Humeurs

Dans l’enfer des centres d’appels

Ça fait un moment que je vous lis toutes (et tous messieurs)  mais je n’osais pas me lancer. Peur peut-être que ma plume soit trop sommaire… Passons… Mais ce soir après une soirée au boulot j’ai eu envie de vous faire partager mon expérience de ce que je pourrais appeler l’enfer des centres d’appel.

Dans l’enfer des centres d’appelsJe m’explique : je suis étudiante donc forcément je galère pas mal niveau financier. Après avoir testé baby-sitting et autres petits boulots, je me suis orientée vers ce qu’on appelle le secteur du télé-service… J ai commencé par un travail de télé-enquêtrice pour un célèbre institut de sondage.

Petit résumé : serrés comme des sardines en boite dans un open space surchauffé, nous devions lire TRÈS exactement ce que l’écran nous disait de dire aux pauvres sondés qu’on cueillait chez eux juste à l’heure ou ils pensaient être tranquilles…. On annonçait 20 minutes et boum! 1h de téléphone!! Pendant qu’on se faisait remballer (à raison  d’ailleurs ) par nos victimes, nos superviseurs ou bourreaux comme vous voulez nous écoutaient et nous notaient. Autant dire qu’étant vacataire si on se récoltait une mauvaise note, on ne nous reprenait pas pour une autre mission. J’ai tenu presque un an, après je ne pouvais plus voir de sondage même en peinture.

Deuxième expérience : le téléphone rose. On se dit c’est facile, c’est de nuit, et c’est bien payé. Deux de ces affirmations sont exactes, lesquelles ? NON ce n est pas facile ! Le fait de promettre a des pigeons ou a des pauvres hommes seuls un rendez vous galant en disant être “Marie de Toulouse” , blonde aux yeux bleus et lui dire de me rappeler sur ce numéro surtaxé pour fixer un rendez vous. Et puis, bien évidement ils tombent sur une autre (allez “Tania de Paris” au pif !) c’est a vue de nez de l’arnaque, ce qui m’embêtait finalement le plus c’etait le sexe au téléphone : Mmmmmmmmmm….. un grand moment de solitude. J’ai craqué, dépressive au bout de trois mois, médoc’ , 8 kilos en moins… Le sexe fait vendre mais peut aussi tuer.

Enfin mon boulot actuel chez un grand opérateur téléphonique : “xxxxxx bonjour, je vous écoute !!” Et c’est parti pour quinze minutes de plaintes . VOUS  avez mal pris en compte ma demande, VOUS m’avez prélevé trop d’argent, VOUS êtes des voleurs !  Mais, MOI,  je ne suis qu’une employée au bas de l’échelle, mais c’est MOI, qui prend tout. Ce soir 55 minutes d’appel. Et il y a les bourreaux ( rappelez-vous les sup’) qui vous fliquent sur le temps d’appel le temps de pause le temps de tout. Tout est calculé, on craque tous souvent mais finalement cet argent on en a besoin et surtout ces boîtes fonctionnent à la productivité et à la quantité d’appels par jour.

Nous sommes les cols blancs les moins bien lotis du travail précaire.

Donc un conseil: quand vous appelez un numero special ou qu on vous appelle pour un petit sondage , rappelez vous que nous sommes peut etre derriere le telephone et que nous sommes aussi humains… J aimerais vous raconter le lot d impolitesses et d insultes quotidiens engrangés , mais je prefere vous laisser imaginer.

Je me plains peut etre trop… effectivement j ai un travail et  d autres galerent pour en trouver un tous les jours… mais j aimerais des fois ne pas avoir l impression d etre une machine….

(c) visualpanic

22 Responses to “Dans l’enfer des centres d’appels”

  • tout d’abord si comme tu le dit tu as lu bcp de gens, si t’as vu mes “articles” tu n’as aucune craintes a avoir car l’ecriture est certainement pas un de mes talents !lol
    c’est d’ailleurs une des grandes qualites de LR tu ecris pour evacuer ton stress et tu risques au detour des posts d’avoir des conseils utiles et/ou du reconfort.
    pour l’histoire elle meme je te comprend car moi j’effectue des reparations donc souvent je me fais engueuler parce que c’est en panne. Erreur je l’ai pas bousille , je viens pour le refaire marcher !
    Courage !!!!

  • Merci pour tes paroles reconfortantes… C est vrai que je me sens deja mieux d avoir ecrit ce qui me stressait…! vive l ecriture therapeutique. Et bon courage a toi pour tes reparations! j imagine que ce n est pas vraiment du gateau!

  • quand j’etais plus jeunes j’en ai envoye chier qques uns et ca a failli me couter cher. Maintenant je suis un peu plus “diplomate” et j’essaie de faire comprendre aux gens que moins on perd de temps en stupidite plus vite je peux faire un diagnostic et faire le necessaire pour que ca remarche.
    Le probleme c’est qu’ils payent environ 45000$/an et pensent que la terre leur est due. toutefois ayant aisement l’age de leur parent ca aide parfois. D’autres fois je ne suis a leurs yeux qu’un vieu con dont ils paient le salaire…..

  • j’ai un peu honte diztess, mais je fais partie de ces gens qui envoient les démarcheurs sur les roses. Cependant, je suis bien consciente que c’est un boulot de chien que les gens ne font pas pour le plaisir. Enfin, je trouve dommage que ton article soit passé à l’as..il est pourtant intéressant.

  • Quand on me déranges pour faire de la pub, que ce soit par téléphone ou en frappant chez moi, je dis “ça ne m’intéresse pas” et bye bye ! Il y a déjà tellement de pub partout que ça m’énerve qu’on vienne en plus m’embêter par tél/démarchage !! On le sait que les gens ne font pas ce métier par plaisir, mais ça n’empêche pas qu’on n’a pas envie de leur répondre..

  • hello! je peux comprendre que ca soit lourd a force… en tout cas pour tout ce qui est demarchage etc… mais quand c est les gens qui appellent eux meme pour un renseignement et qu ils se permettent d etre malpolis ou carrement agressifs je me pose des questions…. on dit que le telephone est un outil aveugle mais faut pas pousser non plus:

  • ah oui, alors là, faut pas déconner, on a le droit de péter les plombs !

  • Tu sais, c’est le cas dans beaucoup d’emplois du tertiaire. Les gens s’en prennent à ceux qu’ils peuvent contacter, en l’occurrence le smicard payé pour essuyer les plâtres au téléphone/à la caisse/en salle etc… Mais avec un peu de patience, une voix posée et un discours cohérent, il est possible de calmer rapidement 90% des râleurs voir même d’obtenir de 50% d’entre eux des excuses pour leur conduite primaire ;-) Faut pas désespérer et puis il faut se dire que çà nous arrive à nous aussi d’être parfois exaspéré/pressé/énervé/malpoli sans forcement s’en rendre compte ^_^ Et il y a toujours quelques clients charmants et prévenants qui pèsent sur l’autre plateau de la balance et font de ce job un travail supportable.

  • Hello miss ! Le démarchage par téléphone, c’est un boulot de chien, mais très parasitant, et on ne peut pas en vouloir aux gens d’envoyer balader les enquêteurs. Cela dit, en ce qui concernent les jobs étudiants et bien payé, y a deux filons que j’exploite à fond :
    - les hôtesses d’accueil (100 euros pour 6 heures)
    - les cours particuliers (15 euros de l’heure, à partir de bac + 3)
    N’hésite pas à me MP si tu veux plus d’infos. Bises et bon courage :)

  • oh, comme je te comprends! j’ai fait ce type de boulot aussi quand j’étais étudiante… que de (mauvais) souvenirs… en voici deux, significatifs :

    - les “petits chefs” qui hurlent comme des damnés sur un champ de bataille, presque à portée de téléphone : “ALLEZ, ON M’AUGMENTE CE CHIFFRE, ALLEZ, ALLEZ!… LE PROCHAIN QUI DÉCROCHE UN ABONNEMENT, IL A, IL A UUUUUN BALOOOOON!!!!” absolument véridique. j’ai tenu deux semaines, je crois.

    - mon temps de travail le plus court : 1/2 journée de boulot pour une boîte de télémarketing qui vendait du matériel médical à des médecins. le problème, c’est qu’on nous demandait de les appeler à l’hôpital, en plein boulot… le premier que j’arrive à joindre ne me laisse pas finir mon argumentaire et me dit qu’il est en pleine opération, ou autre situation d’urgence. quand il me dit que je le dérange, je stoppe l’argumentaire (qui est censé répondre à toutes les réponses, refus possibles) et lui dis que oui, il a raison et que je suis désolée de l’avoir dérangé. j’étais sur écoute, je me suis fait virer sur le champ. en partant, je leur ai dit que leur méthode était franchement débile …

    mes débuts dans l’insubordination :))

    courage!!

  • Merci a toutes et a tous pour vos commentaires! Merci Pola pour tes bons plans.j hésiterais pas a t envoyer un MP si besoin meme si là sachant que je reste que 3 mois en centre d appels et apres que je suis en stage a temps plein j aurais pas forcement besoin ! mais c est sympa ( oh là je raconte ma vie là!!!)
    En tout cas ce que je retiens de vos coms c est vraiment la hantise d etre appelé tout le temps pour etre demarché (et franchement je ne le comprends que trop) et vos messages d encouragements et ca c est tres tres sympa! MERCI!!:-)

  • Philesb

    Bon article,Diztess!

  • Ca fait déjà quelques années que je bourlingue sur les centres d’appels, et c’est vrai que ce n’est pas un métier facile, mais franchement pas plus dur que d’être caissière, ouvrier ou bien d’autres métiers qui ne correspondent tout simplement pas à certaines personnes. J’ai aussi fait des sondages et l’ambiance était très sympa, en équipe on s’entraide et on peut même s’amuser de ce qu’on fait, et puis en général c’est temporaire donc ça permet de tenir… Il est vrai que beaucoup de gens manquent totalement d’incivilité au téléphone et ce sont sûrement ceux là qui sont le plus à plaindre, en général ils sont dérangés, voire lésés, et ne sont pas payés pour nous parler (au contraire c’est souvent un numéro surtaxé qu’ils composent). Et puis s’abaisser à une attitude si vulgaire ou ancestrale, je suis sûre que s’ils se réécoutaient ils auraient honte… Ce qu’il faut retenir dans ce genre de job, c’est son rôle dans le métier qu’on exerce, genre vitrine de la société face au client exaspéré, on ne parle pas d’humanité mais de société de consommation, où le rôle de victime s’endosse à tour de rôle.

  • @ Moskva : ça dépend si tu affectives ou non les relations, parce que le taux d’échec personnel (ou ce qui peut être ressenti comme tel) est quand même vachement moins élevé chez les caissières que chez les enquêteurs par téléphone…

  • Comme je te comprends… J’ai bossé plusieurs mois chez Médiamétrie ou c’était l’enfer sur terre, à la Sofrès ou c’était mal payé mais tellement à la cool que ça passait encore, et enfin j’ai fait de la hotline chez free, c’était parfois bien trash aussi. Moi mon truc c’est que (à la hotline) quand on me gueulait dessus, je gueulais plus fort et en général ça passait. Par contre le téléphone rose… t’as eu du courage !

  • la hotline de free ? mince netzah, tu aurais du venir chez moi lundi quand ma freebox ne marchait plus….j’adore le coup du ballon tu dois pas avoir du tout l’impression d’être un débile infantilisé…remarquez, j’ai fait du démarchage à domicile dans le genre. Mon estime personnelle, déjà pas bien haute à l’époque s’est encore un peu plus cassée la gueule. Je me demande si le téléphone rose n’aurait pas été plus productif pour moi…

  • Ouh là!!! le telephone rose… franchement je conseille pas! je crois vrt que c etait le pire…a s en degouter du sexe… et puis pas mal de concurrence entre les filles… j ai vraiment detesté… l idée d arnaquer des “gentils” et d’exciter des “pervers” me faisait vraiment vomir!

  • Comment tu peux faire l’amour au téléphone ?
    C’est trop bizarre …

    Prostitution par téléphone ??

    Sinon, pour les sondages, moi je suis gentille avec eux, car c’est leur boulot quand-même…

  • C est tout sauf de l amour ou du sexe en vrai. En gros tu simules… je dirais pas que c est de la prostitution par contre…

  • pratique pour peaufiner les cours de théâtre ^^

  • pratique pour peaufiner les cours de théâtre ^^

  • Euh surement pas eu l experience du theatre mais bon c est moins agreable je pense…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>