Humeurs

Trois amies sur la balance…

Ayant déjà écrit sur ces pages un billet sur ce qu’est pour moi une vraie copine, je ne veux pas me répéter et je préfère vous livrer cette conversation qui selon moi ne peut avoir lieu qu’entre de véritables amies. Parce que les amitiés sont certes souvent frivoles mais parfois elles se révèlent dans la capacité qu’on peut avoir à livrer l’indicible…D’avance désolée pour celles qui attendaient un texte plus léger… Et ce sans mauvais jeu de mot !

Donc donc donc…

Trois filles sont au restaurant. La première a une bonne vingtaine de kilos en trop. La seconde, une bonne dizaine. La troisième, est mince comme un fil.

- La première : J’en ai ras-le-bol. Si je fais la somme en dix ans des kilos pris et perdus, j’arrive à plus de cinquante. Voire même peut-être quatre-vingts. Vous vous rendez-compte ? J’ai pris et perdu l’équivalent d’une personne. Je ne sais plus qui je suis, je ne sais plus si je suis obèse ou mince. Les photos de moi me montrent toujours une autre. Et mon armoire finit par ressembler au rayons d’une boutique de fringues. J’ai toutes les tailles, du 38 au 46. Et forcément, pour l’instant, je n’ai que deux pantalons qui m’aillent.

- La seconde : Au moins, toi, tu perds. D’accord, tu reprends aussi. Mais tu arrives à maigrir, quand tu le décides vraiment. Moi, en dix ans, j’ai fait autant de régimes que toi, mais finalement, je reste invariablement au même poids. J’ai bien perdu ça et là quelques kilos, mais jamais assez pour devoir changer ma garde robe. Faut croire que ce poids, c’est le mien, finalement. Pas obèse, mais grosse quoi. Un bon 44, parfois 46. Je crois que je peux dire adieu une bonne fois pour toute à l’idée d’être un jour différente. Le problème, c’est que je n’y arrive pas. Du coup, je suis malheureuse et complexée.

- La première : Mon problème à moi, c’est que je refuse totalement l’idée de ce corps d’aujourd’hui. Je suis entre le passé où j’étais mince et cet avenir où le serai à nouveau. Là, tout de suite, je n’existe pas. Du coup, je mange. En rêvant à ces jours meilleurs où je ne mangerai plus.

La troisième, qui jusque là se taisait, et que ses deux amies n’avait pas non plus vraiment sollicitée, prend la parole, d’une voix mal assurée.

- Moi, je me pèse trois fois par jour.

Interloquées, les deux autres s’apprêtent à lui lancer une remarque acerbe. C’est incroyable ça, quand même. Visiblement ça ne lui suffit pas d’être outrageusement bien foutue. Il faudrait la plaindre en plus. Mais devant le visage tendu et pâle de leur amie, elles répriment leur énervement.

- Je me pèse trois fois par jour et je passe mon temps à penser à ce que j’ai mangé. Quand je me regarde dans une glace, c’est une grosse fille que je vois. Je sais, ce n’est pas la réalité. Mais c’est ma vérité à moi, je suis une grosse enfermée dans un corps squeletique. J’ai vomi pendant des années, et ça ne fait pas si longtemps que j’ai arrêté. Je crois que je suis guérie de l’anorexie, mais je sais que je suis condamnée à être énorme dans ma tête. Et toutes les balances du monde n’y changeront rien.

Tags :

4 Responses to “Trois amies sur la balance…”

  • quel texte émouvant, caro, je suis bouleversée…merci vraiment de nous l’avoir livré.

  • Oui, on est tellement obnibulées parfois sur nous que l’on ne voit pas le vrai problème d’une amie proche. Merci à toi pour ce beau post.

  • ceci dit, caro (et je le dis sans aucune agressivité à ton égard) heureusement que c’est toi qui a écrit cet article, n’importe qui d’autre ce serait fait taxer de propos anti maigre…

  • pour ce que j’en connais, ça pose très délicatement les problèmes des personnes qui souffrent de dysmorphophobie. Derrière ce nom barbare, on a les anorexiques qui se voient grosses, les obèses à un niveau morbide en plein déni et d’autres joyeusetés.
    Ce texte a la légèreté et la gravité d’un conte philosophique, je trouve. Si j’osais, j’ajouterais qu’on dirait du Voltaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>