Humeurs

Up and down, épisode 8

Allez, tu en as rêvé, je le fais, voici un up and down de derrière les fagots…

Up and down, épisode 8Down : L’autre crise de la bourse comme dirait Libé : en 10 ans, les parisiens ont perdu 40% de spermatozoïdes. Bon ben chez nous on n’est comme qui dirait pas visés par la chose, le cac’ 40 de l’homme est au plus haut pour notre plus grand plaisir.

Up : La bonne idée qu’elle a eu Christine Boutin : bien embêtée de voir les SDF tomber les uns après les autres, notre ministre du logement a décrété qu’à – 6° on pourrait obliger les sans-domicile à aller dans les centres d’hébergement. Et s’il fait -5 ? Ah ben là, on les laisse crever. Surtout, moi je dis, on a qu’à tous les foutre en tôle, non ? Comme ça, hop, terminés les problèmes de logement, non ? Sauf que c’est Rachida qui risque de faire un peu la tête, rapport qu’elle aimerait bien déjà trouver de la place pour tous les délinquants de 13 ans qu’elle voudrait enfermer aussi. Non mais sérieusement, moi ce que j’en sais c’est que des places d’hébergement y’en a pas pléthore. Alors je veux bien qu’on leur colle un flingue sur la tempe mais ça m’étonnerait que ça règle tous les problèmes…

Down : La solution de notre présipotent à la crise qui secoue l’industrie automobile : rendre plus longue la période pendant laquelle l’employeur peut mettre ses salariés en chômage technique. Ah ben ouais, c’est sûr, c’est bien, ça. Une vraie solution de long terme en faveur des travailleurs.

Up : La grande question posée par le Elle la semaine dernière : “Doit-on interdire les pilules qui font maigrir ?”. Oh non alors ! Moi je dis, on devrait les filer aux SDF, ça réglerait pas mal de choses. En tous cas, franchement, merci d’avoir posé la question. D’autant que l’article est confondant de bon sens. En gros, on t’explique que les pilules vendues sur le net c’est mal, beurk, pas bien ça fait mourir, mais que toutes les autres saloperies d’oenotruc et phytomachin qui te promettent de pisser tout le gras que tu as en toi – t’as déjà vu une tache d’huile dans la cuvette après ton pipi toi ? – et que les pharmaciens vendent à prix d’or, ça faut surtout pas interdire. Parce que tu comprends, les femmes, ces connes, (= nous) auront toujours envie de croire à la solution miracle, alors autant leur permettre d’acheter des placébos sans danger. Et au passage si on peut continuer à servir la soupe aux labo, c’est bien aussi.

Down : Le récolement qui n’a rien récolé du tout au PS. Exit Ségolène, vive Martine Aubry, reine des caciques. Bon, moi je veux laisser sa chance au produit alors on jugera sur pièce. M’enfin une femme qui s’entoure de Cambadelis et Bartolone ne m’inspire pas, à première vue, une énorme confiance…

Down : La désillusion après la lecture du résumé du fameux bouquin sur le Canard enchainé : C’est Carla qui écrirait le journal de Carla B. Un mythe s’effondre. En même temps méfiance, tout le monde a intérêt à débiner le bipède, qu’il s’agisse de la presse magazine moribonde ou du pouvoir en place malgré tout souvent étrillé…

Up : La salade d’endives. Quoi, tu croyais que je ne mangeais que du chocolat ? C’est partiellement vrai. Mais parfois, j’aime la verdure. Et en ce moment, c’est la saison des endives. Que j’affectionne avec un peu de comté, quelques morceaux de pommes et des noix bien sûr, sinon c’est pas drôle. Une giclée de vinaigre, une lampée d’huile de tournesol, une goutte d’huile de noisette et hop tu as une salade équilibrée et légère qui te permet de fusiller ta tablette de choc en toute décontraction au moment du dessert…

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>