi de sicile
75004 PARIS

www.noirkennedy.fr

Freep’star, Le Marais
8 Rue Sainte Croix de la Bretonnerie,
Marais, 75004 Paris
www.freepstar.com

Coiffeur vintage
32 rue des rosiers
75004 Paris

6 Responses to “Le Salon du Vintage, de la fripe de Luxe”

  • Et bien Maty ! Quel article. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur ce point. Moi qui croyais que le vintage pouvait être synonyme de bonnes affaires, j’avais bien tort.
    Les prix frôlaient l’indecence. Par temps de crise, on ne s’en serait pas douté !
    Du vintage oui mais au prix du luxe !
    A ce prix là, je préfère m’acheter un Vuitton neuf.
    Merci pour les adresses qui elles sont le refuge des bonnes affaires.
    Bises

  • Je suis bien d’accord là-dessus. Les prix étaient relativement démesurés (pour ne pas dire complètement) mais il faut dire aussi que les pièces étaient vraiment bien choisies.

    En revanche, il me tarde d’aller flaner dans les boutiques que tu mentionnes…

  • J’ai eu la chance d’être invitée le vendredi soir pour le cocktail entre professionnels, les allées étaient si étroites que je me suis demandées comment les 3.000 personnes attendues allaient pouvoir déambuler dans le salon.
    Pas une grande connaisseuse du vintage, je m’attendais à trouver toutes ces grandes marques mais aussi des bonnes affaires. Je ne sais pas si bcq de choses sont parties avant le samedi, car j’ai pu acquérir un gilet d’homme à 30 € qui, si j’ai bien révisé mes “Elle”, me semble être une pièce indipensable pour l’été, et que j’ai d’ailleurs étrenné dès le lendemain ; et un superbe manteau cabans bleu marine en laine à 80 €, en parfait état.
    Il y avait aussi bcq de chaussures (petits pieds essentiellement, parfait pour mon 36) vraiment originales.
    Je pense qu’en effet il y a un fossé entre la fripe (pour moi, plus Guérisold) et le vintage en effet.

  • Euh, pour info, qu’est ce qu’un “coiffeur vintage” ??

  • Druuna75, le lieu s’appelle Coiffeur Vintage mais en réalité c’est une boutique de fripes, certainement un ancien salon de coiffure…:)

    http://www.sweetsassafras.org/2009/01/11/vintage-shops-in-paris

  • LOOool, merci pour le lien Maty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>