Humeurs

Contraception : le grand n’importe quoi.

J’ai toujours eu de sympathiques aventures en terme de contraception. Que ce soit les joies des infections mal soignées, ou des pilules super chères, ou une trop grande sensibilité aux hormones, j’ai surtout souffert de l’incompétence et de l’étroitesse d’esprit des médecins. Mais je m’exprime mieux en bd qu’en paroles, alors, place aux images.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Après avoir pas mal changé de copains, je me suis beaucoup renseignée sur le stérilet, et j’ai décidé d’opter pour cette méthode de contraception, plus efficace, plus simple, et moins chère. Désormais il n’est plus contre-indiqué pour les femmes nullipares. Mais les préjugés patriarcaux et des idées reçues basées sur des études obsolètes ont la vie dure.

Contraception : le grand n’importe quoi.

-Qu’on refuse de poser le stérilet à une jeune fille par crainte et préjugés, passe encore (c’est pas comme si on était habitués à l’émergence d’une mentalité ouverte et moderne à Angoulême, non plus). Mais qu’une femme médecin, que je respecte, me dise quelque chose d’aussi aberrant que “faites des enfants” quand je viens chercher une méthode de contraception plus adaptée, c’est le comble.

Conclusion et conseils :

- Mesdemoiselles si vous prenez une pilule qui n’est pas remboursée, ou pas intégralement : faites payez la moitié à votre copain. Pas pour la question de l’argent. Mais juste pour qu’il réalise ce que ça représente, et surtout qu’il réalise que la contraception, CE N’EST PAS SEULEMENT LE PROBLÈME DES FILLES.

-Vous qui devenez dingues pendant vos règles, qui détestez ça ou qui en souffrez : supprimez les ! Les “règles” qui surviennent pendant l’arrêt de pilule ne sont pas des règles naturelles -les pilules ont juste été conçues ainsi pour suivre le rythme féminin, mais c’est plus une question sociétaire que réellement biologique (imaginez quand la pilule a été créée, déjà la faire passer dans les mœurs était de la haute voltige, alors si en plus on avait dit que cela rendait les règles supprimables… Trop pour l’époque !). Elles sont donc parfaitement inutiles, cela ne change rien, et n’a aucune incidence pour la santé d’enchaîner vos plaquettes sans interruption. (et en général, un renouvellement “naturel” des muqueuses se fait tout seul au bout de 3 ou 4 mois, de toute façon).

Encore un truc dont les médecins ne parlent jamais…

-Profitez de votre chance d’avoir encore des gynécos (même si certains, hm hm…), car la formation va être supprimée. C’est vrai, c’est tellement inutile un gynéco, pourquoi soigner la moitié de la population, hein, on se demande… Et maintenant, l’État vient de supprimer la moitié des fonds accordés au Planning Familial. Jours sombres pour les femmes.

(au passage, faite donc un tour sur http://www.appeldesappels.org/ )

Puis vint la course au stérilet.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

Contraception : le grand n’importe quoi.

BD extraites d’anciennes notes de mon blog.

Des liens pour plus d’infos

http://www.e-sante.fr/Gyneco-pilule_supprimer_regles-NN_10194-107-8.htm

http://www.e-sante.fr/gyneco-contraception-depasser-contraintes-pilule-NN_9960-107-8.htm

http://www.e-sante.fr/Gyneco-sterilet_avantages_connus-NN_7550-107-8.htm

http://www.solest.com/index.php?id=629

http://www.solest.com/index.php?id=624
http://www.e-sante.fr/gyneco-contraception-depasser-contraintes-pilule-NN_9960-107-8.htm
http://www.e-sante.fr/Gyneco-sterilet_avantages_connus-NN_7550-107-8.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9rilet
http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/femmes/se_1757_intra_uterin.htm

10 Responses to “Contraception : le grand n’importe quoi.”

  • re-salut, du coup j’ai été fouiner pour regarder le premier post!

    j’aime beaucoup ton témoignage, par contre je voulais apporter une précision sur un point, une nuance qui fait que l’histoire de la suppression des gynécos n’est pas si simple.

    la matière “gynécologie” sera toujours enseignée mais le suivi gynéco sera fait par le généraliste.
    le problème qu’il y a avec les gynécos aujourd’hui c’est que beaucoup de gynécos font des consultations de routine ultra-rapide en vitesse (parfois avec des dépassements déments,je suis tombée sur un mec qui faisait 90 euros pour 5 minutes!) sans forcément faire d’examens complémentaire donc la valeur ajoutée est bof bof si c’est comme ça.

    par contre la gynéco obstétrique existera toujours (suivi des femmes enceintes et accouchement seulement)

    et donc les gynécos pas sérieux sont quelque part responsables de cette disparition.

    voilà. je ne suis pas dans le milieu médical donc je manque de plus d’infos pour avoir un avis vraiment tranchéet c’est tout ce que j’ai grappillé là-dessus auprès d’un copain médecin.

  • Sérieux, moi qui souhaite avoir un suivi gynéco depuis que je suis avec mon homme, et ben je préférerais encore le planing familial. Bien que mon médecin de famille ait aussi une formation de gynécologue et que je lui ai bien des fois montré mon vagin…

  • @DeeCurl : Merci pour les précisions !
    Je savais que la gynécologie obstétrique allait perdurer, mais en même temps c’est aussi ça qui m’irrite : les femmes ont aussi besoin de soin, sans être FORCEMENT enceintes >.<
    Et ce qui m’inquiète, c’est que j’ai vu pas mal de médecin qui ne voulaient pas du tout faire un suivi gynéco.

    Cela dit, je suis bien d’accord avec toi sur la “pauvreté” de la plupart des examens. Je l’ai subi !
    Et la meilleure gynéco que je n’ai jamais pu rencontrer était une médecin de famille formé aussi en psychiatre, homéopathe et osthéo !

    @Storia : j’ai toujours préféré le Planning aussi, le problème c’est que dans certaie villes, ils sont tellement débordés qu’ils “orientent” les femmes qui ne sont pas trop en situation précaires vers des gynécos ordinaires, pour laisser la place aux chômeuses, étudiantes, mineures, etc.

  • Notamment à Paris. Donc je vérifie auprès des filles de mon logis (160, j’ai le choix !) si elles ont un gynéco pas trop con.

  • En Suisse, AUCUNE pilule n’est remboursée… donc ça règle le problème. Et les génériques sont 10-15% moins cher, on a aucune pilule vraiment bon marché. Je me souviens que quand je vivais à Genève, j’allais acheter une pilule en France pour 27 FF les trois mois, c’était bien…

    Par contre, on est bien suivies, même s’il y a encore beaucoup de gynécos qui s’opposent aux stérilets pour nullipares, mais de moins en moins…

  • Je reste sceptique sur le fait de prendre en continu sa pilule pour ne plus avoir ses règles: ce n’est pas considéré comme dangereux, mais le plus simple serait quand même de demander l’avis de son gynéco, ne serait-ce qu’à cause du taux d’œstrogènes que contient la pilule.

  • @tevouille : Il y a un mois j’ai consulté ma gynéco (qui au passage me coûte un bras chaque fois que j’y vais (60€) mais qui est très compétente et très à l’écoute) pour le suivi annuel et je lui ai posé la question de la prise de pillule en continue. Elle m’a dit qu’il n’y avait aucun souci, qu’au bout d’un certain temps je risquais juste d’avoir des saignements et que je devais arrêter la pillule pendant une semaine et reprendre normalement ensuite en continu si je le souhaitais. Elle a précisé que les règles sous pillule n’étaient pas naturelles et non indispensables mais que c’était très dur de faire comprendre ça aux femmes.
    J’ai pris la nouvelle avec grand grand enthousiasme ! S’il y a bien quelque chose qui m’avait toujours gêné c’est bien d’être réglée ! Et je suis presque déçue de ne pas l’avoir su dès le départ et de m’être évitée des années de galères mensuelles !
    (ex : aller faire du ski fagotté comme un coffre inviolable : collants + sous-pull + pull + bretelles + combi + manteau, et devoir s’arrêter toutes les 2h pour se changer !!!!!!) Si j’avais su… :p

  • Merci pour les précisions, j’allais dire la même chose ^ ^ La seule médecin gynéco qui a vraiment été compétente dans mon cas pour plein de raisons m’avait également expliqué que les règles sous pilule n’étaient en aucun cas naturelles et que je pouvait m’en passer si je le voulais.
    J’ai enchâiné les plaquettes pendant environ 9 mois, avant de passer au stérilet, et c’était franchement le bonheur.
    (et oui, un spoting du au renouvellement naturel des muqueuses survient à peu près tous les 3 ou 4 mois).

  • merci pour l’info – ô combien précieuse! – de la pilule en continu!! je dois partir pour un mois en voyage en Asie, je vais donc enchaîner deux plaquettes et avoir la PAIX! :))
    c’est incroyable ce que l’on peut être mal informées (surtout quand on a mal tous les mois, c’est franchement rageant…! même si il faut renouveler les muqueuses, ce qui semble normal, ça fait tout de même une longue et sereine période sans douleurs…).
    merci encore!

  • Malheureusement, histoire trop courante
    de mon côté, j’ai dû malheureusement passer par la case IVG après presque 3 ans sans autre contraception que le préservatif avant d’enfin obtenir un sterilet
    tout ça parce que la conne qui me suivait trouvait que
    - le sterilet c’est pour les femmes qui ont déjà eu des enfants
    - la pilule microdosée c’est pas assez sûr pour une femme jeune
    - vous avez 23 ans il serait temps de penser à avoir des enfants O_o

    maintenant je suis suivie par une généraliste, qui pose des sterilets qui m’écoute et que j’aime pronfondément (merci docteur, vous avez changé mon existence)
    cela dit, oui la gynécologie médicale risque de disparaitre, si vous vous sentez concernée, allez signer la pétition pour la défendre, elle a déjà été sauvée une fois il y a quelques années, à nous de faire en sorte qu’elle ne disparaisse pas une fois de plus

    http://www.cdgm.org/

    ah et sinon, le planning manque de bras, n’hésitez pas à militer, adhérer et aider à le faire vivre, ce n’est pas un service public et il ne survivra pas sans nous!

    lapuce, premier post sur ladies room, premier post militant, on ne se refait pas!

Répondre à lapuce Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>