event_mensroom

From Elle(s)

Cas concrets sur les aberrations (vécues) dans mes rapports avec les femmes :

#01 : La femme suggère, l’homme interprète. La femme reproche à l’homme de ne pas avoir fait exactement ce qu’il fallait faire mais ne lui a jamais totalement exprimé son besoin clairement.

#02 : La femme ouverte et non jalouse accepte que son copain passe la soirée “entre potes”. Au moment du départ, une petite moue et des silences étudiés viennent taquiner la conscience de l’homme qui, au final, reste à la maison. Alors qu’elle aurait tout simplement pu dire qu’elle voulait qu’il reste.

#03 : La femme veut de l’ouverture, du dialogue, de l’échange. L’homme se fout à poil, au sens figuré. L’homme veut du dialogue : la femme préfère en parler à ses amies en fait. Ou à sa mère, au mieux. Ou pas du tout.

#04 : La femme dit qu’elle vous aime, qu’elle tient à vous. Elle passe la soirée avec sa meilleure amie. Ah tiens, en fait elle couche avec.

#05 : La femme s’excuse et promet d’évoluer. L’homme y croit. Fallait pas.

Vais m’fumer une clope tiens.

8 Responses to “From Elle(s)”

  • rooooh, tant que ça? non… si? ah effectivement, je me reconnais bien dans le #01 et le #02…

  • Bah je me reconnais pas. 1)je suis très franche, avec mon copain comme avec n’importe qui.2)il sort ? Tant mieux, je sors de mon côté. Sinon, j’étouffe.3)Quand j’ai un problème avec lui, c’est avec lui que j’en parle en 1er, même si je le raconte parfois après coup à ma meilleure amie.4) Je l’aime, donc je ne le trompe pas.J’en ai même pas envie.5)Je fais des efforts pour me tempérer, parce que je tiens à mon couple.
    Alors j’ai plein d’autres défauts c’est sûr, mais je ne sens pas concernée par ce que tu as écrit ^^

  • En fait c’est un faux “Elle(s)”. C’est surtout un ELLE.

    Mais vous pouvez “peut-être” vous y retrouver…

    @wannagetafly : C’est une constante. rencontré plusieurs fois, à la fois à titre personnel et dans mon entourage. Mais ça vous rend touchantes, petites calculatrices ;)

    @Krib : Laisse le temps au temps. Je ne te souhaite rien de ces fameux cas, hein, entendons-nous. On en reparlera après 6-7 ans de relation…

  • Mouais, je ne vois pas pourquoi je changerai radicalement ^^

  • En quoi le fait de tromper est-il forcément une preuve de non-amour ?
    Pour le 5, c’est aussi le cas d’une bonne partie d’hommes, nan ?

  • Pourquoi on trompe quelqu’un qu’on aime ? J’avoue que je ne comprend pas..

  • Je pense que tout dépend de la personnalité ou de la relation : on peut craquer sexuellement pour quelqu’un pour x raisons mais tout de même aimer son conjoint, ou avoir un couple libre (si on peut appeler ça tromper dans ce cadre).
    Perso, je fonctionne pas comme ça, mais ça ne me parait pas incompatible, et je me fies à des témoignages (je ne me souviens plus des sources, désolée).

Répondre à Diese Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>