event_mensroom

Elles, ces idées…

C’est dans le cadre de cette men’s room que j’ai reçu un mail explicatif. Celui-ci disait grosso modo, que nous ! Male que nous sommes, avions l’immense honneur d’avoir un thème bien défini pour cette fameuse journée. Le thème vous le connaissez c’est parlez nous d’ « elle », ou d’« elles », de vous tout simplement mesdemoiselles et, mesdemoiselles d’un peu plus.

Les choses étant tout de même très bien faites, on nous a donné quelques pistes, allant du râteau au souvenir, de la belle égérie a celle qui t’a détruit. Mais je n’en ai pas envie, non pas qu’elles ne m’inspirent pas ces pistes. Nan au contraire, mais elles demanderaient trop d’attention, trop de soins porter a chaque mot et malheureusement je n’ai que trop peu de temps a mon actif. On ne peu décemment pas raconter un râteau ou un souvenir comme on écrit une carte postale, encore moins faire une des ses belles déclarations.

Alors me dirait-vous, sur quoi ai-je donc écrit. Ce contenter de survolé le thème est d’une simplicité désuète et s’en est a la limite du puéril. Oui mais voilà, ma première idée était de jouer sur les mots et plus précisément sur le faite qu’ils désignent quelques choses de féminin, tout en gardant ce coté masculin inhérent a la men’s room.

C’est donc par un elle que je vais commencer. Elle mais qui ? Et bien elle ma voiture… Ah bah tiens c’est bien typiquement masculin ça, ce mec va nous parler de son jouet… Et bien vous ne croyez pas si bien dire. Ma voiture c’est un jouet, c’est écrit devant et derrière d’ailleurs, sur le coin inférieur droit a chaque fois. Une charrette comme j’aime a l’appelé, un joujou extra comme dirait Dutronc, parce que des crac boum hu elle en fait. Ce n’est donc pas pour sa mécanique rutilante que je la cite dans ces lignes, ça non, c’est tout simplement parce qu’elle amène a d’autres « elle ».

Mon enfance dans un premier temps.

Elle c’est bien passée cette enfance au sein de cette voiture. Un ptit bout d’homme pas plus haut que trois pommes qui lorgnais par le toit presque ouvrant de ce jouet et qui rêvait a des envolés magique ou des destins chevaleresques. Il contemplait le monde extérieur d’entre l’école et la maison avec une avidité folle de le découvrir.

Ma première amoureuse dans un second.

Elle avec qui il partagea sa banquette arrière théâtre de ses rêves éveillé sur cette lucarne décidément toujours trop haute pour pouvoir être ouverte de par lui-même. Elle était à ses cotés a contemplé de la même manière que lui ce petit bout de chemin qui l’emmenais de chez elle a l’école. Il n’avait d’ailleurs que faire de ce chemin, de cette poignée de lucarne ou des moumoutes russes qui ornaient les appuie tête du jouet. Il faisait abstraction de tout et de plus encore…

Ma mère pour finir.

Elle, ne pouvait pas faire abstraction du chemin ou des enfants qui l’entouraient, forcément c’était elle qui conduisait. Un brin de femme à la manière de ce bout d’homme, petite et souriante, heureuse a la simple idée que son puto*, ce soit amouraché d’une si jolie fille. Gardant toujours un œil habile dans le retro elle faisait attention a ce qu’il ne ce brûle pas car elle savait pertinemment que les douleurs les plus profondes pouvaient naitre de ces prémisses amoureux.

Je pourrais continuer et vous gardez sur ma banquette, mais le chemin de l’école étant relativement court, il est déjà temps de tirer les conclusions qui s’imposent et au-delà du sourire que m’ont procurés ces anecdotes, il faut reconnaitre qu’elles m’ont fait changer d’idée. J’ai réuni ici et en toute simplicité les quatre pistes précédemment évincés. Les souvenirs… L’égérie qu’était ma mère… Le râteau et a fortiori la destruction qu’était cette première amourette…

Je ne finirais pas en tout cas par une déclaration car cette idée je n’en démordrais pas ! On ne déclare pas aussi simplement que l’on peut changer d’avis… Tiens ne serait-ce pas encore une de mes idées qui c’est envolé…

* surnom que me donnait ma mère, signifiant petit garçon en portugais.

4 Responses to “Elles, ces idées…”

  • C’est marrant quand même… J’arrive pas a la justifier ce texte… c’est pas que ça me saoul mais un peu quand même… Du coup a demain pour les éventuels commentaires bonne lecture :).

  • J’ai bien aimé le détournement de thème..moins aimé certaines fautes de grammaire (je sais, c’est chiant de se le faire répéter en permanence) et j’ai surtout été soulagé de pouvoir répondre à cette question qui me taraudait depuis le lancement de la mensroom: mais ou est dacoste?

  • Nan pas de soucis le mal :). Je sais bien que c’est pas cool de lire un texte pleins de fautes. Je vais m’atteler a la tache promis :D.

  • il… île… îles… iel… ielle… ielliellellielli… ie li illi e li liellielieLLiLe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>