Humeurs

Et si les Inrocks baissaient le Volume ?

flo

Mon petit coup de gueule en passant, pour dire que je trouve exaspérante et ridicule cette initiative des Inrockuptibles d’avoir lancé le magazine Volume.

Avant-propos et tour d’horizon rapide

Et si les Inrocks baissaient le Volume ?Les Inrockuptibles est un magazine apparu en 1986 mais qui en une vingtaine d’années a largement perdu en qualité et en “charisme”. D’une belle édition noir et blanc sortant tous les deux mois, le magazine passera en mensuel avant de devenir hebdomadaire en 1995. Le magazine se colore, devient plus généraliste (musique, cinéma, société, littérature…) et se trouve là un créneau jusqu’à présent inoccupé, très bonne chose. Les Inrockuptibles est une référence et compte de nombreux adeptes.
Mais la machine s’emballe et devient trop gourmande, les Inrocks perd de son charme. Voulant être sur tous les fronts, publiant des hors-séries, des compils, DVD et autres produits dérivés, le lecteur se perd dans tout ce fouillis labellisé Inrocks. Dans le magazine principal, il est assailli d’articles en tous genres parfois totalement dénués d’intérêt et dont la qualité d’écriture est souvent plus que discutable. On voit doucement s’en aller le côté sérieux et intéressant du magazine, qui proposait des interviews exclusives et des critiques incroyablement bonnes. Les Inrocks, tu perds ton âme…

Juin 2008, on se diversifie encore et on mécontente davantage son public en sortant un énième produit : “le magazine musical” Volume

Pourquoi c’est énervant ?

1) Il n’y a qu’un seul vrai magazine de rock en France, c’est Rock & Folk (ils sont là depuis 1966 et savent vraiment de quoi ils parlent), et je ne vois pas pourquoi les Inrocks viennent jouer dans la cour des grands avec Volume, “Le magazine musical” comme ils l’appellent.

2) Si Volume voulait être un magazine un tant soit peu crédible, ils auraient déjà choisi un meilleur logo et surtout une meilleure maquette de couverture. Couleurs tape-à-l’oeil, page surchargée de photos et miniatures d’artistes (n°2), ce mélange est vraiment indigeste et ressemble plus à un magazine pour ados des années ’80 qu’à un magazine qui se veut un tant soit peu sérieux à propos de la musique.

3) C’est un nom de magazine qui existait déjà (voir http://www.volume-magazine.com/), alors quitte à prendre un nom bidon au hasard, autant se renseigner avant pour savoir s’il est déjà utilisé ou pas… je sais pas mais je trouve qu’ils se sont vraiment pas creusés là !

4) Qu’est-ce que ça apporte de plus ou de différent à la presse musicale ? Selon moi, rien. Il y a quelques dossiers ressortis sans doute des archives des Inrocks, 2-3 articles sur les groupes en vogue, rien de bien nouveau et rien qu’on ne retrouve déjà ailleurs.

5) Un peu de modestie, merde ! Dès l’édito du premier numéro, Volume s’annonce comme étant au magazine ce que Radiohead est à la musique. Maurice, tu pousses le bouchon un peu trop loin…

Avec une lisibilité nulle et un égo surdémesuré, le magazine Volume n’apporte selon moi rien de nouveau, sinon un peu plus de sous dans la poche des Inrocks, et un nom banal qui ne se justifie que par le poids du magazine (108 pages quand même, excusez du peu). Vous me direz que 108 pages de musique pour 4,95€ c’est bien, mais personnellement, j’ai toujours préféré la qualité à la quantité.

Maintenant les goûts (musicaux) et les couleurs…

22 Responses to “Et si les Inrocks baissaient le Volume ?”

  • Ce n’est pas pour rien que je privilégie aujourd’hui la lecture de Rock’N'Folk… D’ailleurs, mon rêve serait d’y tafer. A vrai dire, à l’heure actuelle, je préfère encore rédiger des articles sur Internet plutôt que de m’amuser à lire des nouveaux magazines qui n’apportent finalement pas grand-chose à la culture musicale. Et puis tu as raison, les Inrocks, c’est devenu un peu la version djeun’s de Télérama.

  • alors je ne flood pas mais je m’extrais un peu du côté rock :
    nous avons exactement le même problème concernant les magazines de hip-hop (je vous épargne le “fantastique” magazine R.A.P labellisé Skyrock qui est tout sauf un magazine musical…il est loin le temps où l’on pouvait lire des articles intéressants dans L’Affiche et Radikal) et les magazines de jeux vidéos (tous ces fabuleux magazines (très bien foutus à l’époque) qui aujourd’hui font tous partie du même groupe “Future-Press” donc qui ont tous le même contenu…génial)…

  • de là découlent des milliers de dérivés, DVD, HS, etc. inbuvable.

  • Par contre, j’aime bien les podcasts qu’ils font sur le Net.

  • Avatar of flo
    flo

    zan : Ah la bonne époque des vieux magazines de jeux vidéos :) je donnerais beaucoup pour retourner à l’époque de Tilt, Joystick et Generation 4

    storia : Il faut laisser aux Inrocks de bonnes choses, parce qu’il y en a encore, mais vraiment ils me déçoivent beaucoup depuis quelques années et c’est pour ça que je voulais pousser un coup de gueule. Rock&Folk pour moi, c’est les meilleurs dans leur domaine, le bouquin “Génération Rock&Folk” vaut vraiment la peine d’ailleurs !

  • Même leur commémoration de mai 68 est bonne, chez R&F. Mamie Josette, la doyen de ma boîte d’édition, a kiffé… Elle avait 16 ans à l’époque, et le HS de R&F lui a rappelé des souvenirs de quand elle était demoiselle… Quand elle over-kiffait Joan Baez et qu’elle était amoureuse de Philippe Manoeuvre…

  • @flo : sûr ! ça me donnerait presqu’envie de me lancer pour les passionnés ! mais bon c’est voué à l’échec : les mags qui ne faisaient pas partie du groupe ont coulé/fermé…monopolisation.

  • Et moi, ça me donnerait envie d’éditer un magazine sur les vieux hard-rockeurs qui utilisent encore du shampoing Timotei pour leurs cheveux et de l’huile de vidange comme crème hydratante… Comment ça, c’est trop spécialisé?

  • tu toucherais un certain public, je pense…de là à pouvoir acheter un kilo de pâtes avec les revenus qui en découleraient, pas sûr… ^^

  • C’est vrai… C’est pourquoi Internet m’intéresse plus zan

  • Philesb

    Il y a du bon et du moins bon dans Les Inrockuptibles où je ne lis d’ailleurs que la partie musique.

  • Philesb

    En ce qui concerne les magazines de jeux vidéo,aujourd’hui avec Internet il est devenu completement inutile d’en acheter car les infos ont un mois de retard.Sur Internet c’est en temps réel.

  • inutile, je ne suis pas sure : les mag de JV avaient l’avantage d’être physiquement palpables quand besoin d’un renseignement (alors qu’on est déjà rivé sur un autre écran entre 2 méchants à trashouiller). Et le plaisir de l’attendre, de l’acheter enfin et de le lire. Et les analyses de JV très intéressantes, j’aime les retrouver, maintenant. J’ai beau être un internet-gal, j’aime lire des magazines qui me passionnent. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis lancée dans l’aventure du mag-papier à nouveau cette année ! (ne me dites pas que c’est voué à l’échec pleaaaaase)

  • Philesb

    @Zan:”Et le plaisir de l’attendre, de l’acheter enfin et de le lire”
    Je sais de quoi tu parles,moi aussi à l’époque j’attendais impatiemment la fin du mois pour la sortie des magazines et lorsque j’arrivais à la librairie et qu’ils n’étaient pas encore sorti j’étais dégouté.J’étais un gros dévoreur:Player One,Consoles +,Super Power,Joypad…
    Je pense vraiment qu’aujourd’hui il est inutile d’acheter des magazines avec des infos qui ont un mois de retard.Il y a un très bon site où je vais tout les jours pour les infos et où leurs tests sont aussi très bien.Je ne sais pas si je peux citer son nom ici mais les initiales sont GK.
    Tu dis que tu t’es lancé dans le magazine papier?Ca traite de quoi?Juste curieux.

  • Sinon il y a aussi Rolling stone (même si la version française est un peu moins bien) comme magasine sympa. Selon moi au meme niveau que R&F.

  • dis moi flo quel genre de musique écoutes-tu ? Parce que je te jure que si tu ne te limite pas à ses niaiseries sans nom que ce sont les bb brunes et autre naast, il y a des magazines comme Magic en France ou encore Mojo au Royaume Uni qui sont d’excellents musicaux, et pas rédigés par des gens qui se tripotent la nouille en faisant la promotion de leurs propres groupes crées avec l’argent de papa.

  • Avatar of flo
    flo

    @zeliazoe : j’écoute pas mal de rock, beaucoup de jazz et de la chanson française ancienne (Brassens, Ferré, Aznavour, …) et nouvelle (Christophe Mali, La Ruda, Marie Cherrier, …) mais les BB Brunes et Naast c’est pas trop mon truc.
    Mojo c’est bien mais c’est en anglais, et ce que j’aime dans R&F c’est que s’ils te parlent d’un concert de Hendrix ou autres, tu sais que certains de l’équipe les avaient côtoyés et ça amène donc des infos et anecdotes terribles.
    Sinon pour Rolling Stone c’est comme pour Computer Arts, les versions anglaises sont terribles mais les françaises sont inbuvables.

  • Philesb

    Sinon il y a le magazine que la Fnac distribue dans ses magasins qui est bien.

  • Flo… dans mes bras! Si en plus tu écoutes Nova, je t’emmène en Belgique pour t’épouser sur le champ!

  • Avatar of flo
    flo

    @Storia : je ne connais pas Nova, c’est un groupe ou c’est la radio Nova ?

    @Philesb : moi j’aime beaucoup le magazine RifRaf, mais c’est le même problème que celui de la Fnac, on ne les trouve pas partout malheureusement !! et y’a parfois même pas moyen de les recevoir par la poste ;(

  • C’est une radio qui passe des choses un peu différentes. Genre des trucs pas connus, de la world, du rock, du jazz… Et c’est la bande-son de mes nuits d’amour.

  • Philesb

    @Flo:Je ne connais pas RifRaf mais concernant le magazine de la Fnac le seul moyen de l’avoir est effectivement de le chercher sois-meme lorsqu’on fait un tour dans leurs magasins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>