Coeur

Etre la maîtresse

Un regard en coin discrètement échangé à un dîner. Un frôlement pas si innocent de la main. Un sourire un peu trop appuyé. Un pied qui se ballade doucement sur une jambe.
La température qui monte entre la peur de se faire remarquer et le soulagement de pouvoir être près de lui.

Etre la maîtresseÊtre la maîtresse d’un homme marié…
C’est forcément un mec qui profite de toi, et toi, tu es forcément une salope de faire ça à sa femme.
Encore pire, parce que sa femme c’est une amie à toi.
Encore pire, parce que t’étais là à leur mariage

Combien de sms envoyé en cachette ? Combien de bises devant les autres et de « comment tu vas depuis le temps ? ». Combien de rencontres en cachette, combien de lits impersonnels, combien de « je t’aime » murmurés en secret ?

Puis les amis qui s’inquiètent de ton éternel célibat, qui essayent de te caser avec n’importe quel mec baisable. Les réunions de famille où on ri en public du fait que tu ne sois pas mariée et que l’horloge biologique tourne pour toi …tic toc.

Les rares copines au courant te disent qu’il ne quittera jamais sa femme, que tu resteras cachée toute ta vie, que tu seras extrêmement malheureuse. Mais toi tu t’en fous, tu ne lui as jamais demandé de choisir…

C’était 3 ans auparavant…

Aujourd’hui, ça te semble lointain. Tu n’as plus beaucoup d’amis. Tu ne passes plus tes soirées, seule, avec ton chat. Sur ta boîte aux lettres, 2 noms.

Car aujourd’hui tu vas te pacser… avec un homme divorcé.

21 Responses to “Etre la maîtresse”

  • Et bien quel happy End. Plein de bonheur
    Mais 3 ans ça fait long quand même non ?

  • Lydie: ç’aurait été un peu précipité de se pacser directement après le divorce je pense ^^
    Et entre la séparation et la prononciation du divorce, il faut largement un an, voir plus.

  • Oui, les chemins de vie ne sont pas ceux forcément serinés par nos parents et la société. On ne choisi pas forcément l’amour et il n’y pas une catégorie de femmes pré-déterminées à devenir des maîtresses. Parfois on ne choisi pas…
    Merci pour ce très beau texte, parfois la vie sait nous recompenser d’avoir fait un choix différent et d’y avoir cru…

  • moi ce qui me gène c’est que tu as mis la main sur le mec d’une de tes copines et ça franchement j’ai beaucoup de mal. Je ne pourrais pas te féliciter et te dire “whaa géniale que tu sois pacsée avec lui”. Honnêtement t’as pensé à ta copine ?

  • que tu sois la maitresse ça c’est toi qui vois, moi aussi je l’ai été mais franchement j’aurais pas été la maitresse du mec d’une de mes copines j’ai quand même trop de respect pour mes amies.

  • @xena : ben écoute, c’est elle qui voit ^^. Ne l’écoute pas, ma pauvre étincelle…

  • Xena: Pour te répondre, je peux te dire que la culpabilité existe vraiment, mais que parfois l’amour te fait aller à l’encontre de tes principes.

    Tu ne connais pas une copine qui se serait rabaissée vraiment bas pour un mec? (genre le supplier de revenir alors qu’il lui a manqué de respect etc…) Pour moi c’est la même chose. On se retrouve à faire quelquechose qui va plus loin que les limites qu’on s’est fixé.

    Tant que l’on ne se retrouve pas dans ce genre de situation, on ne sait pas jusqu’où on peut aller…

    Certes ça n’excuse rien, et c’est vraiment pas juste pour la copine, je suis d’accord, mais parfois on ne peut pas s’empêcher de faire quelquechose de “mal”.

    Je tiens aussi à préciser que ce texte n’est pas autobiographique à 100% (même si inspiré de ma propre histoire)

  • nan mais storia si une de tes amies mettait le grappin sur tiny, tu dirais quoi ? juste pour savoir , tu vas lui “t’as eu raison baise la gueule à une amie, après tout si vous vous aimez c’est l’essentiel” . les gens disent bravo bravo t’as raison dans ces cas là on a qu’a se piquer les mecs entre sœurs aussi. Il est ou le respect ?
    Moi peut être que j’ai déjà eu des coups de coeur pour le mec d’une copine , mais je me met des barrières de même que jirais pas coucher avec le mec d’une de mes soeurs.

  • ok , moi si j’avais été ta copine ça aurait fait des étincelles (hi hi le jeu de mot!!!)

  • Disons que j’ai la fâcheuse habitude de tester les ex de ma cousine avant elle… Ceci explique cela…

  • Storia tu me tue je te jure…

  • Ben oui, mais elle, elle n’a jamais testé les miens ^^

  • Je suis la maîtresse, ou plus exactement une maîtresse parmi toutes les autres (et surtout les siennes). Mais je fais parti de celle qui est à la fois une sorte d’amie et un joujou sexuel. Celle que l’on appelle pour discuter ou pour baiser mais rien de vraiment sèrieux. Il ne quittera pas sa copine et même s’il la quittait ce ne serait pas pour moi, je pensais pouvoir résister à la culpabilité, aux regards accusateurs de mes amis, mais ce qui me tue c’est quand je la croise elle à la fac ou dans la rue et que je sais qu’elle sait même si elle ne sait pas que c’est moi. Et pourtant je ne la connais pas, mais je sais qu’elle est cocu.

  • Nous sommes toutes et tous à un moment ou à un autre, sans s’en rendre compte, le cocu de quelqu’un. Et donc, les maîtresses vont fatalement se retrouver dans le rôle des cocues un jour ou l’autre. Surtout les “bonnes copines” qui ont épousé les maris de la “bonne copine”. C’est tout ce que je leur souhaite.

  • Si j’avais fait partie de tes amies de l’époque, je t’aurais dit comme elles : lâche l’affaire, il ne la quittera jamais… Je suis heureuse et soulagée que l’issue leur (et me) donne tort. Beaucoup de bonheur à vous deux !

  • xena : « franchement j’aurais pas été la maitresse du mec d’une de mes copines »

    Faut voir… si on a une copine, c’est un peu parce qu’on a les mêmes goûts qu’elle, non ? ;)

    xena : « de même que jirais pas coucher avec le mec d’une de mes soeurs. »

    Ah ça !…moi non plus !!! (j’ai pas de sœurs)

    NB : j’ai bien un frère, mais aller coucher avec sa femme, je trouve ça plutôt moyen…
    (surtout que je suis une hétéro “pur jus” et elle aussi)

  • Je trouve ça un peu bas d’accuser toujours les femmes d’être les maîtresses. A mon sens une femme aura une relation avec un homme pris uniquement si elle a des sentiments pour lui ou vraiment un blocage avec les relations sérieuses. Vu la culpabilité, la sous estime, le ravalement d’orgueil voire de respect qu’elles s’infligent, elles ont en général d’excellentes raisons d’en arriver là et elles ne devraient pas être tant jugées.
    En revanche pour ce qui est des hommes, ces pauvres petites créatures sans défense devant le charme féminin, leur courage devant leurs officielles et leurs officieuses est souvent à déplorer.
    Je me réjouis de l’issue de ton histoire Etincelle, de nos jours on aurait plutôt tendance à croire que c’est de la science fiction. Deux personnes dans l’ombre qui un jour parviennent à assumer leur amour dans la lumière, c’est beau et rare.

  • Bel article…je pourrai en être choquée et dire : “Bahh oui quelle horreur, elle étale le fait qu’elle a piqué le mari de …”

    Parce que j’ai été une femme “trompée”.

    Mais on oublie toujours un “petit détail”…

    Le “gars” en question…il est pas sous l’emprise de “la drogue du violeur”, il n’est pas décérébré, il a totue sa raison et il sait ce qu’il fait.

    Après, ce qui me gêne, c’est largement le “gars” qui ne prend pas de décision, qui “teste” un pieds ci et un pieds là…

    Pour le compte, l’histoire d’Etincelle se finit par un beau pacsage… mais…combien de maîtresses attendent enfin “le divorce” pour apprendre au bout de ..3, 4? 10 ans que “la légitime est enceinte”…Alors que “je te jure chérie, il ne se passe plus rien?”…Lourdes, c’est à combien de Km?

    :) Etincelle, ton article, j’aime.

  • Naibed : hihihihi…J’adore ta réponse.

  • @Eva D : Merci.

    J’ajoute – ce que j’ai déjà précisé ailleurs – qu’un copain, c’est quelqu’un avec qui on partage son pain.

    Conclusion logique : une co-pine, c’est donc quelqu’un avec qui on partage ….(enfin ! pas exactement *sa* ! …celle de son mec ! :-)) )

  • je suis dans cette situation. Je suis avec un type depuis 2 ans. Il a une copine, que je ne connais pas. Ils sont ensemble depuis plus de 10 ans. Au début, il avait de la culpabilité. Now, il n en a plus. ce changement se voit ds son comportement. Des fois, je pense à elle, je me dis que ce n est pas réglo.

    Mais après tout, je vis des moments intenses avec lui, il est bien avec moi, et réciproquement. Pourquoi trjs penser aux autres?

    J aurai été la première à juger. Mais, entre temps des sentiments amoureux sont nés. Que faire contre eux? Souvent j ai eu envie de stopper, lui l a fait 2 fois au début. Mais voilà … donc j ai décidé de profiter de tout ces bons moments, en attendant et en espéran que mon histoire se termine aussi bien que la tienne !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>