Coeur

Mon mec est gay

Avez-vous déjà vu ce film, avec Jennifer Aniston et je ne sais plus trop qui d’autre, où l’un des personnages, homme marié avec un enfant, se faisait draguer par tous les hommes qu’il croisait et avait les caractéristiques (si toutefois il y a des “caractéristiques” pour définir chaque être…) d’un homosexuel, sauf qu’il était le seul à ne pas s’en rendre compte ?

Comment s’appelait ce film déjà ? “Friends with money” me semble-t-il… Pas un grand chef d’oeuvre mais juste une petite tranche de vie : ce personnage et son épouse vivaient cette situation de manière sereine depuis des années, ils étaient les meilleurs amis du monde et se complétaient assez bien…

Mon mec, mon futur mari, est un “homo contrarié”…oui “contrarié”, un peu comme moi qui suis “gauchère contrariée” juste parce qu’ à l’école on me disait de tenir mon crayon avec la main droite et que je ne me posais pas plus de question que ça…

Mon mec est beau alors il a toujours eu du succès avec les filles et il n’a finalement pas eu l’opportunité de se poser de questions. C’était juste comme ça, dans “l’ordre des choses”… Il m’a rencontré, voilà dix ans, on s’est tout de suite très bien entendu, il était différent des autres, j’aimais bien son côté viril et “métrosexuel”(je n’aime pas ce terme mais comment définir ça ?), le fait qu’il adore danser et surtout sur du Disco, qu’il s’intègre très bien à ma bande de copains homos tout en restant très proche de son ancienne équipe de rugby, que ses films cultes soient aussi les miens…”Muriel” et “Priscilla folle du désert”, c’est pas des palmes d’or, mais on pourrait les regarder en boucle !

Mon mec aime le contact des autres hommes, il fait la bise sans gêne à ses potes et les enlace fréquemment, tout le monde le voit juste comme quelqu’un de très chaleureux…En apprenant à le connaître et en venant vivre avec lui, je savais déjà, bien avant que lui ne le réalise, qu’il s’agissait de plus que ça…C’est un ami homosexuel qui a exprimé en mots ce que je percevais sans pouvoir le définir vraiment : pour lui pas de doute, mon amoureux était plus attiré par la testostérone que le monde des jeunes filles en fleur, et pas que pour une question de virilité…

Nous en avons très vite parlé parce qu’on parle de tout assez facilement : il s’est en effet aperçu de son attirance pour les hommes au fil des années mais n’a jamais eu d’expérience homosexuelle, non pas par crainte des conventions juste parce qu’entre temps (et même si c’est un peu prétentieux de l’exprimer de cette manière) il m’a rencontré et sur ce point je le crois tout à fait… Sexuellement, je ne suis pas une grosse “consommatrice”, ce qui lui convient parfaitement… Sans rentrer dans les détails, il a une espèce de plaisir mécanique lors de coïts “classiques” mais jouit pour de vrai quand il s’agit de fellations ou d’actes liés à son cul (comment ne pas dire crûment ces choses-là!)…

Nous avons trouvé notre équilibre et nous en discutons : personne n’est frustré dans cette histoire et jusqu’à présent il n’a jamais eu envie de me quitter pour un homme, tout comme moi d’ailleurs… Je suis sa meilleure amie, il est mon meilleur ami et nous vivons harmonieusement, même si nous avons droit comme tout le monde à notre lot de disputes ou de mauvaises périodes de la vie…On se soutient et surtout il dit qu’il m’aime en tant qu’être humain, pas en tant que fille ou garçon. Je lui plais intellectuellement et physiquement, et je n’ai pourtant rien de masculin.

Dans la vie, rien n’est tout blanc ou tout noir…Moi je crois qu’on est tous potentiellement bisexuels (même si pour ma part ma vague et unique expérience homosexuelle à l’adolescence était un fiasco) et que tout dépend qui on croise sur sa route…Nous continuons notre relation non pas “par confort” mais par amour, et même si ça peut paraître cliché, l’amour c’est universel…Il n’y a pas de règles, pas d’histoire de genres là-dedans !

Mon mec est gay mais pas frustré, et si ça devait arriver un jour, j’ose espérer qu’il m’en parlerai…

16 Responses to “Mon mec est gay”

  • “Mon mec aime le contact des autres hommes, il fait la bise sans gêne à ses potes et les enlace fréquemment, tout le monde le voit juste comme quelqu’un de très chaleureux…”
    Dans le monde de la natation (car chaque sport est une sorte de microcosme), la proximité permanente des corps des autres mecs désensibilisent à la pudeur machiste habituelle de la société. Je ne peux expliquer pourquoi, mais même en étant de gros machos, à parler de cul en riant bien fort, et à faire des allusions bien grasses aux filles de notre entourage, on peut très bien s’asseoir les uns sur les genoux de l’autre, se coucher sur les cuisses de l’autre, s’enlacer, se pincer les fesses, se faire la bise sans que ça provoque de gêne, tout au plus un rire rarement gêné, souvent décomplexé. Bon l’accumulation des images donne peut-être une impression de grosses partouze entre nageurs, néanmoins c’est loin d’être le cas. Mais disons que l’on fait entre garçons du même microcosme des trucs qu’on ne ferait jamais avec des garçons de “l’extérieur” sous peine d’être décrédibilisés dans notre hétérosexualité. Et ce contraste entre les relation entre nageurs et celles avec des gens de l’extérieur se fait le plus naturellement du monde.
    Y’a des truc fascinants quand même…

  • c’est une belle histoire et j’espère que vous continuerez à trouver votre équilibre de cette façon. Après tout si vous êtes heureux, qui pourra vous juger ?

  • @le mal:en fait je crois que dans beaucoup de “milieux masculins” ce que tu racontes est le cas:équipes de rugby, pensions etc…comme si les mecs se “lâchaient” enfin entre eux, sans avoir peur de la pression sociale et de dégager une image “virile”…entre potes ou co-équipiers il y a sans doute suffisamment de confiance pour montrer son côté “tendre” et rechercher des contacts tactiles qui manquent sérieusement dans notre monde actuel…c’est sans doute ancestral tout ça et ça n’a rien avoir avec la sexualité!
    @serena:merci beaucoup pour la belle histoire!

  • ceci dit, amaya, je pense (ne te vexe pas surtout) que ce n’est pas parce qu’un de tes amis t’a dit que ton homme était homo qu’il l’est vraiment. Peut-être traduit-il seulement une espérance…

  • @serena:ah non je ne me vexe pas, ne t’inquiètes pas…l’impression de cet ami a juste été un déclencheur en fait, comme une chose implicite, un pressentiment qui est enfin formulé en mots par quelqu’un d’autre, témoin extérieur tu vois?
    je ne pense pas que mon mec soit lui-même très clair dans sa tête par rapport à ça mais on a tous nos petites névroses, n’est-ce pas?Il me dit dans l’intimité ressentir des “tendances homosexuelles” mais n’a jamais vécu d’expériences homosexuelles alors si on devait classer les gens, comment le classer lui?!

  • ouh la la, ne me demande pas ça à cette époque de l’année ! je peux pas te dire…comment classer le mien alors ? Sauf à se dire qu’on est tous bisexuels, c’est impossible à savoir.

  • oui donc c’est bien pour ça que moi je dis que ça ne sert à rien de vouloir “classer” les gens dans des catégories (homo, hétéro, blanc, noir, écolo, gna gna gna…)!
    chacun son parcours, son histoire, ses rencontres…

  • Je pense aussi que nous sommes tous potentiellement bisexuels. Le fait est que nos goûts sont ensuite façonnés par nos expériences, notre entourage, notre environnement…
    Bonne continuation avec ton amoureux !

  • moi aussi, les étiquettes, ça m’énerve…

  • @Louve:merci beaucoup!
    @serena:on est bien d’accord ;)

  • Ce qui me “choque”, c’est que tu dises que “tout le monde est bi” mais que tu définisses ton homme comme gay.

  • @LenaR:je ne dis pas que “tout le monde est bi”, je le suppose simplement, selon qui on peut croiser, aimer…je n’ai pas d’avis arrêté là-dessus en fait!
    quant à mon (futur mari dans 9 jours pile!!) “mec”, techniquement il n’est pas “gay” puisque il vit et couche avec moi qui suis une fille et qu’il n’a jamais eu d’amant masculin…bref ma dernière phrase reprenait juste mon titre et bien que je ne soit pas écrivain(e?) c’était une espèce d’effet redondant…
    ce qui est sûr c’est si un homme amoureux de lui avait croisé sa route ou si il s’était posé des questions plus tôt, il serait sans doute homosexuel…et pas bisexuel!
    et d’ailleurs rien n’est jamais acquis…

  • pour moi ton mec est bi … il serait vraiment gay il ne te toucherait pas

    et ce n’est pas parcqu’il aime le plaisir anal qu’il est gay

  • C’est complètement hors normes, ce que tu vis… Et je trouve ça très beau.

  • @lemale:tout à fait d’accord…le plaisir anal ne définit pas si quelqu’un est homosexuel ou pas parce que cette zone peut être érogène pour plus ou moins tout le monde (moi bof bof mais bon…)
    @pola:ma vie c’est toujours le “grand bazar” de tte façon…merci beaucoup en tout cas!

  • En ce qui me concerne, j’ai prévenu Tiny de mes penchants homosexuels, et que le fait de vivre avec 160 femmes dans un foyer n’était pas pour tracer un route rectiligne vers l’hétérosexualité… J’aime regarder les filles, certaines me troublent, mais je n’ai jamais eu d’expérience homosexuelle. Mais en aucun cas, à l’heure actuelle, je risquerais ma relation avec Tiny pour une femme (ou un autre homme d’ailleurs…) Par conséquent, plus qu’homosexuelle, le terme de bisexuelle me conviendrait mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>