Humeurs

Dans la cour des filles

Dans la cour des filles Jusqu’à Ladies room, mon CV était plus viril que la poitrine velue de Chuck Norris. J’avais bossé à la caméra pour France 3 avant de me recycler en presse masculine pour FHM, Newlook, Playboy et GQ, je montais en parallèle des sites pour accros aux jeux vidéo, tout en maintenant mon sexblog perso. Rien que de la testostérone, mais toujours en talons-aiguille. On ne se refait pas.

L’univers féminin, si loin si proche, me plaisait bien : les nanas geekettes comme Elixie et Sskizo, mais aussi les malades du make-up comme Hélène Legastelois  deux extrêmes sans doute, qui me sont tout autant indispensables. Je veux pouvoir choisir mon mascara avec autant de précision que mon nouveau wallpaper design pour Iphone. Le beurre, et l’argent du beurre. La féminité moderne, dans tous ses états, un pied dans le paintball et l’autre dans des boots Miu Miu. C’est plus complémentaire que contradictoire.

J’avais tenté d’approcher les magazines féminins mais les rédactrices en chef étaient parties en courant : un style trop cash, des intérêts trop masculins, du sexe trop franc. J’avais tout faux. Et pourtant, je n’avais pas le sentiment d’être déconnectée de la Parisienne de base – au contraire, même. C’est donc Ladies Room qui m’a laissée jouer, pour la première fois, dans la cour des filles. Depuis, je suis pourvoyeuse de témoignages sexo pour Marie-Claire :) Comme quoi, il suffit d’une porte ouverte.

Le plus marrant chez Ladies Room aura été d’avoir carte blanche. J’ai adoré participer aux journées thématiques, ou harceler les copains pour qu’ils prennent part aux séquences Men’s Room. Je me suis attachée à des sujets dont je n’aurais pu parler nulle part ailleurs. C’est assez grisant de se voir remettre les clés, et de pouvoir faire (enfin !) ce qu’on veut. Mi-blog mi-labo, un article par semaine depuis septembre 2007, et 60 contributions… pour l’instant.

Mon meilleur souvenir de cette année (et plus si affinités) côté filles, c’est évidemment cette liberté, qui rejoint ma conception personnelle de la féminité. Personne ne m’a jamais demandé de “faire fille”, artificiellement, et le résultat collectif est bien plus réaliste sur les demoiselles du 21e siècle que les analyses sociologiques. Des expatriées, des mamans, des énervées, des chieuses, des engagées, des complexées, des libertines, des politiques, des amoureuses… un joyeux bordel dans lequel je me reconnais, et qui se ressent hors des barrières lectrices / contributrices – avec des discussions en commentaire aussi enrichissantes que les articles.

Alors même sous une forme un peu différente, j’espère que l’aventure continuera. Parce que moi, là, je dois choisir un nouveau mascara, et j’ai AUCUNE idée de la tendance.

6 Responses to “Dans la cour des filles”

  • merci Maïa d’avoir ouvert le bal de ce difficile exercice qui consiste à revenir sur une année de LR.
    “Le résultat collectif est bien plus réaliste sur les demoiselles du 21e siècle que les analyses sociologiques”. J’approuve ;-)

  • moi j’aime ton franc parler maia , tu décomplexe toutes les filles trop trash, moi j’adore, continue ….

  • Merci Maïa, ma première copine sur Ladies Room ;)

  • Bon faut bien un quota de commentaires “contre”.
    Je m’y colle.

    Alors me voilà, tu te souviens, on s’est croisées furtivement, il faut bien le reconnaitre, sur un autre de tes articles… où pour notre plus grande déception, tu as brillé par ton absence après avoir jeté ton pavé dans la marre.

    Quel dommage, ça fait une ombre au tableau d’honneur de la tellement célèbre et si fantastique Maia… qui dit tout haut ce qu’elle a pensé fort mais pas au point de défendre son bout de gras (ho pardon) par la suite.

    Pur snobisme ? Peur ? Indifférence totale ?
    En tout cas, l’équipe LR a tjr un petit mot gentil et tellement antiseptique pour répondre en ton nom. Belle fidélité en tout cas.

  • Philesb

    Maia Mazaurette, j’ai juste une petite question:un jour à la bibliothèque,n’ayant plus rien à lire, j’ai feuilleté un Fluide Glacial et il y avait une BD signé Arthur De Pins et Maia Mazaurette.Est-ce que c’est toi?
    PS:j’aime pas Fluide Glacial mais chacun ses gouts.

  • @Philesb : crois-tu qu’il existe 2 Maia sur cette terre ?
    allons allons…
    non mais le pire, c’est que ça ferait encore deux fois moins de chance d’avoir des réponses à nos comm’ !
    hin hin hin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>