Back Room

Lesbiennes : trois préjugés à abattre.

Pour casser la figure à ces idées reçues qui parsèment mon quotidien (et me gâchent pas mal de conversations qui pourraient pourtant être intéressantes), j’ai choisi la méthode attaque chirurgicale : me focaliser sur trois points chauds pour mieux désamorcer la bombe de la bêtise.

Lesbiennes : trois préjugés à abattre. 1/ La lesbienne n’est pas une obsédée sexuelle lubrique qui rêve de se taper toutes ses copines. La lesbienne est avant toute chose un être humain. Sisi, je vous jure. Comme tout le monde, la lesbienne a des goûts, des attirances particulières et des attentes. Elle n’est pas attirée par TOUTES les femmes, et ce fort heureusement, sinon il n’y aurait plus aucune lesbienne sur terre (elles seraient toutes décédées dans d’atroces souffrances d’une crise cardiaque provoquée par un excès d’oestrogène combiné à une excitation perverse incontrôlable).

Les filles, arrêtez de vous faire du souci : Martine, votre copine lesbienne, n’est pas en train de vous reluquer dans le vestiaire de la piscine dès qu’elle vous adresse la parole. Le fait qu’elle pose sa main sur votre épaule lorsqu’elle vous parle ne constitue pas une demande en mariage (de toute façon, c’est pas demain la veille que nous pourrons vous demander en mariage en France). N’insistez pas si elle vous dit que non, en aucun cas elle n’a de vues sur vous qui êtes hétéro, vous n’êtes pas à ce point irrésistible !

2/ La lesbienne ne vit pas forcément en meute. Parfois, dans les grandes villes, les lesbiennes se déplacent en groupe. Elles font des soirées spéciales lesbiennes, avec des djettes lesbiennes et de la super musique. Elles s’arrangent pour se retrouver dans des sortes de QG lesbiens et laissent libre cours à leur côté sectaire (en même temps quand on ne contrôle pas les entrées, on a vite fait de se retrouver avec des tecktoniks dans les soirées Barbieturix, ce qui n’est pas vraiment du meilleur goût).

Mais attention scoop : la lesbienne a aussi une vie. Une vie qu’elle peut mener sans ses amies lesbiennes. La lesbienne peut aussi être amie avec des hétéros, des trans, des bisexuels, etc. La lesbienne s’en fout, elle est je vous le rappelle, un être humain lambda. L’effet meute est simplement un moyen que la lesbienne a trouvé pour écouter de la bonne musique, rigoler un bon coup et à l’occasion se trouver une amoureuse.

3/ La lesbienne n’a pas obligatoirement besoin d’un substitut phallique (plus couramment appelé sextoy). La lesbienne, en plus d’être un être humain parmi tant d’autres a l’énorme avantage d’être une femme comme les autres. Avec un vagin et un clitoris, des fantasmes et un libre arbitre. Il existe donc des lesbiennes qui aiment les sextoy et d’autres non. Tout simplement parce qu’il existe des femmes qui aiment les sextoy et d’autres non. C’est simple comme bonjour, arrêtons d’inventer des nécessités physiologiques là où il n’y en a aucune.

Par pitié, cessons de voir les lesbiennes comme des femmes frustrées, déçues de hommes ou pire comme des monstres pervers. L’orientation sexuelle d’une personne est-elle si importante, au fond ?

photo : “The L Words” par Louve

10 Responses to “Lesbiennes : trois préjugés à abattre.”

  • non, louve et quand je lis tes articles et tes interventions, j’aimerais bien t’avoir comme amie !
    et promis, si je sors de la douche à poil (ce que je fais sans arrêt) je ne penserai pas que tu refoules secrètement l’envie de me faire ma fête sur mon lit…pareil, rien ne m’énerve plus que les mecs qui s’imaginent que les homos les désirent tous. Pour te citer, on n’est pas si irrésistibles que ça !
    ça me fait penser à un film avec jugnot où il dit qu’il n’a rien contre les homos du moment qu’ils ne l’emmerdent pas. Et le type (homo) de répondre “à mon avis, ils doivent vous laisser peinards !” ça m’a fait hurler de rire !

  • J’ai remarqué aussi qu’on prend les lesbiennes pour des filles constamment excités. Au lycée, quand on plaisantait sur le fait de l’être, il y en avait toujours une qui faisait “Aaah recule un peu” avec un petit rire gêné. Moi j’aime les hommes et c’est pas pour ça qu’ils m’attirent tous et que je fantasme direct sur un homme quand il m’adresse la parole. Comme quoi, quand on ne connaît pas quelque chose, on a tendance à le repousser et à se monter ses petits films dans sa tête.
    Pareil pour les toys. C’est très macho de penser qu’une lesbienne a absolument besoin d’un truc qui remplace la bite. Il faudra leur rappeler qu’une femme a un clitoris et que ça marche pas mal ces trucs là. Parfois même mieux qu’une stimulation vaginale ^^

  • c’est dingue à quel point certains peuvent se croire irrésistibles…enfin, mes amis n’ont pas envie de se taper mon mari, d’abord parce que ce sont mes amis et en plus parce qu’ils sont en couple !

  • @Louve:(oui c’est la journée des fleurs aussi)j’adore ta manière d’aborder les choses et surtout ta dernière phrase!

  • Génial ton texte, simplement vrai! Arrêtons de trouver toujours une explication à tout et d’avoir peur de tout et n’importe quoi. C’est lourd!

  • Ca me fait penser aux mecs qui disent : baaaah les pédés!! T’as intérêt à jamais te baisser devant un pédé!
    Mais bien sur, les pédés sont tous des affreux pervers qui perdent la tête dès qu’ils voient un cul devant eux, c’est bien connu!
    C’est fachisant comme propos…

  • Merci pour tout vos commentaires :) Je suis bien contente qu’il y ait des personnes ouvertes et tolérantes pour contrebalancer les milliers de connards/connasses bouré(e)s de préjugés stupides.

  • aaaah c’est bon de lire tout ceci.

    Je ne peux que plussoyer.

    Oserais-je ajouter que la situation est pire pour les bisexuelles comme moi ? A toujours osciller, dans le cliché, entre l’ado lesbienne immature qui ne s’assume pas et la perverse polymorphe prêt à manger n’importe qui ?

  • La bisexualité fait peur (comme tu dis, toujours à osciller) alors que c’est pourtant un comportement tout ce qu’il y a de naturel. Le problème n’est pas dans les préférences sexuelles, il est dans le respect que l’on décide d’accorder à l’autre.

  • d’ailleurs, je vais arrêter de poster, je suis sure que vous me désirez à mort devant votre ordi….
    lpomee, plus sérieusement tu as déjà eu le plan du couple hétéro qui te propose un plan à trois en supposant qu’ils te font un cadeau d’enfer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>