My Space

Attention aux boîtes cadeaux offertes en maternité

Les boites cadeaux en maternité ? Et oui c’est un peu loin pour moi (19 ans bientôt..) mais je me souviens très bien être repartie avec ma boîte remplie de publicités d’abord mais aussi de cosmétiques, produits laitiers, échantillons divers. Aujourd’hui cette pratique est encore d’actualité (en fait elle existe depuis plus de 30 ans) et il était temps que des scientifiques se mobilisent et poussent un cri d’alarme !

Attention aux boîtes cadeaux offertes en maternitéEn effet, des médecins, chimistes, cancérologues ou directeurs d’établissements de santé ont lancé jeudi un cri d’alarme à propos des cosmétiques pour bébés distribués dans les maternités, estimant qu’il s’agit d’un “cocktail toxique” pour des enfants particulièrement réceptifs.

Et devinez quelles sont les substances incriminées ?? Les parabens et leur effet de perturbateur endocrinien (présent dans les cosmétiques en tant que conservateur) et le bisphénol A (présent dans les biberons). Vous avez certainement vu sur le net durant ces dernières semaines des articles concernant le bisphénol A. J’avais également publié un billet.

André Cicolella, chimiste toxicologue indique “”Nous sommes confrontés à une épidémie de cancers” dont un certain nombre ont leurs origines “dès la gestation”, a-t-il souligné. “Il faut agir sur les éléments susceptibles de favoriser cette épidémie”. Dominique Belpomme, cancérologue, a fait valoir que la pénétration par voie cutanée était “celle qui permet la plus grande perturbation de l’organisme”, car “la peau ne sait pas détoxifier”.

Tous ont défendu l’application du principe de précaution et l’arrêt de distribution de ces mallettes par les maternités ou les cliniques. Ils ont demandé aussi aux autorités de santé de soumettre les produits cosmétiques à une Autorisation de mise sur le marché (AMM), comme les médicaments.

La FEBEA – Fédération des Entreprises de la Beauté a déjà réagi en indiquant (bien sûr) que les produits incriminés faisaient l’objet de contrôle et d’encadrement.

Source AFP

Je vous invite à relire ces articles qui sont pile dans cette actualité
++ Bébé en vue ? Attention biberons toxiques
++ Sans conservateur, sans paraben, sans phenoxyethanol
++ Officinea vous dit tout sur la vie d’un produit cosmétique (vous saurez comment un produit arrive sur le marché)

Et c’est le moment de vous rappeler pourquoi il est important de choisir des cosmétiques bio pour bébé !

Il ne faut pas oublier que la peau est un organe vivant, le plus grand de notre corps. Elle remplit différentes fonctions dont une des principales est la fonction « barrière », elle protège notre organisme des agressions extérieures (pollution, froid, vent, chaleur, certains cosmétiques).

La peau d’un bébé est certes ferme, souple, élastique …. mais fragile !

En effet, les glandes sébacées qui produisent le sébum, cette substance grasse qui lubrifie, imperméabilise et protège la peau des irritations, sont chez l’enfant beaucoup moins actives. Elles n’atteindront leur pleine maturité que vers l’âge de 8/10 ans.

Le film hydrolipidique n’assure pas complètement ses fonctions de protection, ce qui entraîne sécheresse cutanée, rougeurs (érythème fessier). Immature et très vulnérable, la peau de bébé est facilement irritable.

Plus fine et plus perméable, elle absorbe davantage de substances que la peau d’un adulte (qui peut absorber jusqu’à 2 kg de produits chimiques par an). Les produits utilisés pour prendre soin de votre bébé devront donc être choisis avec la plus grande attention. Ces produits devront être très doux, non irritants, protecteurs, hydratants et exempts de produits chimiques.

Le choix des cosmétiques bio s’impose donc tout naturellement.

Contrairement aux cosmétiques conventionnels qui utilisent des ingrédients issus de l’industrie pétrolière (huiles minérales), des parfums et colorants de synthèse ou encore des substances qui ont fait l’objet de polémiques ces dernières années (paraben, formaldéhyde, des susbtances ethoxylées : peg, pgg, sodium laureth sulfate, très irritantes et polluantes), les cosmétiques bio tout en respectant l’environnement (ingrédients issus de l’agriculture biologique, biodégradables, procédé de fabrication non polluant, conditionnement recyclable…) respectent votre santé et celle de votre bébé en faisant appel à des ingrédients naturels et/ou bio, des ingrédients issus du monde végétal (eau florale, huile végétale, ..) et respectent les animaux (aucun test pratiqué sur les animaux, aucune substance utilisée a nécessité la mort d’un animal).

Photo : (c) p!o via Flickr

12 Responses to “Attention aux boîtes cadeaux offertes en maternité”

  • Hummmm! attention à ne pas tout mélanger, ni tout généraliser!

    Je m’explique: avant les années 90, bref avant que des “technocrates européens incompétents” imposent leur volonté, la composition détaillée de chaque produit cosmétique était obligatoire. Or, dans ces années là une directive européenne a aboli cette obligation mettant les professionnels de santé dont je fais partie, dans l’embarras car dès lors, il est (au nom des sacro-saints “propriété et secret industriels”) impossible pour un médecin ou un pharmacien de connaître exactement la formule.

    Tout ce que l’on a depuis cette directive hérétique, c’est une obligation pour le fabricant d’indiquer les principaux composants dans l’ordre décroissant de leur quantité. Je m’explique si vous avez molécule x en premier, c’est qu’elle en est le principal ingrédient. Mais, les labos n’ont plus l’obligation de préciser au moins la valeur relative. Merci l’Europe!!!…..

    Puis sont venus des mouvements anti-tests sur des animaux. Si je conçois et partage leurs avis sur le plan théorique, quid des tests de toxicité? Sur des cellules, c’est à ma connaissance ce qui ce fait actuellement, sauf que, le réel test est…. l’homme à l’occasion de la mise en vente de ces produits.

    Evidemment cela peut prendre des années avant qu’on s’aperçoive via la pharmaco ou plutot cosmétovigilance des effets indésirables…

    Il en est de même pour les produits dits “bio” terme qui m’exaspère car il n’y a rien de plus toxique que certains extraits de plantes (ciguë, digitaline etc….). N’oublions pas que toutes les pharmacopées du monde imposent des règles quant à l’utilisation en médecine de plantes (qu’elles soient “bio” ou non).

    En ce qui concerne les parabens, c’est un conservateur présent dans la majorité des produits cosmétiques, des lessives et autres joyeusetés depuis au moins les années 80. Leurs caractères allergène et toxique est prouvé depuis très longtemps.

    D’ailleurs, à l’époque, il y avait une seule marque de cosmétique qui n’en utilisait pas: Roc. Je ne sais pas aujourd’hui.

    Pour finir, je précise que chaque individu peut avoir une allergie ou réaction à n’importe quel produit.

    Donc bio ou pas bio là n’est pas la question.

    Perso, je recommanderais le bon vieux liniment oléo-calcaire pour les fesses de votre bébé. C’est moins cher, tout aussi efficace et à base d’huile d’olive conforme aux exigences de la pharmacopée française qui hélàs se perd…

    Demandez à votre pharmacien les plus vieux produits, ceux qui ont fait leurs preuves, il rechignera mais vous les commandera…

    Quand je pense que bientôt les médicaments vont être en libre service, voire en grande surface, cela m’affole! On en parle dans 10 ans?

  • “la peau ne sait pas détoxifier”.c’est pas ce que je t’ai demandé ds un de tes derniers posts? ça me perturbe….
    perso, j’emploie très peu de produits bébés, le moins possible en fait, pratiquement jamais utilisé de crème à fesses, pas besoin…

  • c’est pas bientôt fini tous ces articles sur le bio là ? on dirait de l’évangélisation, dans le genre orienté et partial. Enfin en moins intéressant que les enseignements religieux quand même. Les écolos veulent lancer une nouvelle religion ou bien ?

  • gimme : l’évangélisation par le poireau bio? warf arf arf

  • tu déconnes ? tu comptes tous les articles ici qui t’apprennent qu’hors du bio, point de salut (au contraire, c carrément cancer et autres joyeusetés), tu remplaces “bio” par “dieu”, et hop. cqfd !

  • ô Saint Poireau,ne nous soumet pas à la junk food mais détoxifies nous du mal !

  • je te suis à fond….. mais bon, tout ça c’est un peu tendance en ce moment, les trucs bios, se laver les dents au citron pour faire des économies… merci courbet et les autres… donc oui, ça me gave un peu, qu’on m’assène ça comme des Vérités, surtout qd celles ci se contredisent… oui au bio, si c’est librement consenti, pas si c’est matraqué… ( et que c’est bon, parce que c’est pas tjs le cas)

  • ça y est, on a encore trouvé autre chose !
    juste une question : l’agriculture bio vous croyez pas que c’est un peu de la fumisterie ? Parce que vous pensez vraiment que les pesticides amenés par le vent vont s’arrêter au-dessus des champs de culture bio ?
    Dire que les hôpitaux sont en déficit et qu’on va nous coller des produits bios qui coutent trois fois plus chers…

  • exactement sand, qu’on nous laisse faire nos erreurs tous seuls un peu et qu’on arrête de nous créer une société à la huxley !

  • krib: c’est officiel, tu es une grande malade

  • Oui, et j’aime pas le poireau en plus :)

  • apparemment, il y en a que le bio bassine…soit, il y en a d’autres que ça intéresse. Ces autres lisent avec attention les articles qu’ EvydemmenBIO (oh, il y a Bio dedans!) écrit et les autres ne sont pas obligés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>