Humeurs

La liste de fournitures

Alors a y’est, c’est la rentrée. En ce qui me concerne, je vis ça va hyper bien maintenant. Même plus je pleure quand  la grande porte de l’école se ferme. Ou alors juste une larme. Ou deux. En revanche, ce que je gère moins bien c’est l’après-midi du lendemain.

La liste de fournituresJe veux parler du commando “fournitures”. Ou comment prendre un aller simple pour la camisole.

Dites, mesdames et messieurs de l’éducation nationale, y’a une raison particulière pour que LA liste, on ne la reçoive pas au mois de juin histoire qu’on ait genre deux mois pour s’en occuper mais le 2 septembre avec ordre de ramener tout le matos dans les 24 heures sous peine des pires sévices ?

Non, je veux dire, c’est une sorte de bizutage parental ? On a fait quelque chose qui vous a comme qui dirait légèrement heurtés ? Parce que perso, je suis prête à m’excuser pour tous mes congénères si ça peut faire évoluer les choses, hein.

Quoi qu’il en soit, hier, comme chaque année, j’ai risqué ma vie et celle de mes enfants en me rendant à l’hyper d’à côté pour tenter de dénicher tubes de colle, crayons pour ardoise, équerres en métal et autres trésors qu’une fois par an des centaines de milliers de mamans s’arrachent dans un bain de sang et de violence qui ne trouve son équivalent que lors du premier jour des soldes chez H&M et encore.

Tu trouves que j’exagère ?

C’est parce que t’y étais pas, au Géant Casino, hier.

Fallait les voir les mères échevelées, tenant à bout de bras la liste à moitié déchirée, répétant comme des damnées “protège-cahier petit format, protège-cahier petit format, protège-cahier petit format”.

Ok, ça c’était moi.

D’autant que cette année, y’avait une difficulté supplémentaire. C’est qu’il fallait en trouver des violets, des protège-cahier.

Non mais pourquoi pas taupe, tant qu’on y est ?

Tu vois pas que l’année prochaine faudra des classeurs tangerine ?

Autant te dire en plus que quand j’ai fait mine d’opter pour un bleu indigo, ma fille à peine stressée par sa rentrée et pas du genre à se/me mettre la pression est entrée en catalepsie avancée. Je n’ai réussi à la calmer qu’en lui faisant inhaler du tipex et en lui promettant que j’irais les dénicher avec les dents s’il fallait mais qu’on les trouverait, ses protèges-cahier violet petit format.

Je passe sur le compas introuvable, les bâtons de colle achetés par paquets de douze - je pense que mon fils les mange ou est à la tête d’un trafic international et illicite d’UHU – les intercalaires format 21 x 29,7 que je cherche toujours ou le double décimètre “rigiiiiide, maman, faut qu’elle soit rigiiiiide la règle, sinon la maitresse, elle me tuuuuuuuuuuuuue”. En même temps si c’est pas elle qui le fait, ça risque d’être moi, mon coeur.

Tout ça avec donc une fille que je projette de mettre sous xanax dès ce soir et un fils manifestement adepte de la décroissance, trainant dans les rayons du pas le plus lent possible, en m’assurant que non non non, il n’avait besoin de rien, rapport qu’il a gardé toutes ses affaires de l’année dernière. A part la colle, donc.

Qu’il doit sniffer, en fait.

Cela dit, lui au moins ne courait pas comme un possédé dans le magasin. Ça non.

Il est plutôt du genre dans ces moments là à t’assaillir de questions fondamentales. Du style : “mais, dis-moi, maman, qui a inventé le compas ?” alors même que tu tentes de mettre KO une garce qui vient de prendre sous ton nez le dernier crayon HB12 de tout le 13ème arrondissement tout en protégeant des coups ton nouveau-né que tu portes en kangourou.

Là, je crois que j’ai perdu mon calme, je dois bien le reconnaitre.

Bon, en même temps, moi, j’avais ma carte bleue.

Pas comme celle devant moi à la caisse qui s’est rendu compte après deux heures de queue que ben non, son portefeuille, il n’était pas dans son sac rapport qu’elle l’avait oublié chez elle.

Là, très franchement, je ne suis pas sûre qu’on la récupère un jour celle là.

Tombée pour l’école. C’est moche.

13 Responses to “La liste de fournitures”

  • j’adore. et je ne suis pas pressée de connaitre ça d’un point de vue parental. mais à mon avis, les profs, ils ont un grain.
    d’un point de vue de l’écolier, combien sommes nous à nous être fait afficher/engueuler/punir, parce que le petit protège-cahier violet on l’avait pas ou alors pas violet ?

  • Encore un joli texte :p
    Et quand j’étais petite, on la recevait en juillet en liste. Oui, bon, ok, on étaient moins nombreux à l’école de perpéte-les-oies qu’à Paris mais quand même !

  • oh moi j’étais à perpete-les-oies et nous n’avions pas la liste avant. c’était plus à fournir dans les 24h après on colle. ^^

  • j’hallucine: ils sont pas censés fournir les 3/4 des trucs dans les écoles?

  • au primaire ils fournissent des cahiers mais pas le protège-cahier…
    enfin gamine, j’adorais faire les courses de rentrée, ça faisait partie de l’euphorie des trois premiers jours.

  • gamine on nous fournissait en effet les cahiers et les stylos, je crois. mais une fois en 6e, tu peux te brosser Antigone! et avec le balais, même!

  • Tu me fais rire et pourtant c’est tellement vrai ! Je me suis trop revu quelques années en arrière avec ma mère dans ce parcours du combattant des fournitures scolaires. Ma poupée est encore un bébé alors je ne suis pas pressée de vivre ça … et je la plains celle qui croyait toucher le bout du tunnel et qui a oublié son portefeuille.

  • J’ai toujours trouvé dingues les profs qui punissaient les élèves qui n’avaient pas les bonnes fournitures… C’est quoi ce racket, d’abord ? Des cahiers, des stylos, et roule ma poule… On vit quand même dans un pays où l’Education Nationale est dingo.

  • Je trouve cet article génial. Vraiment drôle, tellement vrai… Je ne savais pas qu’ils donnaient les listes de fourniture à la rentrée maintenant, c’est vrai que c’est idiot. Pour moi, c’était une tradition de la fin des vacances, mais en fait c’était toujours le même cinéma : y’avait quand même un monde fou et des fournitures introuvables qu’on soupçonne l’instituteur d’avoir inventé, pour rire.

  • le texte et les commentaires : tout ca c’est tellement vrai heureusement pour moi c’est loin mais on a des envies de meurtre

  • Super texte j’étais morte de rire tout le long !
    Autrement heu pour défendre un peu mon bifteack: en général les listes sont données en juillet mais plein de profs ne connaissent leur affectation que le 2 septembre d’où la panique…
    @antigone: dis toi que dans certaines écoles on a même pas de quoi acheter des LIVRES pour les enfants (et en ZEP hein !) alors des stylos… faut pas pousser mémé !

  • Très drôle, j’adore.

  • ce n’est pas du tout adressé à pensées de ronde (je sais que tu ne penses pas que l’éducation nationale est fait de fainéants et de chieurs…) mais pensez quand même aux pays où ils n’ont pas de problème de listes de fourniture puisque les enfants ne vont pas à l’école….quand aux ZEP, faut peut-être arrêter les délires, dans mon coin, elles sont plutôt mieux fournies que les autres au point que certaines écoles espèrent être classées en ZEP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>