Humeurs

Je m’appelle Tévy.

Je ne sais pas si un prénom peut décider de la destinée de quelqu’un, pas plus qu’il existe une destinée. Mais la première chose que je devais dire à chaque fois que je changeais de prof, de classe, de camarades (et croyez moi, j’en ai souvent changé), c’était mon prénom : Tévy.

Je m’appelle Tévy.A la maternelle j’ai toujours collectionné les bizarreries. Allergies alimentaires, asthme, énormes lunettes, origine asiatique… J’étais précoce aussi, en CM1 j’avais déjà sauté deux classes. Alors quand je me présentais pour la première fois, ce n’étais que le début d’une longue série de faits particuliers rattachés à un prénom tout aussi particulier.

Soyons bien clairs : je suis une fille, une vraie, une avec des seins. Tévy, c’est le prénom de la déesse du bonheur au Cambodge, donc c’est franchement la grosse classe normalement. Enfin normalement. Parce qu’au lieu d’entendre des réflexions comme « c’est joli » avant toute chose, j’avais plutôt des réactions comme « ah tiens, en lisant votre prénom sur la liste, je m’attendais plutôt à voir un garçon ». Plein de tact, plein de charisme, merci mesdames, messieurs les professeurs d’avoir été aussi délicats à la lecture de mon prénom et à la découverte de la personne DE SEXE FÉMININ qui y est rattachée. Si le prénom est directement lié à la destinée, je vais donc bientôt me transformer en truc poilu et à la voix grave, qui ne connaît pas l’existence de la lunette des toilettes et qui a un truc qui lui pousse entre les jambes.

Paradoxalement, j’aurais plutôt mieux compris qu’on écorche mon prénom. J’aurais été moins vexée, plus compréhensive, c’est un prénom exotique, il n’y a aucune consonance française dans ce prénom, les français ont beaucoup de mal à s’habituer aux prononciations étrangères, tout ça, je l’aurai compris, mâché, digéré, et restitué sans haine ni reproche à chaque année où j’avais à me présenter devant un parterre d’inconnus qui y seraient tous allés de leur petite réflexion sur mon prénom. Mais savoir que peut être qu’à la première lecture de mon prénom les professeurs allaient attendre de voir un garçon, mon ego de petite fille, adolescente et maintenant jeune femme n’en a été qu’à chaque fois ébranlé.

Le fait que certains considèrent que mon prénom soit à consonance masculine (pour les français j’entends bien) n’aurait peut être eu aucune incidence sur mon ressentiment si jamais il n’avait pas été accompagné de réflexions plus ou moins désagréables au moment de la découverte de mon prénom. Il y a toujours les petits malins qui essaient de dédramatiser le fait qu’ils trouvent mon prénom horriblement moche et font des blagues dissuasives. Ces gens là font semblant d’avoir mal entendu mon prénom et disent « Quoi? Tivie? Comme télé en anglais? ». Trop drôle, en vingt ans d’existence on me l’avait jamais faite. Et puis il y a ceux qui entendent vraiment mal au début, puis comme ils n’arrivent décidément pas à se rappeler de ce nom si particulier (et apparemment si chiant à retenir), ils finissent par me donner des prénoms francisés, se rapprochant plus ou moins du prénom d’origine. Ça donne: Téva, Debby, Tépi, Daisy, et dans certains cas désespérés Kévin, David, Davie, encore preuve que même avec des seins je dois avoir un certain trop plein de testostérone dans le sang parce qu’on me prend pour un mec. Et il serait trop banal de passer par toutes les blagues de maternelle/début collège sur mon prénom: Tévyvante, Tévycieuse, Tévytaminée, Tévyrtuelle. Autant dire que les blagues comme ça, sérieux, Tévytes (ouais je sais elle était facile celle là).

Je n’ai aucun ressentiment envers mes parents. Personnellement, j’adore mon prénom, et j’ai même le choix puisque à mes 5 ans pour ma première carte d’identité on m’a demandé si je voulais avoir un prénom français. Je peux donc choisir, si mon prénom me pose vraiment problème je peux très facilement en changer. Mais je trouve étonnant le tas de réactions aussi maladroites que vexantes que j’ai pu provoquer à l’annonce d’un simple prénom, qui n’a pourtant, je pense, rien de choquant, qui ne ressemble en rien à un terme sexuel ou scatophile, et qui n’a jamais ô grand jamais fait de mal à personne.

Un peu de tact serait trop demander ? Merci de ne pas se moquer. Je sais que mon prénom est bizarre mais… Il n’y a pas de quoi s’étonner, vu ma personnalité.
(c) just.Luc

Tags : ,

12 Responses to “Je m’appelle Tévy.”

  • pft, t’en fais pas quand tu habites aux usa et que tu t’appelles Pascal, ben tu fini avec frenchi et quand ils font un gros effort , Pascual (car a atlanta il y a bcp d’hispaniques).
    J’aime meme eu un erudit une fois qui m’avait surnomme eaterish.
    la raison : pascal ca vient de Paques (Easter en anglais) donc l’agneau pasqual =>easterish lamb

  • @ frenchi : c’est sympa “easterish”… même si avec l’accent franco-français ça fait presque “hystérique” ;-D (comment ça j’ai un humour pourri ?? )
    @ tévy : je comprends ton exaspération. Pour ma part j’ai plutôt “souffert” de l’inversion prénom-nom puisque mon nom de famille est un prénom…

  • ah ah mon amoureux s’appelait saadi (il s’appelle toujours comme ça, il est toujours en vie). chaque fois c’était “ah je m’attendais à une fille avec ce prénom”. sans compter les saadiquoi, saadisjokcte, saadicone etc. bon lui il improvise ds blagues lui même alors…
    de mon côté on a égratigné 1000 fois mon nom. est ça ça m’énerve au plus haut point. que ce soit à l’oral ou à l’écrit.
    et les profs faisant des blagues sur mon nom…quels connards. qu’est-ce que c’est amusant de faire rire 40 gamins sur le nom de leur camarade et lui coller 7 ans (collège + lycée) de surnoms ridicule. lui je le recroise, je lui pète les dents.
    bref. keep smile ! pour moi Tevy, ça n’avait rien de masculin et j’étais même surprise en lisant ton article !

  • Moi tout comme zan, Tevy, c’est pas plus choquant que ça comme prénom… La bêtise humaine est tristement affligeante souvent, là est tout le problème.

  • A lire : Petites expériences psychologiques – “Psychologie des prénoms” par Nicolas Guéguenaux editions DUNOD.
    Tu y trouveras certainement des réponses.

  • Carine, c’est pourtant tres europeen mais en France personne ne sait l’ecrire, j’ai eu le droit a tout ce qui est possible et imaginable: Karine, Karin, Kareen, Carrin, Karyn… le monopole revient a une secretaire medicale avec “Cahryne”.
    Maintenant que j’ai traverse l’atlantique c’est Karen…

  • Moi mon prénom c Raja (chui d’origine marocaine et raja c un prénom très répandu au Maroc mais très rare en france) donc a chaque foi on me demandait si j’étais un indienne (car raja est aussi un prénom en Inde) sans parler du tigre de jasmine dans aladdin qui s’appelait raja je me suis faite chambrer a cause de ça mais j’ai de la chance j’ai un caractère bien trempé je les remettaient a leur place ^^!!

    Dc voila que c’était pour te dire que je le trouve vraiment joli ton prénom mm si au début il m’a un peu troublée vu que je ne le connaissais pas!!

    Bonne continuation

  • Je connais ça aussi, entre les Maude (à l’écrit, même avec mon prénom à côté), les Aude à l’oral, ou tout simplement les “Quoi?” où t’es obligé de répéter 3fois ton prénom à des abrutis qui comprennent rien…

    J’ai même une fois un chauffeur de bus qui s’est foutu de ma gueule en me disant “Maud, mais c’est un prénom de mec ça, j’ai un pote qui s’appelle comme ça…” (Pauvre pote…)

    Me suis aussi fait surnommer “gentiment” Maudeste la Peste pendant presque toute ma primaire…

    En complémentarité du jeu de mot sur mon nom de famille c’était mignon, Ravioli, quel beau surnom… :D
    En Anglais c’est chouette, ça devient mud (la boue) ou mood (l’état d’esprit)…
    Y’a que les Australiens qui le prononcent plutôt bien ça fait presque Mauwd mais ça reste subtil…

    Bref. Pour en revenir au tien de prénom, je le trouve très joli. ^^

  • Je vous laisse devener les jolis jeux de mots avec le prénom ‘Tamara’ ;) On s’y fait, on reprend, puis au final on est fiere d’avoir un prénom pas comme les autres !

  • Oui, les prénoms atypiques, c’est chouette. Je m’appelle Oriane, ce qui en soi n’est pas très rare, mais facilement écorchable à l’écrit comme à l’oral. On m’a surnommée “l’âne” pendant une partie du primaire, et il a fallu attendre la khâgne et un programme sur Proust pour que ça devienne vraiment chouette !
    Par contre, pour les anglophones, c’est la misère ! On m’a appelée Oreo en Australie, Rayanna, Rihanna, aux Etats-Unis, et je cherche toujours un diminutif potable pour le faire prononcer convenablement !
    Moi, j’aime bien Tevy. J’aime bien les prénoms qui ne laissent pas indifférents.

  • Je compatis… Je m’appelle Elvire alors les vieilles blagues, je connais… Elvirevolte, ellevirorouge, elle…revient ect.
    Sans compter que je dois toujours répéter mon prénom au moins cinq fois alors que je suis trèèès timide…
    Pourtant je n’ai pas envie de changer non plus, je m’y suis habituée et il je ne m’imagine pas avec un autre.

  • Je pense que les gens qui “blaguent” (dans la limite de leur intellect on est d’accord) sur les prénoms ne sont pas nécessairement mal intentionnés c’est plutôt une façon inconsciente de s’intéresser et de se sentir à l’aise avec quelque chose dont on a pas l’habitude.

    Il ne sert à rien de voir le mal partout et encore moins la connerie

    Perso j’ai un prénom on ne peut plus banal pour ma génération : Virginie. Ca paraît inoffensif comme ça mais déjà on distingue 2 populations : ceux qui le prononcent bien et ceux qui disent “VERGE-inie” merci, contente de participer à l’évacuation de vos labsus. En plus, ben c’est super banal comme prénom et du coup ben on se retrouve à être souvent confondue avec l’autre virginie ou ptet l’autre ou encore l’autre (ouais allez y 3 Virginie dans une classe, rien que ça)

    Pour ce qui est de l’ambiguïté sexuelle sur le prénom et bien pas besoin de faire dans l’exotisme pour subir ça. Mais on sait toutes que l’effet de surprise c’est un truc génial non?.

    Bref un prénom original c’est rien d’autre qu’un prénom original. Si en plus il a une connotation franchement canon (comme pour toi Tevy) alors sérieux je trouve ça plutôt enviable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>