My Space

Le dilemme du collant de couleur

Tous les magazines féminins nous le disent : le collant de couleur est le “it accessory” du moment! Moi, je veux bien, mais quand vous vivez à Ploucland, les choses ne sont pas si faciles que ça. Ici, le comble du culot, c’est le legging, c’est pour vous dire…Je l’aime bien, moi, le collant de couleur. Ca rend mes jambes toutes joyeuses et ensoleille mes tenues mes plus tenues les plus sombres. Déjà, l’an dernier, j’avais osé le orange et le prune. Autant vous dire que les autochtones avaient les yeux qui leur sortaient des orbites! Enfin, surtout les femmes qui chuchotaient, toutes vêtues qu’elles étaient de leurs vêtements en acrylique… Les hommes, eux, me souriaient, comme pour me remercier d’avoir égayer leur journée.Tout ça m’a encouragée à porter cette saison une jolie paire de fushia! Si avec ça, on ne me brûle pas en place publique!Et vous, vous avez osé?  Le dilemme du collant de couleur

Tags : ,

9 Responses to “Le dilemme du collant de couleur”

  • Oui, mais on m’a rien dit…
    Des collants violets, comme mon débardeur…
    Ah si on m’a dit “t”as pas froid” ^^

  • rouge brique… et bientôt les violets… j’adooore

  • Moi j’ai l’air d’un clown quand je tente ce genre de trucs ^^

  • Moi les collants de couleurs et “fantaisie” j’en ai des tonnes et depuis super longtemps : jaune vif, turquoise pétant, orange, zébrés, rouges, violets, roses, punk avec drapeau anglais, verts fluos, avec impression papier journal, rayés. Plus plein de résilles normales et en couleurs. Et des chaussettes… Je voue un culte à Pamela Mann :-p
    Mais les réactions sont toujours les mêmes même à Paris : Regards éberlués et “admiration” genre “mais comment tu fais moi j’oserais pas”…

  • C’est clair qu’il faut de la confiance en soi…et c’est pas facile à acquérir ^^

  • Bah au fait de la confiance en moi j’en ai pas du tout, du tout ! Mais les collants j’adore ça et c’est un anticonformisme qui me plait, quel que soit le regard des gens sur mes jambes… Enfin après ça dépend aussi du niveau “d’incompréhension” des gens, par moment c’est vraiment dur.

  • T’en a pas mais au moins tu oses, c’est déjà ça…Quand aux personnes qui ne comprennent pas, c’est peut-être parce que eux ils osent pas se démarquer et que quelque part, ils t’envient d’oser..

  • C’est possible mais y a un minimum de “correction”, personne n’est obligé de faire remarquer le plus fort possible la tenue des autres ! :-p
    Sinon oui ça doit aussi être une question de mentalités, par exemple on a pas le même problème à Londres…
    Mais bon en faisant abstraction, c’est pas la réaction des gens qui me fera arrêter de mettre mes collants, ma préférence allant même à mes Pamela Mann punk qui sont ceux qui “choquent” le plus. Avantage : j’ai jamais vu personne d’autre avec !

  • Je remercie Abépine qui a une excellente analyse du port du collant.
    Porter des collants et surtout des marrants et des rigolos ça invite les gens à vous remarquer et donc à réagir.
    A Paris il y a pas mal d’adepte mais d’une façon générale peu de femmes osent.
    C’est vrai aussi que Pamela Mann est LA REFERENCE des collants vraiment différents essayez aussi Celeste Stein, mais ils ont un gros soucis en ce moment, les derniers cyclones de cet été aux USA ont dégommé leurs entrepots…
    Mesdames osez les collants ça vous va si bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>