Histoires

Live from the Club Med

Beldi, Turquie. Sa plage, ses piscines, ses montagnes, ses bars, son restau, sa plage, ses piscines….une histoire de boucle à l’intérieur d’un enclos, pardon d’un Village, un Village du Club Med. L’endroit où vous aviez toujours juré de ne jamais mettre un pied, entre autres parce que vous avez toujours eu un penchant claustrophobe et que le vase clos n’a jamais été votre fort, tant il vous fait penser à ce pauvre Clovis et à son vase cassé. Rien à voir entre Beldi et Soissons diriez-vous mais là n’est pas tant la question.

Live from the Club Med

La question, c’est que vous êtes là, au Club Med de Beldi, Turquie, que vous rentrez demain, et que vous n’en aurez absolument rien vu, de la Turquie. Ce qui est exactement la raison pour laquelle vous aviez juré de ne jamais fréquenter le gang des Tridents, ne pouvant concevoir d’habiter un pays et de n’en rien voir. Vous me direz, l’ensemble des pays européens snobent la Turquie, il doit bien y avoir une raison.

Pour rendre à César ce qui lui appartient (et laisser ce pauvre Clovis 5 mn), vous avez eu au moins la chance de rencontrer des Turcs, puisque l’ensemble du personnel du Club Med est local, le Club y tenant particulièrement, histoire de faire marcher l’économie locale. Et de profiter du coût également local de la main d’œuvre par la même occasion. Des gens très sympas, ces Turcs, même s’il faut bien reconnaitre que vous n’avez pas non plus découvert la Turquie grâce aux indigènes du coin, puisque le séjour prenant fin, vous ne savez pas même dire “merci” dans la langue du bled. En même temps, ce n’est pas un mot qui sert beaucoup.

Vous n’avez jamais vu autant de bouffe en un seul endroit. Avec des plats de tous les coins du monde. Même de Turquie, c’est dire. A midi comme le soir, vous pouvez manger jusqu’à plus soif, goûter de tout, à volonté, jusqu’à vous faire péter la panse. Et si jamais vous culpabilisez, il y a toujours un transat pas trop loin sur lequel aller réfléchir aux différents sports que vous pratiquerez, à la rentrée. Non ce qui est vraiment dur, c’est de voir cet afflux de victuailles, renouvelé pour chaque repas, préparé avec gout et qui sera certainement pour partie jeté tant il y en a. Ce gâchis, vous écœure, au point que, généralement, il vous est impossible de finir votre assiette, c’est dire.

Au delà du buffet, le réel avantage du Club c’est la prise en charge des enfants, que vous pouvez ne pas voir de la journée. Il faut mettre le prix mais le luxe s’achète. 9h00 – 17h00 puis 19h00 – 21h00, bye-bye les nains. Direction le Petit Club et le Baby Club. Pendant ce temps, les parents peuvent aller faire l’amour tranquille dans leur chambre, faire le toast sur les transats et, globalement, profiter de la plage, des piscines, des bars, du restau, de la plage, des piscines …tout en réfléchissant aux différentes choses sympas à faire avec les enfants, à la rentrée. Et puis au moins, les enfants ne perdent pas le rythme de l’école et ça c’est bien, ça évite trop de relâche.

Pour les hommes, notez une attraction qui n’est dans aucune brochure du Club. La MILF pool, ou piscine des Mothers I’d like to fuck. Tout un concept. En gros, c’est une piscine comme vous et moi, sauf que vous avez autour une forte concentration de nanas ayant su rester mega bandantes, malgré les diverses maternités. Dixit Darling himself mais vous ne pouvez qu’acquiescer. Pas parce qu’il a eu la politesse de vous inclure dans le lot, mais parce que vous n’avez besoin de lunettes que pour voir de loin. Et que de près, les femmes en question, sont effectivement sans peur et sans reproche. Du coup, sans mauvais jeu de mot, la MILF pool est votre honey pot quotidien. Grâce à Darling, qui a parfois la délicatesse d’un mammouth obèse, vous connaissez le socio-type de toutes les MILF du coin, de la MILF-italienne-triste, à la MILF-visiblement-délaissée-par-son-mari en passant par la MILF-tellement-bien-conservée-que-ce-n’est-pas-possible-que-ce-soit-VRAIMENT-ses-enfants.

Si il fallait résumer, le Club Med est l’endroit idéal pour rester entre européens, cultiver une certaine inculture, une nonchalance toute romaine, tous à moitié nus avec, à portée de main, des vivres en abondance. On peut y mater à loisir, sans les enfants dans les pattes pour dire “eh Papa, on va jouer aux pirates” juste au moment de l’heure de pointe de la MILF pool, ce qui est quand même VRAIMENT appréciable.

Bon voilà, vous l’avez crachée, votre bile cynique. Et puisque c’est fait, il est temps de dire la vérité : vous avez passé une bonne semaine parce que vase clos, gâchis et MILF ne vous ont pas empêchée d’avoir du temps, votre luxe à vous. Du temps à 2 pour se retrouver un peu, du temps avec les enfants que vous avez finalement très peu confiés au Mini Club même s’ils s’y éclataient bien et surtout du temps pour vous. Des moments où l’on ne sait pas ce que l’on fait après. Où rien n’est prévu. Juste du temps. Et rien que pour ça il se peut que ce ne soit pas fini entre le Club Med et vous.

Photo : (c) theCarol via Flickr

5 Responses to “Live from the Club Med”

  • pour ce que ca vaut:
    c’est le concept club med et il existe depuis le debut des annes 60 je crois et ca n’est pas un secret.
    le truc est ne pour faire se rencontrer des celebataires(ou non) meme si maintenant il y a les activites pour momes dont tu parles.
    je ne connais pas le village dont tu parles mais generalement il y a des excursions de prevus pour les curieux. c’est sur que ce ne sont pas les vacances globe trotters car le but a peine voile et d’explorer les profondeurs de son prochain. mes parents etaient des gens tres prudes et pudiques et ont quand meme reussi a faire autres choses et ils adoraient le club.
    pour ma part je suis alle a sainte lucie et turc et caicos et j’ai bien aime. j’etais avec ma femme et mon gosse et on a passe du bon temps ensemble. c’etait il y a environ 15 ans donc ce a peut etre change depuis. a saint lucie j’ai fais de la plongee intensive ainsi que de la voile et c’etait bien car ma femme et mon fils ont peur de l’eau donc j’ai pu faire ce que j’aimais et eux aussi. par contre a turc et caicos c’est un vrai trou paume et quand on a loue une bagnole pour visiter ben , y’a rien donc dans ce cas t’es content d’etre en vase clos
    pour conclure, si tu veux apprendre sur les gens ,cest sur que le club n’est pas pour toi. sinon c’etait une formule originale a sa creation

  • l’histoire de “la MILF pool” : mwahaha, you made my day, je vais ricaner toute la journée en y repensant.

  • eh oui pas de mystère c’est bien le Club Med.Moi qui le vend toute la journée, je croise pas mal de MYouLF en effet ;)
    Mais le concept s’éssoufle, ils ont du se renflouer, les caisses sont vides…

  • @Antigone de Chabat: effectivement ca ne doit pas être loin
    @Mona: je ne sais pas si le concept s’essouffle car globalement le Club était plein
    @frenchi971: je ne regrette pas d’avoir essayé
    @Sskizo: merci, pas de plus beau compliment que de me dire que mon post t’a fait marrer. Ca me fait plaisir. La prochaine fois, je la filme, la MILF pool, et les yeux ébahis de Darling itou:-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>