Humeurs

La misogynie des gamers

Ce week-end avait lieu le Mondial du Gaming 2008. Le site web du Monde couvre l’événement et nous gratifie de deux diaporamas pour faire le tour de la question en images. Le premier, intitulé “Premiers tours de chauffe au Mondial du Gaming 2008” contient une photo accompagnée de la légende suivante:

La misogynie des gamers“Il y a aussi des filles dans ce monde de “Hardcore gamers”, certes en minorité mais suffisamment représentées pour qu’un championnat féminin par équipes de Counter Strike soit organisé”.

Le second, sous le titre prometteur de “Girl Power !” est donc censé représenter la tendance lourde du jeu vidéo au féminin. Surprise : le portfolio contient un grand nombre de photos d’hôtesses de stand en tenue sexy (5 photos sur les 18 du diaporama, soit un petit tiers). Les commentaires des photos ne brillent pas non plus par leur soutien à la cause des femmes, par exemple “Le temps de la domination masculine est achevé. Les “girrrls” (sic) maitrisent aussi le clavier et la souris désormais”.

Second degré ?

Ça m’énerve tellement que je ne sais par où commencer :

Par le non-sens de l’organisation de concours de jeux vidéo non mixte ? Il parait que les filles qui jouent au poker ont dû elles aussi faire leur révolution pour pouvoir participer aux tournois masculins. Qu’on m’explique en quoi la notion de sexe intervient dans le domaine des jeux vidéos ? Comment réagirait l’opinion publique si on organisait des concours séparés en fonction de la couleur de peau par exemple ?

Par la découverte d’un journaliste du fait que des filles sachent utiliser un CLAVIER et une SOURIS ? Mais ce mec a-t-il déjà surfé sur Internet ou bien ? On a 2-3 bloggeuses influentes (ou pas) à lui présenter qui n’écrivent plus à la plume sur papier depuis (au moins) 2002. J’ai pour ma part commencé à jouer aux jeux vidéo dans les années 80 (et tout ceci ne me rajeunit pas).

Lire tout ça dans un journal à grand tirage, sur un thème déjà malmené (les jeux vidéos & les filles) mais d’une façon aussi ouvertement et bêtement sexiste me fait me dire que le féminisme n’est malheureusement pas encore une cause vaine. Et ce ne sont pas les jeux vidéos du style “Poney Club” et “Maquillage mon ami” qui vont me faire changer d’avis sur la construction des genres.

Les jeux vidéo, c’est clairement un des rares domaines où il n’y a aucune raison d’être sexiste. Et ce n’est pas un hasard à mon avis que dès que les filles commencent à s’y intéresser et à l’investir, on leur crée des jeux “pour elles”, en rose, avec des fleurs et des chatons et surtout pas de baston pour un minimum de compétition alors que Mario Kart et Resident Evil, ça leur allait super bien tant que les marketeux n’étaient pas au courant qu’elles taquinaient la manette.

Finalement, le seul avantage à tout ça, c’est qu’on a pu avoir une DS rose. Tu l’entends mon gros rire cynique?

18 Responses to “La misogynie des gamers”

  • Un énorme +1 ! Même Diablo III va sortir avec des classes parfaitement mixtes, seulement ça parraît trop invraissemblable que des filles aiment taper sur tout ce qui bouge qu’on leur colle des jeux roses bonbons pour mieux comprendre.

    La geek sera toujours une créature étrange. La geekette avec sa manette à paillettes, beaucoup moins.

  • Euuuuh, c’est pas vraiment les gamers qui sont misogynes, hein, ça serait plutôt le journaliste du Monde.
    Les gamers, en général, ils sont content de jouer avec des fi-filles (sauf quand ils perdent) :)

  • Avatar of Vio
    Vio

    Quand je joue en ligne, j’ai tellement vu de mecs se faire passer pour des filles … Ou de mecs chercher des filles (mais pas pour jouer bizarrement) … Que de temps en temps je me fais passer pour un mec, pour être tranquille.

  • Organisatrice de soirées jeux vidéo à mes heures perdues, je confirme que les gameurs sont sexistes (même s’ils ne font pas exprès). C’est d’ailleurs pour ça qu’il faut des organisatrices. Et pas de babes, ou alors on prend des Chippendales pour faire bonne figure.

    Il y a trois ans, des potes à moi avaient été invités à une soirée de présentation de jeux vidéo avec… ouais, des strip-teaseuses. Génial.

  • je vais pleurer avec ce genre d’article (je parle de Le Monde hein)
    j’organise des mini soirées jeux vidéo avec mes potes. résultats : 5 consoles minimum, des dizaines de jeux allant de DDR à Virtua Fighter en passant par Bomberman, et…..en moyenne 2/3 de nanas et 1/3 de mecs ! et qui prend sa raclée à votre avis ? pas forcement ces dames ! (notons que nous n’avons ni PES ni Mon Petit Poney)
    Maia Mazaurette > on a remplacé les stripteaseuse par des buckets KFC : ça fait son effet aussi ^^

  • “Les “girrrls” (sic) maitrisent aussi le clavier et la souris désormais”” > oui ayé 2008 nous savons enfin nous servir d’une souris, et aussi d’un stylet pour pouvoir jouer à Nintendogs sur la DS (les chiots c’est teeeeellement mignon)

  • Ayant bossé sur le Mondial du Gaming, je me permets quelques précisions :

    - Il n’y a pas de tournoi réservés au garçons, tous les tournois sont mixtes. C’est juste que les meilleurs gamers sont pour le moment des garçons, du fait qu’ils sont beaucoup plus nombreux à jouer, tout simplement.

    - Il y a bien une compétition réservée aux filles (Counter Strike), dans un soucis de discrimination positive.

    - Ouais, le milieu du gaming est encore assez macho car plus on va vers le hardcore gaming et plus on trouve des jeux de mecs pour des mecs.

    - Le second portfolio du mec du monde est effectivement assez nul (les photos aussi), il date de l’ESWC 2006.

    - N’oubliez pas que l’on parle d’Esports, c’est une discipline qui ne représente pas le jeu vidéo en général.

  • Tu m’as bien chékla. Merci pour ces nécessaires précisions.

  • Je n’aime plus les jeux vidéo (en particulier les fps) depuis mon adolescence et pourtant je suis un informaticien passionné. Je les trouve particulièrement ennuyant.

    En revanche j’aime bien les “hardcore gamers” car je me fais plaisir à leur monter des bêtes de course.

    Mais c’est vrai que pour en connaître beaucoup c’est un univers parfois macho, mais j’ai une explication à ca : les jeux vidéos sont une manière d’oublier la réalité qui n’est pas toujours très valorisante.

    Or quoi de mieux pour un mâle mal dans sa peau, qu’un jeu qui va lui regonfler sa virilité en le faisait devenir virtuellement un “superman numérique”, ce qu’il ne pourra jamais être dans la vraie vie.

    Du coup je pense que certains inconsciemment n’ont pas du tout envie que l’on féminise leurs univers “viril”.

    Moi je pense que c’est une connerie de faire des sections séparées pour les filles, faire des ds roses …ou truc rose bonbon ca discrimine encore plus, ca ne fait que renforcer les préjugés.

  • En quoi c’est viril de lancer des fleches de feu, d’invoquer un hydre ou de faire tomber des météorites ?

  • Ah et je connais des gamers qui ont des persos filles (sans pour autant “se faire passer pour une fille”) car “tant qu’à voir des fesses pendant de longues heures, autant qu’elles soient jolies !”

  • @lenaR j’ai mis viril dans des “” car ces jeux ont une philosophie guerrière. Or la guerre est socialement attribué à un univers masculin

    maintenant quand “menstruel” dit que “le féminisme n’est malheureusement pas encore une cause vaine”. ça dépend de quel féminisme elle évoque…

    la majorité des courants féministes français sont victimistes et n’ont qu’une obsession : prouver par tous les moyens que les hommes sont violent par nature alors que les femmes innocentes sont quasiment toutes des victimes qu’il faut protéger avec des grands renforts.

    alors est ce que ce féminisme la va aider les gameuses à se faire une place dans ces jeux ultra violent ? moi perso je pense plutôt que c’est un handicap

    ça serais plutôt un autre féminisme , mais il est ultra minoritaire

  • “Or la guerre est socialement attribué à un univers masculin” ouep, rajoute à ça que les guerrières qu’on voit dans les jeux video ressemble souvant à des striptiseuses qui se sont gourées de métier.
    M’enfin, j’ai plus ce genre de problème, qu’ils aillent voir ailleurs ceux qui sont pas contents, beaucoup de mecs aiment savoir que des filles jouent, ils trouvent ça “sexy” ( hum…si vous l’dite)

  • Je ne pense pas non plus que les gamers soient particulièrement misogynes, ayant été moi-même initiée à de nombreux jeux vidéos par mes copains geeks et avec plaisir me semble-t’il. Les filles, ils les aiment bien, surtout si elles s’intéressent à leur domaine de prédilection.
    C’est juste la société (et apparemment le journaliste du monde) qui classe les jeux vidéos dans la catégorie “activité masculine” (ma mère, par exemple, ne supporte pas de me voir jouer sur ma PS2) – à part la DS rose bien sûr (moi, ma DS elle est noire, faut pas déconner).
    Et comme le disait Brody Dalle, quand on lui demandait ce que cela lui faisait d’être une femme dans le monde du rock, “Qu’est-ce que ça peut faire, je ne joue pas [de la guitare] avec mon utérus”. Et bien nous avec les jeux vidéos, c’est tout pareil!!!

  • je suis d’accord avec toi la grande majorité ne sont pas du tout misogynes, ils sont même franchement content d’être avec des filles …

    donc c’est pas pour qq qu’on devrait séparer les filles des garçons

  • Philesb

    En meme temps c’est Le Monde…
    C’est comme télérama et la presse généraliste lorsqu’ils parlent de jeux vidéo:ils n’y connaissent rien.

  • et encore “Le Monde” c’est des vrai pro par rapport au JT de france2 par exemple.
    des qu’il parle du web c’est pour dire une connerie : regarde comment ils ont parlé de la loi liberticide sur la riposte gradué … c’est scandaleux !!!!

    dans ces moments là, on se dit vraiment que c’est le journal du gouvernement

  • Bon, j’avoue j’ai eu la flemme de lire les commentaires, alors si conversation il y avait, j’ai bien peur de la couper ^^
    Je voulais juste dire que je trouve cela aussi très bête de se mettre à faire des manettes roses, ou des jeux à la cons ciblés filles alors que nous, ce qu’on veut c’est taper du monstre :p Quand je joue en ligne, et que je rencontre des gens, ils sont tjr étonnés de voir une fille qui aime ça. Ou alors ils s’imaginent que je suis une no life, forcément moche, boutonneuse, et en surpoid ! Mais bon, à côté de ça, bcp d’hommes sont contents de jouer avec des filles, et me confient qu’ils aimeraient “que leur copine joue aussi” ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>