My Space

la cerise sur mon coeur…

la cerise sur mon coeur…

Il y a de ça quelques jours j’ai bien faillit me retrouver chez l’ami Edouard à chialer comme une gamine qui vient de perdre son doudou.
*Et pourtant ça commence à faire un bail que j’amène plus mon doudou faire les courses avec moi !!*(Un jour j’y amènerai peut être un autre doudou, mais c’est un autre débat et y a peu de chance qu’il se nomme doudou m’enfin !).
Revenons en plutôt aux allées bondées de tentations, puisqu’en effet j’étais en visite au temple de la consommation (ouais en fait je visitais pas vraiment, je préparais ma rentrée !!).

Je sais pas qu’elle idée mets alors venue d’aller faire un tour dans ce rayon pour y chercher l’objet que j’ai déjà cherché partout et qui n’existe plus.

Ce rayon était immense, à cette vue j’ai eu bon espoir, un tel achalandage ne peut que jouer en ma faveur !!
Tu parles j’avais tellement d’espoir que j’en devenais quasi aveugle !!

Je rallais comme un bœuf qui souffle parce qu’il y a une mouche qui visite son poitrail, et là soudain je me décide enfin à ouvrir les yeux et il me semble être seul dans le rayon tellement c’est évidant que nous deux ça va collé.
A ce moment là je commence déjà à sourire bêtement !!(C’est exactement lui que je voulais !!).
Je m’en empare comme un trophée, et le serre dans mes bras comme s’il résultait d’une de mes plus belles victoires, là bien fort contre mon cœur, c’est limite si je l’entend pas raisonné contre !
J’ai le fond de l’œil qui commencerai presque à devenir humide tellement je suis heureuse de l’avoir trouvé.
Cet objet n’a priori aucune valeur, et pourtant ce jour là dans mon cœur il était cher !!

 

J’avais enfin retrouvé le sirop de cerise de mon enfance.

Le même que mes grands parents me servaient, lorsque après de longues heures de routes nous arrivions enfin chez eux .Ils nous attendaient dans leur salon, et quand on arrivait sur le parking on pouvait les voir collés à la fenêtre derrière leurs rideaux légèrement transparents, et partir vers la porte pour nous accueillir.
Et pour se remettre de ce long voyage inlassablement nous allions à la cuisine boire un verre, de sirop. Et répondions aux questions coutumière de ma grand-mère ; a savoir l’heure de notre départ, et le déroulement du trajet.

L’odeur de ce sirop envahissait mes narines, l’odeur comme le goût en était délicieux.. Ce sucre si goûteux et cette couleur rouge foncé c’était mon vin à moi. Ce moment marqué le début de mes vacances, les retrouvailles dans ces lieux qui m’étaient chers.
J’ai pu profiter bien longtemps de me faire servir un sirop de cerise par mes grands parents .J’ai eu extrêmement de chance d’être bercée de leur amour tout ce temps ; de partager leurs passions, de leurs offrir mes gribouillis supers jolis et de discuter de tout et surtout de rien.
De Questions pour un Champion en passant par Les feux de l’amour , les mots croisés , le scrabble ; le vin la Villageoise ; toutes ces choses rangées dans du coton dans mon tiroir cérébral «  chers tendres souvenirs ».

 
Alors inévitablement lorsque je sens cette odeur qui m’est chère je revois mon grand père mon verre à la main ; et ça me fait du bien.

 
A ce jour, il ne reste plus que les bidons à humer pour faire rejaillir ce si beau souvenir, alors peut être que les larmes me sont montées , parce que la recherche de ce précieux liquide fut longue à mes yeux !!Et que je ne pouvais pas admettre que ça aussi c’était fini…
Alors oui quand j’ai trouvé ce sirop, j’étais contente de pouvoir me replonger dans ce moment doux à mon cœur quand bon me semble.

 
Je ne parlerais pas des tic-tac menthe tellement l’odeur si familière de ses petites pastilles faible calorie me renvoie a il y a pas si longtemps encore quand je serrais ma grand-mère dans mes bras fragiles de petite fille que j’aurais toujours était à ses yeux remplis d’amour…

  
Sur ce je vais me servir un verre de tendresse en pensant fort à eux.

  

10 Responses to “la cerise sur mon coeur…”

  • joli article, j’en suis toute émue

  • Avatar of Lya
    Lya

    tu as trouvé ta madeleine de Proust! Ca fait chaud au ceour, hein? :-)

  • Merci:$
    (j’ai surtout eu des trés trés chouettes grands parents que j’aime énormément… et des madeleines j’en ai des dizaines!).

  • merci de nous faire partager ta madeleine de Proust :) Joli texte.

  • “comme un bœuf qui souffle parce qu’il y a une mouche qui visite son poitrail” comparaison…originale x)
    Sinon, j’aime beaucoup ton texte, il m’a émue ! Quand à ce qui me rappelle mes grand-parents, c’est…le poisson pané. Vous pouvez rire ^^

  • Vous êtes trés gentilles les filles :$( ravie d’avoir réussit à vour émouvoir avec quelque chose qui m’est tendre!!; Krib pour le poisson pané y a pas de raison de se moquer;)).

  • Philesb

    Joli texte,Rhod-Oraily!
    La disciple va bientot rejoindre la gourou.

  • merci Philesb tu es adorable:$.
    Par contre je n’ai point l’étoffe d’un gourou…et c’est pas plus mal ainsi!!

  • Avatar of kim
    kim

    c’est important d’avoir quelques madeleines de proust sous le coude quand ça ne va pas super bien par exemple… (tiens, chez mes grand-parents c’était du sirop de grenadine !)

    l’expression avec le boeuf m’a bien fait rire en tous cas…

  • C’est tout à fait ça quand ça va pas trop qu il fait tout gris souris dans ma tête je sniff ma boîte de tic-tac et prend un verre de sirop :).
    Merci …( ça y ai Krib je rentre officiellement dans le club fermé des concentré de tomate!!), j’aime bien les comparaisons débiles et rigolotes , ravie que ça plaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>