Humeurs

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Article sélectionné par BritBrit pendant la semaine de rédaction en chef

Suite à ce post…

Je dois préciser, juste, auparavant, que mon look de punkette post-ado, accompagné de piercings et tatouages, n’a jamais vraiment incliné les médecins à me prendre au sérieux. Surtout que je suis insomniaque et travaille énormément, ce qui me donne constamment un teint tout pourri et des cernes bien creusées ; je vous laisse imaginer l’incrédulité des personnes en face de moi quand je maintiens que je n’ai jamais fumé, et que je ne bois pas d’alcool ni ne prend aucune drogue.

Moi naïve, je pensais que des médecins étaient des gens cultivés, éduqués, qui avaient fait des dizaines d’années d’études et qui voyaient défiler toute une faune variée de population, ce qui, à mon sens, était un gage d’ouverture d’esprit. Haha. Quel optimisme.

(cliquer sur les images pour les agrandir)Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Contraception : le grand n’importe quoi, 2°

Il serait temps que les filles soit “réellement” libres et éduquées à choisir elles mêmes leur contraception.

Tout ceci vient de deux anciennes notes de mon blog.

26 Responses to “Contraception : le grand n’importe quoi, 2°”

  • Super bon article et j’aime bien le trait en plus.

    C’est vrai que les mecs sont totalement dégagés du problème, dé-responsabilisés surtout.

    Ca prendra du temps avant que ça évolue : la pilule masculine était presque au point en 2003 et depuis silence radio.

    Pour le débat Stérilet/pilule je pense qu’il y a aussi une affaire de gros sous derrière :

    Un labo pharma vous vend environ 20 euros par mois de plaquette pendant 5 ans et vous lui rapportez au total 1200 euros.

    J’ignore le prix d’un stérilet et de sa pose mais cela m’étonnerai que l’on atteigne ces chiffres.

  • Pour préciser ce que je disais : pour l’instant au niveau contraception masculine il n’existe rien entre le préservatif et la vasectomie (définitive). Rien n’est au point et les effets d’annonce comme cité plus haut sont nombreux.

    Je crois quand même que le jour où les hommes seront dotés des mêmes moyen de contraception que vous beaucoup se prendront en main.

  • Bin mon copain actuel m’a proposé de prendre la pilule masculine – pour être franche, je suis restée bouche bée. (mais ravie).

    Pardonne moi d’être si pessimiste, mais je ne crois pas que les mecs seront très nombreux à vouloir prendre ce genre de contraceptifs. Excepté ceux qui veulent éviter de se retrouver “piégés” avec un bébé dans le dos.

    Pour ce qui est des thunes et des labos, je le sais bien : après 4 ans de pilule à 30€ par mois non remboursées (la seule que je supportais), me faire poser, gratuitement, un stérilet à 30€, complètement pris en charge, c’est sûr que ça n’a pas du engraisser les grosses firmes !

  • (66 %) des hommes déclaraient qu’ils utiliseraient une pilule masculine

    http://www.planning-familial.org/themes/theme02-contraception/fiche01Precision01.php

    Si les effets ne sont pas trop importants, je pense que ca intéresse beaucoup d’homme au contraire.
    le problème c’est qu’une pilule masculine est très difficile à réaliser techniquement parlant

  • Merci pour le lien ! C’est bon à savoir et un peu rassurant, même si, en sale pesismiste, je pense que la “mode” des jeunes anglaises de se faire mettre enceinte a du un peu influencer les sondages ;)

  • sans vouloir commenter à côté de la plaque, woooh c’est magnifique ce que tu fais. Par contre je ne sais pas si je dois remercier pour le lien de ton blog parce que ça m’a flingué ma journée – bon, allez, dans le doute, merci hein.

  • tout d’abord bravo, j’adore le coup de crayon clap clap.
    ensuite je trouve debile de refuser le sterilet a qqun s’il n’y a aucune contre indication medicale.
    a mes yeux c’est ce qu’il y a de mieux en la matiere car c’est mecanique et non chimique.
    pour ce qui est de la pilule masculine j’ai de gros doutes.
    qu’est ce qui va prouver a mme qu’on la prend (je parle dans le cas de rencontres et pas de couples formes)?
    dans ce cas (et surtout de nos jours) la capote est de rigueur donc pourquoi ajouter ca en plus?

  • Pourquoi la capote n’est pas suffisante ? Parce que les accidents de capotes, ça arrive super souvent.

    Parce que beaucoup de garçons détestent les capotes, parce que c’est souvent relou à enfiler dans le feu de l’action. Parce que beaucoup de filles n’ont pas les “couilles” de tenir tête aux mecs qui refusent d’en mettre. Et ils sont nombreux ! J’ai déjà distribué des paires de baffes à des types rétifs qui essayaient de me chauffer en pensant qu’au dernier moment je dirais oui.
    Malheureusement, je connais un paquet de filles qui, justement, se font avoir.

    Sinon, hahaha, dans l’autre sens, qu’est ce qui prouve à ces messieurs que leur partenaire féminine prend la pilule ?

  • bon je dois dire que j’ai eu la chance de faire partie d’une generation ou la capote etait taboue. mettre le sujet sur la tapis aurait signifie avoir des doutes quant a l’hygiene de l’autre.
    les rares fois ou j’ai essayer d’en mettre ca a ete le remede contre l’amour. il est vrai aussi qu’a l’epoque ou toutes les filles ou presque prennaient la pilule c’etait plutot leur interet de ne pas mentir a ce sujet. Il y a toujours eu les grosses connes qui pensaient se faire mettre en cloque pensant que le mec resteraient avec elles eternellement. elles attendent encore apres lui 25 ans apres lol.
    Perso la pilule masculine ne peut se concevoir dans une relation stable.
    Ici bcp de mec se font steriliser mais meme a mon age je refuse categoriquement

  • “Perso la pilule masculine ne peut se concevoir dans une relation stable.”

    et pourquoi donc ?

  • ok desole je viens de me relire. je voulais ecrire : perso la pilule masculine ne peut se concevoir QUE dans une relation stable”
    ca veut donc dire que toi en tant que femme tu dois avoir confiance que ton partenaire ne ment pas (donc le connaitre suffisament) pour le cas ou tu ne prendrais aucune precaution de ton cote . tu as ecris un peu avant qu’il t’es arrive plusieurs fois que des mecs te chauffent esperant qu’a la derniere minute tu acceptes un rapport sans capote. on est tous d’accord pour dire qu’helas les capotes c’est pas le pied

  • Oui enfin de toute manière, je voulais aussi préciser que les capotes n’étaient pas forcément la meilleure solution en terme de contraception – par contre, c’est incontournable en terme de prévention du hiv et autres mst.

  • entierement d’accord avec toi la dessus

  • Sinon, il reste toujours l’abstinence… OK, je sors. Mais quand on n’a pas envisagé de vie sexuelle avant l’âge de 25 ans, on a du mal avec le principe de contraception. Malgré tout, je veux rester vigilante avec mon compagnon. Il a beau avoir 33 ans et envie de fonder une famille, il faut bien qu’il ait conscience que je serai disposée à fonder une famille avec lui quand je serai plus certaine sur mon avenir professionnelle…

  • super article Ipomée, j’aime beaucoup le format BD et le coup de crayon.

    ma belle-soeur a eu aussi toutes les peines du monde à se faire poser un stérilet, alors que le pilule est médicalement contre-indiquée pour elle. il ne lui restait que la capote…elle a eu un mal fou à trouver une gynéco pour lui poser….et puis on lui disait: “mais enfin, en couple stable depuis des années, à 30 ans, pourquoi vouloir un stérilet?”
    ben en couple stable depuis des années, même à 30 ans, on a pas forcément envie d’avoir un gosse.

    par contre ton médecin, c’est un vrai ours effectivement. préhistorique même. change-en, je te promets qu’ils ne sont pas tous comme ça…

  • Super article!
    J’essaye moi même depuis des années de trouver un gynéco qui accepte de me poser un stérilet… en vain.

  • @DeeCurl : ah mais c’est ç ale plus terrifiant, c’est ces médecins à qui on demande une contraception, et qui se demandent juste pourquoi on ne veut pas faire d’enfants. Mais bordel ?!

    T’inquiètes pas, j’ai changé de médecin illico ^^

    @Etincelle : c’est précisément pour les filles comme toi (et nous) que j’ai fait cette BD). Pour que vous sachiez que C’EST POSSIBLE !
    Donc mon conseil est simple : oublie les gynécos, et fonce au Planning Familial !

  • Après moultes années de pilules pas terriblement acceptées par mon corps, j’ai eu l’idée de me faire poser un stérilet.
    Je suis allée chez la gynéco qui me suit depuis 10 ans, je suis arrivée grandiose avec mon idée, et elle m’a encouragée.

    Pour info, et pour moucher ceux qui ne veulent pas le poser, il existe des stérilets plus petits spécialement prévus pour les nullipares (sans aucun bébé passés par l’utérus quoi, un mot que j’ai appris ce jour là !)

    Le stérilet est donc fait pour toutes, avec un confort de vie terrible (dans mon cas du moins) alors n’hésitez pas à en parler autour de vous !

  • Jolies images, j’adore ton coup de crayon, ta façon de prendre et raconter tout cela avec humour

    Je fais partis de ces filles qui hélas ne supportent pas la pilule (et sont totalement incapable de la prendre tout les jours tellement je suis tête en l’air) mais du haut de mes 21ans, je doute qu’aucun medecin n’accepte le stérilet pour moi, car mine de rien les préjugers ont la vie dure . En tout cas je suis ravie pour toi que tu ai trouvé quelqu’un qui sache vivre avec son temps et ne tienne pas compte de tout ces principes archaiques et rétrogrades, ça laisse un espoir pour moi

    hophop blog en taboo pour retourner y faire un ti tour quand j’aurais plus de temps :)

  • Je sais bien que les préjugés sont tenaces ! C’est pour ça que j’ai dessiné ça.

    Laisse tomber tes médecins, et file au planning familial, explique pourquoi tu veux un stérilet, et voilà (surtout si tu ne supporte pas la pilule !). Sois ils t’en poseront là, soit il t’orienteront vers des gynécos qui acceptent d’en poser.

    Comme disais Catmimine, tu peux moucher ceux qui ne veulent pas le poser, en disant que tu sais parfaitement qu’il existe des stérilets plus petits spécialement prévus pour les jeunes femmes nullipares !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9rilet
    http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=434

  • Je suis choquée ! Je ne savais pas que les médecins refusaient d’en poser. En même temps pour ce genre de choses, j’irai sans doute voir un gyneco et pas un généraliste. après tout ils ne sont pas spécialisé… Par contre j’espère que tous les gynecos acceptent d’en poser !

  • Bin non justement, le refus vient autant des gynécos que des médecins.

  • Il existe aussi l’implant contraceptif. C’est gros comme une allumette, en plastique souple, et ça s’insère sous la peau du bras et ça dure 3 ans (en plus c’est remboursé à 75% par la sécu, à 100% avec une mutuelle..c’est pas beau ça? 3 ans de contraceptio sans débourser un euro) J’imagine que les médecins ont moins peur d’en poser à des nullipares, puisque la taille de l’utérus n’a rien a voir là-dedans.
    J’ai le mien depuis juillet, des “règles” tout les 4 mois et je le trouve bien pratique ce petit bout de plastique.

    Ici des informations : http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=429

    Et sinon, oubliez les gynécos et essayez votre généraliste. Pour peu qu’il se soit formé sur le sujet (et ça arrive quand même) il est aussi compétent que le gynéco pour prescrire une contraception, et ne pratique pas des consultation a 50€ (enfin normalement)

  • Les problèmes de l’implant, c’est que :
    1- un bon nombre de filles ne le supporte pas bien
    2 -pour les règles c’est quitte ou double, soit a les espace, soit c’est règles non-stop
    3- ça reste des hormones !

    Moi je voulais arrêter la pilule précisément pour arrêter d’ingérer des hormones.

  • Ah oui, en effet dans ce cas, c’est le stérilet l’idéal. Moi je voulais arrêter la pillule à cause de ma distraction continuelle, et aussi pour des raisons financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>