event_concourseurostar

London Calling, 4 : Je te reverrai pour l’éternité, c’est vrai, mais où es tu ?

Une visite du Science Museum pleine de romantisme et de fantastique racontée par Marc Levy.

Un soleil automnal bien qu’un peu frisquet caressait les branches encore feuillues quoique parées d’un givre translucide des frênes centenaires de Thurloe Square. Un rayon coquin vint taquiner l’œil azuréen encore tout engourdi de sommeil de Tom, le réveillant tout à fait joyeusement, en même temps que la sonnerie de son téléphone.

“- Tom, c’est Nora, tu es réveillé ?

- Maintenant, oui, sourit Tom, en savourant la voix chocolatée de Nora, son amie de toujours. Quoi de neuf ma belle ? C’est samedi, qu’est ce que tu fais debout si tôt ?

- Je suis en galère, mon ex ne peut pas me prendre Mathéo aujourd’hui, il avait promit de l’emmener au Science Museum ! Et moi j’attends Bill  d’une minute à l’autre, on a prévu de partir en week end dans les Hamptons !

- Ne bouge pas, je saute dans mon cabriolet coupé 1950, et je passe chercher Mathéo.

- Il est déjà en route, je l’ai collé dans le métro, merci Tom je te revaudrais ça !”

La conversation téléphonique avait duré assez longtemps pour que Tom ait eut le temps de se doucher, de nouer un cachemire autour de son cou, et de géolocalier grâce au GPS intégré de son Iphone3G le fils de Nora, qui venait juste de passer Hyde Park Corner.

C’est d’un pas léger et facétieux qu’il ferma la porte de son loft et qu’il se rendit à la station de métro South Kensington en saluant sur le chemin Bridgita, sa factrice, qui ne manquerait pas de lui déposer son Libé au retour de sa tournée et peut être de partager avec lui un petit cappuccino qu’il prendrait soin d’emporter à son intention au Cafe Primo.

***

“I would prefer my daddy !”

Cette affirmation péremptoire proférée par un individu aux joues rondes d’environ 1m17 tira Joy du sommeil où la plongeait habituellement les doux cliquetis des bornes interactives de l’étage “Who Am I“.

“Trop de monde le samedi, cet après midi j’irais squatter la maquette au 1/10e du boïng 747.” grommela la gracile jeune femme en s’apprêtant à rejoindre discrètement sa cachette favorite, qui se trouvait être le mur des chromosomes.

“Écoute Mathéo, parle français nom d’un explorateur spatial, c’est bien la peine que ta mère se saigne aux quatre veines pour te payer cette école privée bilingue.”

“Un peu rude, le papa divorcé, quoique charmant, dans son style froissé” pouffa Joy en elle même.

- Je vous demande pardon ?

- Hein ?

- Vous venez de me traiter de froissé. J’apprécie moyennement, même venant de la part d’une aussi ravissante apparition.

- Quoi, vous m’avez entendue ?

- Oui, et c’est pas mon papa d’abord ! Même que c’est mon papa qui a fait don de son Atari 400 au musée parce que mon papa il est informaticien et puis…

- Vous travaillez ici ? Pouvez vous expliquer à ce minuscule énergumène que les Aliens sont mille fois plus intéressants que les dinosaures ?

- Oui… enfin non, je ne travaille pas ici, j’y habite… mais… vous m’entendez ? vous me voyez ??!

- Comme je vois ce misérable avatar qui vient de me faire un caprice gros comme la première machine à vapeur pour qu’on aille voir les foutus dinosaures du musée d’à coté.

- C’est pas possible d’habiter dans un musée d’abord.

Joy s’immobilisa, interdite et bouleversée. Depuis son accident vasculaire cérébral qui l’avait transformée, à l’aube de ses 26 ans en légume alors qu’elle s’apprêtait à embrasser la brillante carrière d’ingénieur dans l’industrie du plastique, et le don de son corps au Musée  par sa famille désespérée il y a deux mois pour qu’il soit vitrifié et intégré dans la reconstitution exacte d’une salle d’opération des années 80, elle n’imaginait pas, malgré toutes ses prières ardentes, que pareil miracle puisse se produire un jour.

Elle venait de tomber instantanément amoureuse.

***

(Le Science Museum est gratuit hormis le cinéma en 3D, hyper attractif, suprêmement intéressant et accessible à tous, y compris aux dyscalculiques comme moi, il faut prévoir au moins 3h pour en faire le tour, et encore, nous n’avons pas pu tout voir, certaines salles comme Mathématiques, Informatique étaient fermées. Bref si vous avez du temps, courez y, c’est indispensable !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>