My Space

Parlons des gens qui fâchent.

 

Je voudrais parler de “ces gens-là”. Ceux de qui on ne parle pas, ceux à qui on ne parle pas.

 Car il me semble, de mon observatoire, que le racisme actuel se focalise sur une population récemment arrivée chez nous: “les gens de l’Est.”

“Les gens de l’Est” sont en fait des Roms. C’est le terme officiel, le seul qui ne véhicule pas de préjugés. Le mot “tsigane” évoque la musique et la désinvolture des films de Kusturica. Mais le mot “tsigane” viendrait aussi du mot “voleur” dans je ne sais plus quelle langue. (à vérifier, excusez-moi de n’avoir pas eu le temps d’approfondir mes sources)

Le mot “gitan” me paraît beaucoup trop vague et m’évoquerait plutôt des gens se déplaçant au gré de leur caravane et des places qui leur sont cédées.

Donc, ils s’appellent “Roms”. Avez-vous déjà rencontré une population à la fois si présente et si méconnue?

D’où viennent-ils, qui sont-ils, quelle langue parlent-ils?

Je vais vous raconter ce que je crois savoir, en espérant que des gens mieux renseignés que moi pourront apporter des informations plus précises parce que j’ai envie de savoir. Parce qu’ils sont là, dérangeant  beaucoup de monde mais n’intéressant presque personne. Du mépris, au mieux de l’indifférence.

Les Roms auraient été chassés d’Inde il y a très longtemps et depuis erreraient sur le continent indo-européen. Un peuple sans pays. Mais un peuple très présent dans l’Europe de l’Est: Roumanie, Hongrie, Bulgarie…un peuple qui depuis l’ouverture de l’Europe peut circuler et arriver jusqu’à nous.

Un peuple qui ne trouve pas beaucoup de gens prêts à les aider et à leur donner leur chance ou de la place. Un peuple qui n’arrive ni à faire reconnaître sa culture ni à adopter celle du pays où il réside. Les enfants ne sont que rarement scolarisés…ce qui les condamne à gagner leur vie comme ferrailleurs ou “consigneurs” et bien sûr à la mendicité, à la prostitution, au vol et au traffic.

Je sais qu’il est difficile de parler d’eux sans pencher dangereusement vers le racisme. Je n’entends que du mal sur eux, même les gens  de mon entourage qui me semblent les plus ouverts ne trouvent pas les mots pour les valoriser ou les défendre et préfèrent se taire lorsque nous abordons le sujet.

Pour plaider leur cause, je peux dire que dans certains pays d’Europe de l’Est, les Roms sont traités pire que des chiens: les femmes sont stérilisées de force quand elles accouchent à l’hôpital, les passants donnent des coups de pieds aux mendiants assis sur le trottoir… le nazisme y est encore présent car ils étaient aussi sur la liste d’Hitler.

Donc ils se déplacent jusqu’à chez nous, où l’accueil est moins haineux mais pas non plus des plus chaleureux. Mais nous, comment devons-nous réagir? Pour le moment, rien ne se passe, on nous montre dans des reportages télé que des mini-bidonvilles sont en train de se construire en périphérie. Et puis…c’est tout. Combien de temps avant que la crise n’éclate? Ils ne peuvent pas s’entasser indéfiniment, on ne peut pas les renvoyer dans leur pays, on ne peut pas les forcer à devenir “comme nous” non plus.

Beaucoup de questions et je n’ai personnellement aucune réponse. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas en parler quand-même. J’attends que quelqu’un se décide à aborder le sujet.

Tags : ,

23 Responses to “Parlons des gens qui fâchent.”

  • Ma grand-mère étant une “rom” comme tu dis, je peux te dire un truc pour les défendre. Chez nous, la famille est primordiale. Si l’un de nous fait des “bêtises” (même si il vole sa propre famille), il sera toujours accepté. Chez nous, on n’abandonne personne. Nous sommes unis, quelque soit l

  • je reprend ^^ Quelle que soit la distance, quelque soit la faute commise, nous n’abandonnons jamais un des nôtres. Les autres pensent que ma famille est sale, et uniquement constitué de voleurs et de drogués en tout genre. Ils ne connaissent pas ma famille. Il y a des voleurs, il y a des drogués, mais il y aussi des gens qui ne te laisseront jamais seuls, qui ne te laisseront jamais à la rue, et qui partagent le peu qu’ils ont. Oui, je suis fière de ma famille, quoi qu’en disent ceux pour qui les tziganes sont des déchets, ou encore la plus basse couche de la société.

  • et tu pourrais raconter un peu la vie de ta grand-mère? Son enfance, son parcours? Je crois que tu es la première personne que je “rencontre” qui pourrait m’en dire un peu plus.

  • Ma grand-mère était un bébé pendant la seconde guerre mondiale. Sa famille étant étiquetée différente, “à exterminer”, ils ont du vivre cachés, et être toujours en mouvement. Ma grand-mère m’a racontée qu’un jour, alors qu’il étaient cachés dans une grange, un soldat allemand les a sauvé. Il a regardé à l’intérieur, les a vus, mais a dit un truc à un autre soldat à l’extérieur et ils sont repartis sans rien leur faire. Voilà pour l’anecdote. Sinon, ma grand-mère parle peu de son passé. Je sais seulement qu’elle a vécu en nomade avec ses parents, puis elle s’est mariée avec un “gadjo” (un étranger au groupe) et s’est sédentarisée. Elle a vécu comme tout le monde pendant plusieurs décennies puis elle a acheté un bout de terrain, y a installé un mobil-home et y vit avec un autre rom (comme quoi, certaines habitudes ne nous quittent jamais). Depuis, une de mes tantes et sa famille se sont installés dans ce que la famille appelle “le jardin”. C’est un lieu de réunion pour toute notre famille.

  • hey @krib : en voilà un bon sujet d’article !!!
    Raconte-nous…

  • Moi, j’ai une tante qui est instit’ et qui s’occupe des enfants de Roms qui passent par chez nous.
    He bien souvent, les enfants sont très réceptifs à l’apprentissage et au savoir et se révèlent des enfants très studieux ! Le seul hic, c’est que quand ils commencent à s’intéresser et à donner de bons résultats, les parents les retirent… pour partir ou pour d’autres activités…
    Dommage !
    Tout est à refaire ensuite… mais tata n’abandonne jamais !

  • Philesb

    Excellent article Leda (comme toujours).Moi aussi ce racisme me révolte.J’ai connu des roms et ils n’avaient rien à se reprocher.

  • @krib: dommage que tu n’en saches pas un peu plus sur l’histoire de ta grand-mère, cela m’aurait intéressée! Tu ne sais pas où elle est née par exemple? Bon après si elle ne veut pas parler d’elle…ma grand-mère est un vrai moulin à paroles et nous a déjà raconté X fois son enfance. Elle n’est pas Rom mais c’est intéressant quand-même!
    @philesb: merci de ton intérêt et de tes encouragements habituels! Où et comment as-tu connus les Roms dont tu parles?
    @badwitch: ta tante doit faire un boulot passionnant mais décourageant s’il elle n’a jamais le temps d’accomplir complètement sa tâche. Si tu la vois récemment, tu pourras lui demander des précisions sur les enfants avec lesquels elle travaille?
    @tous: vous connaîtriez pas des bouquins ou des films (en dehors de ceux de Kusturica) sur ce thème? J’ai vraiment envie d’en savoir plus!

  • Je n’ai pas de reponses a tes questions, par contre, je trouve ton sujet tres interessant. Je fais partie de ces gens qui sont ouverts (enfin je crois et j’espere) mais qui ne savent que dire quand on en vient a parler des Roms. Je discutais recemment avec un collegue qui me disait n’avoir de problemes avec personnes sauf les Roms. J’avoue avoir eu du mal a trouver des arguments pour les defendre.

  • Arc-en-ciel, c’est exactement ça! Tu sembles partager mon sentiment. C’est parce que je ne sais pas quoi rétorquer aux gens qui méprisent ou accusent les Roms que je voudrais mieux connaître ceux-ci. Le racisme découle souvent (ou toujours?) de l’ignorance.

  • @Leda : j’essaierai d’en savoir plus, je t’enverrai un mp si j’ai de nouvelles infos ^^

    @tous : les roms ce sont des humains, comme tout le monde, ils ont juste choisi un mode de vie différent, un peu hors de l’Etat tout en y vivant. Les roms ne sont pas plus bêtes ou plus voleurs que les autres, mais ça nous arrange de le dire, pour pouvoir cracher sur leur mode de vie…Les roms forment une société à eux-même, avec des chefs, un language. Nous en avons peur, quelque part. Mais dire qu’on a un problème avec eux, c’est de la xénophobie. Dire que tous les roms sont des voleurs parce qu’on en a rencontré un voleur, c’est comme dire que tous les noirs sont violents parce qu’on en a rencontré un violent..

  • Leda, je suis d’accord, on a souvent peur de ce qu’on ne connait pas. Et de la peur de l’autre peut naitre l’intolerance. Ca doit etre une grande partie du probleme d’ailleurs. Les Roms, qui, comme tu le dis Krib, ont une societe a eux et un mode de vie different, sont peut-etre plus difficiles a comprendre pour les gens (et je m’inclus dedans). Je veux dire qu’il faudrait faire l’effort de se renseigner pour mieux les connaitre et que la plupart des gens n’ont pas envie de le faire, cet effort. Du coup, a n’entendre parler des Roms que par les faits divers, ils en ont une vision deformee et negative.
    Krib, je suis d’accord, faire des generalisations a partir d’un cas isole est stupide. Et je te rassure, je ne pense pas que les Roms soient plus betes ou voleurs ou violents ou je-ne-sais-quoi que les autres. Et mon collegue est effectivement un poil xenophobe… Mais la ou je n’etais pas a l’aise et ou je ne suis pas tres fiere de moi, c’est que je n’ai pas pu lui donner d’argument pour le faire changer d’avis.

  • si ca peut aider un peut je mets le lien suivant:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Roms. c’est malheureusement tout ce que j’ai pu trouver pour l’instant

  • Justement, on ne devrait pas avoir à donner d’argument, voilà ce qui me désole :( Est-ce qu’on donne des arguments pour défendre les noirs, les asiatiques, ou toute autre sorte de minorités en France ? Non…

  • Je pense que les Roms sont les principales victimes de racisme actuellement, parce qu’ils sont les plus méconnus. On ne peut pas identifier ni reconnaître la langue qu’ils utilisent et leur physionomie ne nous renseigne pas non plus sur leur origine. Ne criez pas! Je ne pense pas que cette remarque soit raciste. Notre physique est important, il parle de nous, raconte d’où notre famille vient. Pour les Roms, il est difficile de les situer “géographiquement” parlant et ça contribue au mystère. On aime classer les gens, admettons-le, et avec eux, et bien on ne peut pas! C’est peut-être ça qui effraie certains.

  • sur wikipedia ils mettent une carte indiquant je pense les mouvements de populations justement

  • Lettre assez intéressante de médecins du monde concernant les Roms venus de Roumanie

    http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=2727

  • tout juste frenchi! j’avais même pas pensé à aller jeter un oeil sur wikipédia, l’article est hyper intéressant! J’ai appris plein de trucs! (enfin, à prendre avec des pincettes, ça reste du wikipédia!)

  • bon j’ai eu la flemme de tout lire mais ce que j’ai apercu semble recouper ce dont j’avais deja entendu parle.la carte surtout semble interessante
    recemment j’ai vu un dvd sur une tournee nord americaine de 6 groupes roms je crois. au debut ils nous montrent que les origines roms remontent a l’Inde et j’ai pas fait trop attention. ensuite ca a ete la tournee elle meme. Il y avait un groupe d’inde, un de roumanie, un du sud de l’espagne, un de serbie et j’ai oublie la suite.

  • Krib, tu ne connais pas mes collegues!! Celui-la est un des plus tolerants… Celui qui partage mon bureau est a la fois raciste, sexiste et homophobe. Je ne comprends pas, et n’accepte pas, cette intolerance. Du coup, je me retrouve regulierement a debattre avec ces deux-la et a essayer de leur montrer un autre point de vue…

  • Philesb

    @Leda:il y a quelques années pendant les vacances scolaires je travaillais dans une station service (caissier) et il y avait une famille Roms qui habitait pas loin.La mère et le fils venaient de temps en temps acheter des cigarettes et on discutait.

    @Krib:TOUT A FAIT!

  • Philesb

    Au fait,
    Leda”Pour plaider leur cause, je peux dire que dans certains pays d’Europe de l’Est, les Roms sont traités pire que des chiens: les femmes sont stérilisées de force quand elles accouchent à l’hôpital, les passants donnent des coups de pieds aux mendiants assis sur le trottoir… le nazisme y est encore présent car ils étaient aussi sur la liste d’Hitler”
    Je sais qu’en Italie il y a des choses honteux mais ça je ne le savais pas!Incroyable,ça ne peut pas continuer!

  • Philesb

    Edit:honteuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>