My Space

Baby blues …

On est samedi.

Des copines m’ont organisé un barbecue pour fêter dignement mes 22 ans .

On rit, on s’amuse, tout va bien . On m’offre de très beaux cadeaux.

Samedi soir minuit : on va sur Paris avec une copine pour continuer la fête. J’ai un retard de règles depuis 5 jours , c’est pas beaucoup mais ça ne m’arrive jamais , il y a une pharmacie de garde place Tolbiac, je vais m’acheter un test de grossesse clearblue à 10 euros cinquante . Ma copine chérie et moi on descend dans les chiottes d’un quick désert à minuit passé . Je pisse sur le test , la barre horizontale apparait , suivi de la barre verticale , en gros un +. Je sors , je ne réagis pas, donne le test à ma copine qui n’en croit pas ses yeux et elle commence à paniquer. Moi, je suis sereine, je vais vers la glace et me recoiffe comme si de rien était. Je commence à parler d’autres choses : où vas-t’on s’éclater ce soir ? qu’est-ce qu’on va boire ? Et puis on rentre finalement, dans la voiture elle me demande ce que je vais faire étant donner qu’il me reste deux années d’études intense de master avant d’être ingénieur. Elle connait le père du gosse avec qui j’entretiens une relation depuis quelques mois mais qui n’est pas sérieuse.

Voilà mon dernier cadeau d’anniversaire.

Lundi : mon bébé n’a pas de papa , il en a un mais je ne l’aime pas .

A la PMI, la nana me dit “bah la vie de votre bébé commence mal déjà”

la grossesse est confirmée par le médecin de la PMI, je suis à 4 semaines et demi d’aménorrhée.

J’ai 2 fibromes, une hyperprolactinémie, une hyperplasie de l’utérus, autrement dit la probabilité pour que je tombe enceinte était réduite, selon les médecins.

Il a suffit d’une fois , de deux fois plus précisément ; alors franchement les médecins qui ont dit que j’était hypofertile , je les attend au tournant.

Est-ce que c’est un miracle ? Est-ce que je vai le garder ? il est prévu pour mars .

Si ça tenait qu’à moi je le garderais, mais j’habite chez mes parents. Il n’a pas de père et une mère étudiante .

je suis désemparée, j’ai peur d’avorter et de faire la connerie de ma vie …

90 Responses to “Baby blues …”

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    laisses le vivre si tu le veux, car avorter, cela a beau aider, cela fait trés mal, ma meilleure amie l’a vécu, elle fait une dépression.
    Tu sais, tu pourra étudier, jusqu’a tes 8 mois, tu loupera en gros 3 mois d’études, plus les vacances …
    Mais lui, il est vivant ton bébé !!

    Loin d’etre contre l’avortement , je ne sais pas ce que je ferai moi même.
    A toi de voir, tiens nous au courant.

  • Chérie… Comment te dire… Il te reste encore 6 semaines pour prendre une décision vis-à-vis de ce bout de chou. Je ne te donnerai pas mon avis, mais pèse bien le pour et le contre, vois dans ton entourage qui serait susceptible de te soutenir, et puis écoute ton corps.
    En avortant, tu fais peut-être la connerie de ta vie, mais est-tu prête à l’assumer psychologiquement, financièrement? Sache aussi que personne ne doit juger ta décision, mais tu verras aussi qu’il y a pas mal de monde qui pourra te soutenir, à condition que tu ne tombes pas sur la pire espèce que puisse avoir la condition humaine.
    Les semaines qui viendront seront longues de tes réflexions. Mais si tu as un problème, si tu as une crise d’angoisse, tu as mon adresse MSN…

  • Je ne sais vraiment pas quoi faire, j’ai tjs rêver avoir un enfant au même temps et en plus j’ai peur de plus pouvoir être enceinte à cause de tous mes problèmes. Et puis le père je l’aime pas et là il a décidé de le reconnaitre si je le gardais mais moi j’ai peur parce que je ne veux pas que mon bébé soit balloter entre deux foyers.

  • en plus il est immature et depuis que je suis enceinte il me dégoute, je ne sais même pas pourquoi, je veux plus le revoir .

  • j’ai jusqu’au 24 juillet pour un avortement médicamenteux et plus pour un avortement chirurgical (mois d’août)

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    c’est cela surtout.
    Je pense que tu vois cela comme la connerie de ta vie car si cela se trouve, tu ne pourra plus tomber enceinte.
    *puis si le père le reconnais, cela veut dire que lui, assumera son role de^père, c’est déjà bien non ?
    REflechi bien, parles en autour de toi .
    Fais ton choix.
    Mais, ne le regrette pas !
    Bises

  • merci pour vos commentaires et votre soutien c’est très gentil

  • Ca dépend, chérie. Conçois-tu d’élever ton enfant sans son père? Conçois-tu d’abandonner tes études et de faire des jobs alimentaires pour l’élever?
    Je connais des amies étudiantes qui sont tombées enceintes, mais qui ont gardé leur enfant parce que les pères se sont mis face à leur responsabilité. Aujourd’hui, elles se sont installés avec les pères et élèvent leur enfant… Bien sûr, il y avait un semblant d’amour entre elles et leurs compagnons. C’est d’ailleurs pour cela qu’elles les ont gardés, malgré le fait que l’une connaissait à peine son mec (qui était zonard) et qu’elle venait de se faire opérer d’une embolie pulmonaire lorsqu’elle a appris sa grossesse.
    A mon avis, avant toute décision, discute quand même avec le père. S’il est vraiment inapte à l’élever et si tu ne te sens pas de l’assumer toute seule, malgré mes convictions religieuses, je penserais que l’avortement est une solution envisageable.

  • je préfèrerais que son père ne s’en occupe pas du tout et que moi je m’en occupe toute seule. En fait, je vis chez mes parents mais ils sont retraités, donc il faudrait que je finisse mes études en restant chez eux et qu’ils me le garde la journée mais c’est bizzare ce matin en allant m’inscrire à la fac j’ai eu un déclic et je me suis dit que je ne pouvait pas le garder alors que jusqu’à présent je voulais absolument le garder.

  • je ne sais vraiment pas quoi faire, je change d’avis tous les jours, en plus je suis vraiment fatiguée, je me suis même endormie à mon travail

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    eh bien. C’est vrai que tes parents pourraient t’aider, parle avec eux !
    C’est ptetre la meilleures solution pour le moment, en parler .
    qu’en penses-tu ?

  • je l’ai dit à ma mère, ça ne la dérange pas mais mon père j’ai peur de lui dire et j’ai du mal à m’imaginer maman, je veux des enfants c’est clair mais j’ai quand même du mal à m’imaginer avec des marmots. Et puis dans ma famille, ils vont tous critiqués mes cousines elles ont des gosse mais sont en couple avec une bonne situation

  • Ta mère pourra sûrement te soutenir…

  • c’est sure elle m’abonnera jamais, mais elle aura un peu honte d’avoir un petit enfant issu d’une relation légère

  • elle a été choqué au début , quand je lui ai dit

  • en tout merci pour vos commentaires, je vous tiendrais au courant , la faim me tient

  • écoute mon avis tu le prends ou pas, je voulais juste te dire ceci… avant de prendre une décision, vois qui tu as autour de toi susceptible de t’aider ou de te soutenir, envisage bien les possibilités et les désagréments à la fois de la grossesse et de l’existence de cet enfant… grandir sans père n’est pas un obstacle, juste un peu plus compliqué… mais surtout ds un cas comme ds l’autre, réfléchis bien et prends ton temps… c’est une décision trop importante et trop implicante que pour la prendre à la va vite…. voilà

  • @sand81 : Malheureusement, si cette décision ne doit pas être prise à la va-vite, il existe tout de même une certaine pression, notamment de la part des médecins, dans les premières semaines de grossesse, afin que tu prennes une décision le plus rapidement possible. Je ne sais pas quel est le délai légal pour une IVG en Belgique, mais en France, elle est passée à 14 semaines d’aménorrhée pour l’intervention chirurgicale. Ce n’est pas beaucoup.

  • 0@sto4 semaines et demi, tu as un peu de temps, non, même si ça passe trés vite

  • ben pour ce que ca vaut en lisant ton article je chiale comme un mome mais:
    1/ en tant que chretien meme un peut “pervers” je pense que cet enfant n’est pas un accident et que peut-etre tu pourras plus en avoir apres si tu te fais avorter.
    2/ j’ai un fils de ton age et meme si je comprend l’amplitude de la situation et le dilemne avec tes etudes je pense pas que tes parents vont te laisser tomber. c’est sur que ton pere sera peut-etre pas ravi mais apres avoir reflechi il sera avec ta mere a tes cotes pour t’aider.
    3/ d’un autre cote laisses pas tomber tes etudes si tu le peux, j’ai du le faire car j’etais un branleur et je m’emn mords les doigts
    EN TOUS LES CAS SI TU DECIDES DE LE GARDER AIME-LE ET NE LUI FAIS JAMAIS SENTIR QUE C’ETAIT UN ACCIDENT OU QUE TU AS DU SACRIFER TES ETUDES ETC…
    j’espere avoir ete utile et comme l’a dit sand81 reflechis bien , prends le plus d’avis possible mais si l’enfant est en bonne sante fais ton possible pour le garder et t’organiser.
    courage
    ps je viens de lire cet article apres “mes deux amants loin d’etre charmants” et c’est ca qui a inspere mes humbles commentaires

  • merci de vos conseils, mais je pense de plus en plus à l’avortement , c’est dur à dire mais ma situation est trop compliquée pour que je mette un enfant au monde actuellement, c’est horrible pour moi de dire ça mais en plus le père me fait du chantage et me dit qu’il e reconnaitra que si je me remet avec lui. Je vais essayer de contacter ma gynéco pour voir si je pourrais avoir d’autres grossesses car je n’envisage pas ma vie sans enfants.

  • Je te dis bravo. Tu es courageuse. Même si tu décides de le garder, je te dirais la même chose. Mais puisque ce garçon est de toute évidence un abruti, il ne vaut mieux pas compter sur lui pour prendre ta décision. Par contre, oui, prends rendez-vous avec ta gynéco. Et le plus vite possible.
    C’est drôle que je croise ta situation après avoir tourné un film sur le sujet. Je jouais justement le rôle de la gynéco qui auscultait 3 femmes qui apprenaient qu’elles étaient enceintes…

  • ouai j’ai lu ton article et moi ça tombe le soir de ma fête d’anniversaire, j’ai pas de chance, j’ai pas pri une décision définitive puisque je change d’avis tous les jours

  • xena-chérie.
    j’ai appris que j’étais enceinte il y a 1 mois. bébé sans papa. ou plutot le papa avait une officielle et il ne s’agissait pas de moi. j’ai des risques de ne pas pouvoir en avoir d’autres moi aussi.
    je considre qu’à partir du moment ou tu te demandes si l’avortement serait pas “connerie de ta vie”, c’est que tu le regretteras.
    le papa (que j’ai mis au courant) était quelqu’un de très proche. il m’a accuser de le piéger. moi qui ne lui ai fait aucun chantage. qui l’ai juste informé. mon CDD se termine fin septembre, date à laquelle je doit quitter ma colocation.
    pourtant j’ai décidé de la garder. parce que pour le papa, “il faut une raison pour vivre”. et pour moi “il faut une raison pour mourir”. alors je prends mon courage à deux mains. et je ne regrette pas ce choix difficile ‘(même si j’ai passé des heures à pleurer).
    je te souhaite bonne chance et je reste dispo en MP si tu le souhaite mademoiselle !!

  • ps : le papa ne reconnaitra pas mon enfant. mais qu’à cela ne tienne !

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    Zan a raison

  • Au dela des partis pris et des convictions personnelles, je crois que de toute façon, ne perd pas de vue que si tu prends une décision réfléchie, elle sera bonne.

    Tout le monde aura un bon argument pour ou contre avorter mais je crois surtout que c’est ton opinion qui prévaut. Et ton opinion elle s’articule autours de :
    - l’avenir de l’enfant : te sens tu prête à élever un enfant? As-tu fait suffisamment d’éxpériences de la façon dont tu voulais le faire (cad sans etre mère, meme si c’est possible aussi en l’étant)? Es-tu prête à élever un enfant sans père? Contrairement à ce que j’ai pu lire, ca n’est pas “un peu plus difficile”, ca n’a juste rien à voir. On peut revenir dessus si tu le désires, en MP ou ailleurs, mais crois moi, élever un enfant avec ou sans père ce n’est vraiment pas la même chose, même si ca peut réussir (ou foirer) dans les deux configurations. Matériellement, peux-tu l’assumer?
    - ton avenir personnel : peux-tu réaliser tes projets avec cet enfant? Sont-ils aménageables? Te sens tu suffisamment adulte pour réorganiser ta vie autrement? Est ce qu’un enfant dans ces conditions était ce que tu désirais pour ta vie de femmme, si non, peux tu faire des aménagements?

    Si tu le souhaites, on peut parler en MP. J’ai choisi d’avorter et je ne le regrette pas. Comme ca, tu connais ma position… mais elle ne compte pas.

  • J’ai été exactement dans ta situation, enceinte pendant mes études à 22 ans. Je n’en ai pas parlé à mon entourage, juste avec le papa.
    Comme ça pas de pression, la décision est venue de moi.
    J’ai décidé d’avorter, de construire ma vie avant de me construire une famille.
    Et 10 ans après j’ai 2 enfants avec un couple uni et un bon job.
    Voilà, c’est juste pour dire qu’avoir un enfant devrait être un choix, et qu’on a le droit de se dire ‘oui, j’en veux, mais pas maintenant’.

  • j’avoue avoir mis de coté tout l’aspect matériel de la chose dans mon choix. volontairement. car pour moi l’avortement n’est pas un moyen contraceptif et le + important dans la vie ben…c’est la vie. mais c’est un point de vue très personnel.
    reste que quand j’ai eu peur de regretté d’avorter, j’ai pris conscience du fait que ça signifiait que je le désirais quelque part.
    et sincèrement, le risque de ne pas être sure de pouvoir en avoir d’autres est important, à mon sens.
    alors je vais galérer, je le sais. mais on regrette + facilement d’avoir avorté que d’avoir eu un enfant, je pense. t’a un gosse seule, tu galères. certes. mais tu l’aimes. tu te dis pas “merde j’aurais pas dû”.
    selon moi on n’est jamais “prêt” à être maman quel que soit l’âge : on y est pas préparé, on le vit, c’est tout. ^^
    je reste très positive, peut-être trop, mais je suis heureuse.
    maintenant si tu choisis l’avortement, xena, je te souhaite du courage et je te conseille de ne jamais regarder en arrière.

  • Justement, quel que soit ton choix, tu dois maintenant regarder vers l’avenir.

  • et c’est peut-être ça le plus dur

  • Avatar of
    Petite_Bulle

    bravoZan !

  • Mais bien sûr que lorsqu’on se retrouve face à ce choix, on se demande si on ne va pas faire une connerie ! Mais ça ne veut rien dire, et surtout pas qu’on le regrettera. On n’en sait rien. Moi ce que je vois c’est une nénette de 22 piges, qui n’a pas fini ses études, dont les parents ne bossent plus, enceinte d’un mec qu’elle n’aime pas et qu’elle ne voit pas comme le père de son enfant : y a pas photo, perso j’avorte.
    Certes, des enfants avec des parents séparés il y en a des tonnes, certes des nénettes qui deviennent mères très jeunes il y en a également des tonnes, mais combien d’entre elles peuvent envisager une carrière, un diplôme ? Combien d’entre elles souffrent de regretter d’avoir fait ce choix ? Et les enfants dans tout ça ?
    Ce que je trouve magnifique dans le droit à l’avortement, c’est d’avoir le choix d’avoir un enfant par amour, pas parce qu’on a omis de se protéger.

  • @La Fille : Déjà, xena n’est pas vraiment très jeune, et ce n’est pas honteux d’être mère à 22 ans. Maintenant, évidemment, il faut voir aussi la situation personnelle.

  • @La Fille : oui c’est “magnifique le droit à l’avortement” ok. Pour moi c’est avant tout un droit à avorter en cas de viol, en cas de maladie, en cas de problème grave. Pour moi l’avortement n’est pas un moyen de contraception supplémentaire. Ce serait trop facile. Mais cet avis est tout à fait personnel.
    Autre chose : Malgré ma grossesse seule, je compte bien avoir une carrière digne de ce nom. Et elle n’est pas lycéenne, non plus. J’ai des amies qui ont continué leurs études malgré ça.
    Ce qui me fait sourire dans ton mot c’est que personne ne souligne le fait qu’elle n’est pas sûre de pouvoir en avoir un autre. C’est mon cas aussi. Et je t’assure, ça pèse dans la balance…
    Mais c’est avant tout à Xena de se décider. Et ne pas regretter quand on a déjà peur de regretter avant même d’avoir fait un choix, c’est pas facile. Vraiment pas. Alors je lui souhaite tout le courage du monde….et de ne peut-être pas hésiter à en parler à une femme proche. Personnellement j’ai fini par en parler avec ma mère (ardu) mais je ne le regrette pas. Elle m’a aidé, dans le pour et dans le contre.

    @Xena : eh bien ma belle, tu ne manqueras pas de conseils en tout cas ! Mais si le trop plein de conseils finit par parasiter ta pensée, bouche toi les oreilles ^^

  • Je n’ai jamais dit qu’il était honteux d’être mère à 22 ans, quand on peut l’assumer, et que l’enfant est conçu à deux, je trouve ça même génial, quand on a cette envie.
    Alors oui, Xena et Zan, vous aurez peut-être du mal à avoir un autre enfant, mais bon, dans le cas de Xena, c’est pas vraiment un enfant désiré… Enfin, je ne conçois pas les choses comme vous, pas grave, hein…

  • tout a fait d’accord avec ZAN.

    sinon as tu vu le film Juno?
    Les raisons pour lesquelles j’espere que tu feras ce bebe sont les suivantes:
    Notre fils est ne en 1984 grace a une cesarienne d’urgence ce qui fait que ma femme a une vieille balafre verticale de 20 cm au lieu d’une discrete cicatrice.
    Quand notre fille etait en preparation,vu que ma femme avait presque 40 ans, les toubibs lui ont fait faire une amiosynthese et on savait donc que ce serait une petite fille sans malformation et que l’accouchement serait encore par cesarienne pour eviter les problemes.
    La gyneco a eu l’idee de genie de proposer que vu qu’il falait rouvrir pourquoi ne pas en profiter pour ligaturer les trompes?
    Comme ca plus de pilule(c’etait en 1990 et c’est sur que depuis les dosages ont evolue). Ma femme a pense que ca lui eviterait les effets nefastes(gros Q, seins enormes) et je lui ai dit de decider vu que c’etait son corps. Je ne me sentais pas le droit de l’influencer.
    L’ERREUR DE NOTRE VIE!!!!!!!!
    Le bebe est mort 2 heures apres la naissance de la mort subite du nourisson.
    Le pire c’est qu’avant l’operation, le gyneco accoucheur (qui n’eatit pas l’auteur de l’idee de genie) est venue nous voir pour bien confirmer la decision de ligature.
    Quand nous avons repris nos esprits apres la tragedie, on a demande a ce gyneco(qui est aussi une sommite en fecondation in vitro) s’il pouvait reparer l’operation? la reponse fut categorique: impossible. La procedure est de couper environ 1 cm de chaque trompe et de suturer donc le seul moyen de recoller les 2 morceaux est de faire une greffe. taux de reussite a peine 10%.
    taux de reussite FIV en 1990 enivron 20%.
    On a fait 2 tentatives infructueuses et avons abandonne l’idee.

    Bilan de l’affaire: alors que rien ne pouvait le predire notre vie a bascule de maniere irremediable.

    Apres ca on a considere l’adoption et c’est pour cela que je parle de Juno. S’il est vrai que lorsqu’on a de l’amour a donner a un enfant l’age ne doit pas etre un facteur, c’est sur qu’on prefere plutot un bebe. Mais ce projet a capote aussi et on attend juste d’avoir des petits enfants et etre papy et mamy gateaux.

    Sinon sans vouloir tu juger (ou te condamner) mais pour essayer de comprendre?
    comment toi si intelligente (bac+4) et dont le loisir favori est de te faire ramoner la tirelire(ton profil homme,baise etc…) as-tu pu ne pas prendre la pilule ou du moins ne pas te proteger lorsque tu etait feconde? je veux dire surtout avec les 2 loosers qui semblent te visiter assez regulierement?

  • @La Fille : ma grossesse n’était pas désirée non plus…

  • Ben les filles, je sais pas ce que vous trafiquez, mais faudrait se renseigner sur la contraception, hein.

  • @la fille : ma cocotte je suis tombée enceinte avec un STERILET !!!!
    on n’est pas une cruche parce qu’on tombe enceinte par surprise ( j’aime pas le mot accident )

  • @frenchi971: Ton histoire tire l’arme à l’œil. mais le dernier paragraphe tout à fait insultant était-il nécessaire ? Quelle que soit sa décision elle reste une femme. Elle n’a aucune raison de ne pas mériter le respect. Tes jugements me semblent bien déplacés.

  • (oups pas placé au bon endroit)

    encore merci Sand81 !!!

  • Ah, Sand, t’es sûre que c’était un stérilet ?

  • un stérilet, un vrai de vrai, oui m’dame…. placé sans anicroches, tout ce qu’il y a de plus normal, et même un scoop…. en général, qd tu tombes enceinte sur stérilet ( parce que oui ça arrive) c’est qu’il s’est déplacé, qu’il n’est plus bien en place auy milieu etc. Chez moi rien, de tout ça, position impeccable, et à l’écho, un stérilet et un bébé, ….

  • Ah là là, pas de bol, quand même.
    (Je plaisante)

  • (concernant stérilet de Sand81) Ben dis donc quand la vie veut venir, elle vient ! et en force ! ça fait penser aux pousses d’herbe qui forcent le bitume pour voir le jour ^^

  • @zan: sauf que parfois elle te reprend ce qu’elle te donne….

  • …. je t’envoie des bisous

  • @ZAN: c’est vrai que le dernier paragraphe n’etait surement pas un exemple de finesse mais le precedent prevenait.C’est aussi vrai que quand tu relis tous les articles de XENA, leurs tons et leurs redactions tu as envie de reagir assez violement. D’un autre cote je pense avoir ete clair sur le fait que je ne condamnais pas et essayais de suggerer des solutions plutot que de dire ben t’as joue et perdu donc tu dois payer(car ce genre d’attitude n’apporte rien de concret). mais c’est vrai que je m’interroge. D’un autre cote j’apprend avec stupeur qu’il est possible de tomber enceinte avec un sterilet et vraiment ca me sidere

  • @French : Il est aussi possible de tomber enceinte avec la pilule. Et oui. J’ai une cousine, ça lui est arrivé deux fois de suite… Aujourd’hui, les enfants on 4 et 6 ans et ils sont en très bonne santé… Par conséquent, French, dis-toi bien qu’aucun mode de contraception est 100% valide. Malgré tout, il est vrai, il est nécessaire de prévoir, et c’est pour ça que dès demain matin, je vais voir mon médecin traitant pour me faire prescrire la pilule.

  • oui il est possible de tomber enceinte avec un stérilet. oui il est possible de tomber enceinte avec la pilule (et pas que les microdosée, et même sans louper un jour). oui il est possible de tomber enceinte malgré l’utilisation de “l’éponge” ou d’un spermicide. oui il est possible de tomber enceinte quand (suite à rupture capote) on prend la pilule du lendemain. Ok les chances sont infimes. Donc s’il y a des chances (même minimes), il faut bien des gens à qui ça arrive : par exemple Xena et moi. et quand on est hypofertile, comme nous, ben ça fait réfléchir à 2 fois avant avortement, non ? :)

  • moralité : c’est comme le viol, ça n’arrive pas qu’aux inconscientes ou au gamines allumeuses. (sorry, c’était juste un ras le bol de se faire prendre pour une idiote)

  • @Zan : Bien sûr. Mais bon, dans la tête des hommes à l’heure actuelle, il y a tellement de moyens de contraception pour une femme que, si elle tombe enceinte, c’est qu’elle est soit conne, soit inconsciente, soit une grosse cochonne. La libération sexuelle, certes, mais pas sans prendre ses responsabilités.

  • dans la tête des hommes certes…mais aussi dans la tête de certaines femmes, à en jurer par quelques com’ ici. et ça me révolte d’autant plus.

  • Moi une chose qui me choque c’est que tu refuses que le père s’en occupe alors que lui se sent prêt a affronter ses responsabilités. Il fera ptet pas un père super, mais faudrait juste veiller à pas l’oublier dans l’histoire… Zan à fait ce choix parce que le père ne le reconnaissait pas, elle l’assume, mais ton amant veut le reconnaitre, est-ce une bonne chose de lui ôter ce droit? C’est toi qui le porte mais c’est aussi lui le père, malgré tout…
    Sinon, comme beaucoup, je n’ai pas d’avis, la décision ne doit dépendre que de toi, donne toi une date de fin de réflexion et agis en conséquence… Je pense que peu importe le choix, il doit être le tiens et que tu te sentes bien avec, et pourtant ce ne sera pas sans difficulté…
    Bon courage en tout cas ma belle…

  • @Pépite2choco : concernant Xena, le père ne veut pas reconnaitre l’enfant, il y a amalgame :
    il fait du chantage : “si tu gardes l’enfant, tu doit te mettre avec moi et je le reconnaitrais”…y’a quand même une différence ! d’autant qu’elle ne l’aime pas. vraiment pas. et de moins en moins. ce que je peux comprendre dans cette situation : la réaction sentimentale est pas très gèrable ni raisonnable.

  • quand on mène une vie aussi agitée que la tienne, la première chose à faire c’est pas de se protéger ? je trouve dingue que personne ne te l’ai fait remarquer. D’autant que tu ne fais visiblement pas mettre de capotes….Un peu débile, non ?
    sinon, pense quand même que ta vie va changer à 200% avec un bébé…finie la fête au moins pendant un an ! réfléchis bien…

  • @Zan : Moi j’avais compris qu’il voulait le reconnaitre et que ce dont elle ne voulait pas, c’était qu’il soit balloté entre deux foyers…

  • Enfin qu’il voulait le reconnaitre sans forcément se mettre avec elle!

  • @serena : relis les posts tu verras

  • @serena : euh… :-( Chérie… Tu ne crois pas qu’elle en soit consciente et qu’elle est déjà assez perturbée comme ça?

  • Storia et Zan, je suis désolée, mais effectivement, il faut être inconsciente (dans le cas de xena, à lire ses précédents articles, hein) ou très malchanceuse (sand). Des femmes (et des hommes) se sont battu pour que les femmes aient le droit de contrôler leur corps, pour que les femmes aient le choix, pour justement ne plus dépendre que des hommes, alors une fille qui fait n’importe quoi et qui se retrouve enceinte, pour moi c’est de l’inconscience pure. Et parce qu’en plus de la grossesse, elle aurait pu se retrouver avec une MST, voire le SIDA… Mettre sa vie en danger de la sorte, je trouve ça dingue à notre époque. Et je le pense d’autant plus que ça m’est arrivé de faire de telles conneries.

  • Ça nous est arrivées à toutes, la Fille. Et justement, parce que nous avons toutes été à un moment ou à un autre de notre vie “inconscientes”, nous ne devons pas juger celles qui en subissent les conséquences. Pense que ça peut très bien t’arriver aussi…

  • Sauf que je suis en couple, que je prends la pilule et que je fais super gaffe pour ne pas me retrouver dans cette situation, justement. Je n’ai plus 22 ans. Et à l’époque, j’aurais eu besoin qu’on me secoue, pas qu’on s’apitoie sur mon sort.

  • Je te le redis : ça peut t’arriver aussi…

  • Comme miss Lili, j’espère que tu as réussi à prendre une décision. Et certaines personnes devraient réapprendre leur religion, la compassion passe avant le mépris.

  • a tous: merci pour les commentaires mais y’en a j’aurais franchement pu m’en passer à certains de vos commentaires qui visentnon pas à apporter de solution constructive mais à débattre sur un évènement passé, révolu et dont on ne peut revenir en arrière (n’est ce pas séréna, la fille et frenchi ?)
    Ce que vous pensé de moi, je m’en tape comme de mon premier tampax (c’est pour vous dire) , en plus juger quelqu’un qu’on connait pas c’est le summum de la connerie humaine . cependant, penser que je n’exige pas de préservatif avec mes partenaires , ça me fait sortir un peu de mes gons. Le mec qui a eu la bonne idée de me féconder je suis restée 3 mois avec lui, on a fait un bilan des MST chacun (un bilan sanguin), de plus je n’utilisait pas de moyen de contraception car comme je l’ai expliqué dans mon article, les gynéco que j’ai été voir m’ont dit que j’étais infertile , donc moi jme suis dit que j’allais pas me faire chier avec la pillule . Or, il a fallu qu’on ne mette pas de préservatif un fois pour qu’on mette un bébé en route.
    Alors quand je suis aller voir les gynéco pour avorter , ils se sont excuser “de la part du corps médical” pour m’avoir donner de fausses informations puisqu’ils m’ont dit qu’en fait j’étais très fertile (j’adore comment ils retournent leur veste). Bilan: j’ai avorté par médicament, ça été très dur d’autant plus que j’ai vu mon BB à l’écho , il mesurait 3 mm , je lui parlais tout les jours et l’appelait ma petite crevette parce qu’à l’écho, il ressemblait à une crevette . Mais malheureusement à cause de mes études; de ma situation financière, je ne peux pas me permettre de le garder. Le père est un connard fini , il m’a fait du chantage si je le garde , faut que je me remette avec lui , il me harcèle ces derniers temps et continue après ce que j’ai subi; il ne me croit pas, il pense que je n’ai pas avorté . C’est une très mauvaise période pour moi et puis je bosse beaucoup donc j’ai pas eu trop le tps de répondre aux commentaires mais je vais prendre des vacances parce que la chui au bout du roulot.
    En tout cas merci pour vos commentaires et votre soutien
    à zan : merci ma biche ça m’a fait plaisir de te rencontrer et de parler avec toi

  • pour ce que ca vaut j’ai mis 2 longs posts pour essayer d’apporter une solution en expliquant pourquoi a travers mon experience.
    Comme je l’avais dit a l’epoque ca n’engage que moi et tu es libre de faire ce que tu veux. Maintenant mon dernier paragraphe sur le 2eme post etait un peu rock’n'roll mais j’ai ecris un 3eme post pour repondre a ZAn et expliquer.J’ai meme contacte ZAN en prive sur ce sujet et elle m’a dit que vous vous etiez rencontrees.
    Une fois de plus je ne suis pas litteraire mais manuel et je sais que je ne suis pas tjrs un exemple de finesse. Toutefois je ne me suis jamais “rejoui” de ta mesaventure bien au contraire et a ma modeste maniere voulais te faire remarquer que sur ce site les gens ne te conaissent qu’a travers ce que tu veux bien montrer de toi et si tu relis tous tes articles tu comprendras que pour certains simples d’esprit tu apparais parfois comme une fanfaronne avec une grande g***le qui s’est brulee les ailes et retombe sur terre pour se rendre compte qu’elle a besoin des ses congeneres. Je pense tous et toutes avons ete sincerement emus par ta mesaventure et s’il y a eu des remarques negatives elles sont aussi du au fait que n’as pas l’excuse de l’ignorance.
    J’espere de tout coeur que tu vas pouvoir mettre ca derriere toi et je pense que ZAN sera aupres de toi si tu le desires.

  • @Xena: j’arrive après la bataille, le moins qu’on le puisse te souhaiter alors c’est de bien repartir.

  • Ah ben voilà qu’on se fait traiter d’ignare et de personne méprisante… Sans qu’on me connaisse, c’est marrant, j’ai déjà lu ça quelque part. J’ai dit Xena, que j’avais fait le même genre de bêtises, sans réfléchir, et que j’ai eu de la chance de n’avoir à subir ni grossesse ni importante MST (parce que j’en ai quand même une aujourd’hui, avec laquelle je dois vivre jusqu’à la fin de mes jours, à moins que la médecine ne fasse de progrès, mais là-dessus, je garde espoir). Donc, je ne retire rien de ce que j’ai dit, pour moi c’est inconscient de ne pas se protéger quand on connaît mal la personne, et de ne pas utiliser de contraception.
    Je suis toutefois désolée que tu aies eu à subir cette épreuve. Je te trouve courageuse d’avoir su aller au bout, et je peux comprendre que ça ait pu être très difficile. Remets-toi bien.

  • en tout cas merci de votre soutien

  • @la fille : le problème est que le corps médical juge également. pour ma part, je me fais regarder de travers et j’ai droit à quelques réflexions désobligeantes quand je dis ne pas savoir s’il y a des maladies génétiques du côté du père. “non docteur : ça ne fait pas de moi une pute”. bref. j’avoue que tes remarques blessent sans pour autant apporter de solution quand on est dans le cas de xena ou le mien. parce qu’on a conscience des réalités, mine de rien ! si si ! et on se sent simplement jugées sans être comprises…mais au moins tu n’as pas été insensible au sujet ^^ sincèrement merci !
    @xena : bon courage, chérie…
    @frenchi971 : je te remercie de m’avoir contacté ^^
    @pépite : de mon côté je fais mon petit bonhomme de chemin :)

  • ba putain, des remarques désobligentes moi aussi j’en ai eu à la pelle. “vous connaissez pas les moyens de contraception?” “c’est marrant la plupart des jeunes femmes qui viennent ici ce font larguer enceinte et là c’est vous qui enceinte larguer votre mec” m’a dit la femme de la PMI

  • merci ma zan j’espère que toi tu te porte bien et que ton bout aussi

  • si le corps médical était délicat, ça se saurait….j’ai entendu parler d’une femme à qui on avait ligaturé les trompes et qui s’est néanmoins retrouvé enceinte. En même temps, c’est quand même rare. manque de chance…il faut passer au stade “reconstruction.” c’est ton choix, dans le cas présent, je pense que tu as eu raison car poursuivre des études et élever un bébé seule…c’est pas impossible mais c’est quand même super dur !
    bon courage en tout cas.

  • une dernière chose : pour ma part, ça ne m’arrivera pas. Parce que même si je suis un peu fofolle sur pleins de choses, je peux vous assurer que la contraception c’est LE chapitre où je fais attention.
    donc, je pense que non, ça n’arrive pas à tout le monde.

  • T’es fofolle comme quand par exemple, un jour au lieu de choisir un poivron vert, tu te dis “han, je vais essayer un poivron rouge, hihihi” ?

  • oui, genre….et des fois, je prends même un poivron…orange !!!!
    si, si…

  • @serena : ce n’est pas si rare que cela. à croire qu’à force de s’en prendre plein la gueule par les gens justement qui te croient juste immature, trainée et pas sérieuse quand à la contraception, les filles à qui ça arrivent culpabilisent trop même pour en parler à leur entourage. personnellement je ne plaisante pas non plus avec la contraception. alors c’est pas des pierres que l’ont se prend de votre part, mesdames, mais bien des rochers, quand on tombe enceinte avec pilule (sans oubli), avec stérilet, éponge, ou spermicide, voir même pilule du lendemain. juste pour info la pilule c’est sûr à 98%. et 2% c’est énorme, sur la population féminine qui la prend. alors ? les 2% il faut nécessairement qu’on s’en prenne plein la gueule ? il faut attendre que ça t’arrive, pour que tu prennes conscience que, oui ça peut arriver à tout le monde ? je ne te le souhaite pas. et je souhaite encore moins que les femmes te jugent comme vous le faite, si ça t’arrive. excuse mon agacement, mais je trouve ta façon de nous prendre pour des idiotes totalement déplacée.

  • pareil que zan, non ça n’arrive pas qu’aux autres, suis tombée enceinte avec un stérilet….. que voulais tu que je fasse de plus? etre abstinente?

  • si ça m’arrive et que j’en parle ici, vous pourrez vous déchainer. Mais je serai la première à dire que j’ai été idiote.

  • alors parle au conditionnel dans ce cas. parce qu’il est très douloureux de se prendre de tels mots dans la gueule par quelqu’un qui juge sans savoir de quoi demain sera fait. si on en parle ici c’est justement par besoin et par douleur, tu sais. (je note le “et que j’en parle ici” ^^)

  • oui car je pense que l’avortement est avant tout un choix personnel et qu’à mon avis, ne pas en parler (ou juste à des gens très proches) est la meilleure solution pour prendre une solution sans pression.

  • ne mets pas tout le monde ds le même sac serena, parfois tu fais des réflexions légerement à l’emporte pièce

  • merci sand de résumer ce que j’allais dire en 30 lignes de bouillonnements inutiles.

  • de rien…. c’est juste pour un peu recadrer les choses avant qu’on ne s’énerve

  • oooh oui recadre moi alors !

  • c’est pas pour toi specially, mais sur ce genre de sujets, ça peut vite partir en vrille…;)
    sinon, je vois bien un passe dans les tons de bordeaux et un encadrèment grège, ça te va ? :)

  • mmmmh je préfère le pourpre au bordeaux (à cause que j’aime pas trop le vin : c’est pour les grand, et que le pourpre on dirait un coquillage tout calme mais il perce la carapace d’autres bêbête pour s’en nourrir : maliiiiiiin) mais le grège j’aime bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>