My Space

1 – 1

Un être vous manque et tout est dépeuplé.

Seul dans une maison peuplée de souvenirs. Vous n’avez plus qu’à ranger: jeter, remettre à plus tard et conserver.
Moment difficile auquel nous avons tous été confronté: une rupture, un deuil… il faut avancer.
Affronter le chaos, le vide qui nous entoure pour faire force de ses souvenirs.

Comment l’oublier? Avec elle, vous ne faisiez qu’un.
Non, vous étiez deux, mais l’addition de deux êtres s’aimant ne fait toujours qu’un. Erreur mathématique? Le cœur a ses raisons que les mathématiques ne comprennent pas…
Si 1+1 était, en toutes circonstances, égal à 2, il n’y aurait pas de problème. Cependant, Cupidon n’en a pas décidé ainsi : au pays de la rose rouge, 1+1 font 1 … et soustraire l’une des deux entités ne revient pas à la formule 2-1 mais au redoutable 1-1.

Zéro

Vous n’êtes plus rien… comment cela est-il possible? Une entité nulle peut elle avoir autant de souvenirs en héritage ? Ils ne font que vous conforter que dans l’idée que vous n’êtes plus rien sans l’autre, que vous ne revivrez plus jamais ces moments magiques ou dérisoires.
Discours de soutien, mots d’amitié… vous êtes hermétiques. Vous ne voulez rien savoir. Cette personne n’est plus là. Vous êtes inconsolable.

La vie suit son cours, votre quotidien vous rattrape, vous faîtes de nouvelles rencontres… mais cette blessure vive est toujours là. Vous voilà désormais marqués au fer rouge. Chat échaudé craint l’eau chaude : le printemps des sentiments redoute l’hiver rigoureux. Parfois, les premières pousses ne résistent pas aux derniers gels.
Mais que vous le vouliez ou non, l ‘été arrive. Certaines sont plus caniculaires que d’autres… mais quoiqu’il en soit, la vie reprend son cours.

Faut il opter pour l’équation de la vie et introduire x comme variable? Réponse mitigé… l’adéquation est impossible : on ne remplace pas une personne. Chaque être aimé a une place unique. Vous ne pourrez l’oublier au fil des années, mais vous tournerez la page. Celle de la souffrance. Le livre, vous le conserverez précieusement. Un petit résumé esquissé… en couverture de garde… au bout de quelques années…

Et un hiver, au coin du feu, suivant les balancements d’un vieux rocking chair, vous ouvrirez ce livre, pour la première fois, et vous le lirez à votre petite fille. Elle vous écoutera, très attentive, impatiente de savoir ce que vous n’avez pas pu raconter à vos enfants ou ce qui n’intéresse personne.

Peut être même lui dédicacerez vous votre livre…

Tags : ,

One Response to “1 – 1”

  • Oui, on ne remplace pas une personne. juste, on apprend à en connaître de nouvelles… et ça, c’est pas si mal, allez !
    :)

    Le livre, un bon moyen pour ne jamais oublier, même ces si infimes détails qui au final, nous auraient peut être échappés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>