Coeur

Montre moi son ourlet, je te dirai qui il est !

Et oui Messieurs, vous ne l’auriez pas cru ?! On matte même vos ourlets! N’allez pas croire que c’est une obsession. C’est un petit détail qu’il m’arrive de remarquer. A l’occasion…
Mais ce matin, mon regard s’est arrêté sur un ourlet. Et quel ourlet !

Montre moi son ourlet, je te dirai qui il est !Comment faire un bon ourlet? J’ai envie de te dire… ça ne s’apprend pas ! Un ourlet, ça se décline, c’est fusionnel : tout dépend du pantalon, de la chaussure… Ça n’existe pas un “mauvais ourlet”, tout est relatif ! C’est comme pour l’amour, question de feeling, pas compliqué (…).

Dans la famille Ourlet, je demande :

  • le gros. Deux possibilités : soit le jeune homme est rustre et s’est dit qu’il n’y avait plus qu’à plier, replier et re-re-plier, soit il est indécis : oh… on ne sait jamais…
  •  l’effiloché. Y a pas à réfléchir, un coup de ciseau, il ne s’est pas emmerdé ! Cet homme a d’autres priorités.
  •  l’absent. Un jean qui traîne, ça donne parfois un style. Mais un pantalon, un vrai… Non ! Y a pas idée ! Cet homme est négligé. Un gros dégueu ! Un petit pli, ça ne demandait pas grand chose… Car l’absent ne se donne même pas la peine de retourner son pantalon !
  • l’artisanal. Il n’est ni trop court, ni trop long, l’ourlet est bien fait, mais on voit qu’il est travaillé. Points lâches, pas forcément droits, ou fil de couleur sensiblement différente du tissu. Jeune homme soigneux, manque cruel d’expérience en la matière mais bon potentiel. Met du cœur à l’ouvrage, peut mieux faire. Encouragements.
  • l’arnaqueur. Petit malin. La fin justifie les moyens. Où tu veux, quand tu veux ! Un rouleau de scotch, une agrafeuse et il a massacré son pantalon en deux temps trois agrafes. Cependant, le scotcheur est plus prévoyant que l’agrafeur. Il s’est sûrement dit : je le ferai quand j’aurai le temps…
  • le parfait. Ourlet cassé, juste sur la chaussure, longueur parfaite… Un ourlet, c’est aussi comme un maquillage : le plus réussi est quand on ne le remarque pas. On ne veut pas savoir comment il l’a fait, c’est juste parfait. Si ça se trouve, c’est un assisté : maman ou mamie ont fait son ourlet ! Un conseil, si le type a en prime le sourire ultra-bright, fuyez ! C’est pas bon un type trop parfait !
  • le feu de plancher. Une calamité… Paraît-il que l’on dit aussi, lorsque l’ourlet est trop court, “avoir de l’eau dans la cave”. Et bien c’est ça: le feu de plancher, c’est l’ourlet du sinistré, du mec qui a dû passer la nuit à écoper mais qui, au préalable, avait anticipé son ourlet. Un attentat à l’esthétique ! Et je pèse mes mots ! Ce rescapé a tout prémédité. Dégâts des eaux, incendies impromptus : il est paré ! Le type qui ne fait pas rêver. Sans oublier ses chaussettes blanches, trônant sur son pantalon noir… Un poème ! Entendons-nous bien, j’aime bien le style pêcheur du dimanche, jean retourné (en revanche on raye les chaussettes blanches). Ce qui m’insupporte : l’ourlet trop court calculé, prémédité, qui se veut habillé !

Pour ma part, je suis plutôt du genre indécise, donc tant qu’il n’y pas trop de tissu, j’opte pour le pliage. J’ai tellement de chaussures, des talons de tailles différentes…Et puis je préfère les revers !

(cc) Swiv

Tags : , ,

5 Responses to “Montre moi son ourlet, je te dirai qui il est !”

  • ça me rappelle la première fois où j’ai vu mon homme coudre. Je lui montre comment s’y prendre pour refaire une couture où le fil s’est usé, par un bête point arrière, et j’ajoute “plus c’est petit, plus c’est solide”. Une heure plus tard, il en est à la moitié de l’ouvrage (environ 10 cm) ! Il voulait que ce soit solide : pour ne pas recommencer et garder son pantalon le plus longtemps possible… Résultat, c’était presque fil par fil qu’il cousait !

  • Ah oui l’ourlet c’est très important !
    On en parle pas suffisamment mais c’est ce genre de petits détails qui font toute la différence c’est comme les chausssures : cirées ou pas cirées; Ongles rongés ou non !
    Tout est dans le détail mais finalement tu as la classe ou tu ne l’as pas ! Attention à l’aspect négligé ça craint !!!

  • Vaseline ou pas… Oops, I did it again.

  • @ Didon: je ne me moquerai pas car je ne suis pas fortiche ne couture!!
    @ Lydie: Le détail qui tue, comme on dit!
    @ BritBrit: …

  • et quand c’est la vendeuse qui l’a fait ? tu en fait quoi de toutes tes théories ? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>