Humeurs

Sex and the city: la bonne surprise

Alors c’est vrai, elles ont vieilli, peut-être surtout Carrie, d’ailleurs. C’est vrai, la débauche de marques est un poil écœurante d’autant que la production n’a pas fait dans le subliminal et que lorsqu’il s’agit de faire la pub de Vuitton, on ne te montre pas un sac, pas deux sac mais TROIS sacs LV avec force monogrammes et citations en français dans le texte.

Sex and the city: la bonne surpriseC’est vrai également, le film est moins affuté, moins pointu que les épisodes de la série. En même temps un épisode c’était 40 minutes, là tu en as pour 2h20. Alors forcément, on n’est plus dans le registre de la nouvelle mais du roman. Avec les longueurs que cela peut impliquer et la dimension plus “grand public” que l’on redoute.

Mais pourtant, ça marche. Et quand je dis que ça marche, j’entends par là qu’on rit, beaucoup, qu’on est émus, souvent et qu’on pleure, parfois. Ces trois sentiments étant selon moi les trois mamelles du succès d’un film. Si ela fonctionne, c’est parce que ces quatre amies ont beau avoir pris des rides et quelques kilos, se téléporter à Mexico dans un resort 5 étoiles pour consoler l’une d’entre elles, s’habiller dans des robes que toi et moi même pas en rêve on pourrait s’acheter mais qu’on s’en fout vu qu’on ne rentrerait pas dedans même après overdose de canderel, ces quatre amies, disais-je, c’est moi, c’est toi, c’est nous.

Et constater qu’à 50 ans, Samantha est obligée de se gaver de sushis pour ne pas succomber aux charmes de son voisin alors qu’elle est censée être rangée des voitures, que Miranda aime toujours Steeve mais n’a pas couché avec lui depuis six mois, que Carrie n’est toujours pas certaine de savoir qui est VRAIMENT mister Big ou que Charlotte, elle, a tout ce dont elle rêvait mais crève de peur à l’idée de le perdre, moi je dis que c’est drôlement rassurant.

Beh oui, si elles, nos héroines et mentors n’y arrivent pas totalement, à être sereines et adultes, c’est moins grave, si nous non plus, hein ? Ce qui est également rassurant, c’est qu’une comédie romantique qui se passe à New-York est à jamais et pour toujours une comédie romantique qui se passe à New-York. Et Sex and the city est dans la lignée des “You’ve got a mail”, “Harry met Sally” ou “Working Girl”. Avec les défauts des grosses machines américaines mais aussi leurs qualités: vues à couper le souffle des tours de Manhattan, neige sur la ville le soir du nouvel an, survol de Central Park, bande originale impeccable et j’en passe. C’est carré, c’est ricain, c’est New-York et c’est du CINEMA.

Dernière chose, aucune de ces femmes n’a l’air d’avoir 30 ans et d’ailleurs dans le film il est très clair qu’elles sont dans la quarantaine. J’imagine bien qu’elles sont légèrement botoxées ou hyaluroniquées. Mais elles sourient quand elles veulent et pas parce que leur peau est si tirée qu’elles n’ont pas le choix. Leurs bouches ne sont pas celles de Daffy Duck et leurs corps accusent pour certaines le poids des années (tout étant bien sûr relatif). Et même si ce n’est pas grand chose, pour moi ça veut dire beaucoup.

40 Responses to “Sex and the city: la bonne surprise”

  • Dès ce week-end, je vais le voir, c’cest obligé.

  • Franchement, super bon moment, Storia Giovanna ! Ce n’est pas du Brecht, hein, mais on ne voit pas le temps passé et on repart avec une envie pressante d’aller boire un smoothie à central park.

  • Qui peut me dire où trouver cette formidable petite robe fourreua blanche avec les grosses fleurs sur l’épaule magnifiquement portée par Carrie ? C’est urgent, je suis de mariage.

  • a ce propos circule pour le moment une Carrie décapitée avec cette photo, vous l’avez vu?

  • moi j’ai été un peu déçue, je trouve que parfois, la complicité entre les 4 nanas est moins bonne que dans la série, on voit à l’écran que c’est forcé. Mais sinon bon moment, et surtout très bonne ambiance dans la salle de cinéma !!

  • J’y vais lundi avec mes copines, version sex in the city of paris! Et après on a prévu d’aller se boire un cocktail. Bon on n’a pas les robes, les sacs, ni les jimmy shoo aux pieds (ça bouhhhh!!!!! j’en crève) mais on est copines et pour une d’entre elles ça fait 31 ans qu’on se connaît. Moi je dis c’est pas mal, non?

  • J’irai pas moi. Je le verrai dans 3 ans quand il passera sur TF1. lol

  • j’ai échappé à la série et je compte bien faire pareil avec le film

  • @Angelinaa: moi même pas! au risque de me faire huer, je n’ai jamais supporté la série, je trouve les heroïnes niaises qu’elles n’en peuvent plus…sans compter que c’est du grand foutage de gueule : soit-disant la série racontait la vie de célibattantes, libres, modernes et indépendantes…alors qu’en fait elles ont passé six saisons à vouloir se caser…et la preuve c’est qu’elles sont mariées dans le film !!!
    et j’ai lu qu’il y a 163 marques citées dans le film…le plus grand nombre jamais vu au cinéma…en gros c’est pas un film c’est une pub géante.

  • J’avais lu 80 marques pour ma part mais peu importe, c’est clairement trop. Mais sinon, perso, je ne vais pas voir ces films là en essayant d’y trouver une dimension politique ou sociologique. J’y vais pour voir une comédie romantique et ce n’est rien de plus. Si on n’aime pas ce genre, alors en effet, autant passer son tour ! ;-))

  • En même temps, SATC EST une vitrine…
    Donc bon, c’est normal qu’on retrouve la même chose dans le film.
    Eh oui, elles cherchent à se case, ne t’en déplaise B&V, c’est tout de même l’un des objectifs principaux de la majorité des femmes d’Occident aujourd’hui…

  • ah mais moi j’adore les comédies romantiques (par exemple, j’ai adoré Il était une fois)…mais Sex and the City, je n’ai jamais accroché…et il n’est pas question de dimension sociologique là-dedans…je trouve juste que quand on “vend” une série sur un pitch (en l’occurence, ” le quotidien de célibattantes new-yorkaises, etc, ect), il faut rester cohérent…or ce n’est pas du tout le cas dans S and the C, voilà pourquoi je n’ai jamais pu regarder au-delà de la première saison, ça ne correspondait pas à l’idée que je m’en faisais..
    (et sarah jessica parker et kim cattrall me tapent sur le système, en plus)

  • @bev: merci enfin une fille qui ne jure pas que par sex and the city….oui je suis normale, non ce n’est pas grave de n’avoir jamais eu envie de regarder rapport à tout ce qu’on en a dit

  • @Sand : merci du soutien ! parce que je commençais à me sentir un peu seule sur ce coup-là…

  • de rien, moi j’ai jamais trop bien compris pôurquoi ça déclenchait autant d’hystérie, mais bon…

  • Loin de moi l’idée de faire du prosélytisme les filles ! Je comprends qu’on n’aime pas la série et je comprends totalement qu’on n’ait pas envie d’aller voir le film. Très franchement j’y suis allée en m’attendant au pire ayant justement vraiment bcp aimé la série. Et j’ai été agréablement surprise.

    Maintenant, si je puis me permettre, être “célibattante” ne veut pas dire qu’on rejette l’idée de vivre un jour en couple. Pour moi ça veut juste dire qu’on peut être heureuse célibattaire ou pas.

    Mais dans le film ce n’est pas du tout le pitch en l’occurence mais plutôt “comment ça se passe après le “ils vécurent heureux et patati”".

  • Pour l’instant je suis allée le voir deux fois, la premiere car j’attendais ca depuis … tout autant que vous et jier soir car je voulais resavourer. Mais mes 4 copines me manquent déja ! Je ne suis en aucun cas deçue, et les critiques proviennent bien souvent de non-addict de la serie. Je ne pouvais rever mieux pour mon anniv’ et pour feter mon diplôme !

  • je suis tout à fait d’accord avec cette critique. Moi aussi ça m’a un peu énervée, les gros plans sur les sacs, je trouvais ça plus discret dans la série, et on voyait toujours clairement que c’était du Chanel pourtant!

  • Et le pire c’est que NYC c’est vraiment comme dans le film. Même si je n’ai pas la vie de Carrie et de ses copines, le film est bien représentatif de la vie à la new yorkaise! Et finalement, je trouve que c’est une belle éloge à l’amitié, non? Si, I loved it et je ne m’en cache pas! Oui, j’ai ri, j’ai été émue et j’ai presque pleuré parce que les évènements du film sont ni plus ni moins ceux de le vie des femmes de 40 ans! Et, oui ça fait du bien de voir que ça se passe comme ca pour toutes, même si bien entendu ça finit bien. Hey, on ne change pas le happy end américain! Welcome to New York!

  • Tu me donnes envie, j’adore la serie, et j’ai rencontre Charlotte et Carrie en vrai!! Oui SJP et Kirstin, et j’etais comme une gamine excitee!!
    Vivement le film, je pense que je ne serai pas decue

  • @BEV et Sand : vous êtes mes soeurs de coeur…

  • @Angelinaa : chouette! parce que c’est vraiment dur de ne pas aimer Sex and the City dans un monde de Carrie’s addicts, lol!
    alors plus on est…

  • En même temps les filles vous vous montez un peu le bourrichon toutes seules, non ? ;-)) Moi perso ça ne me dérange pas du tout que vous n’aimiez pas s&c !

  • bah…je dis ça parce que je me suis encore fait incendier à ce sujet pas plus tard que hier soir par l’une de mes meilleures amies qui est ultra fan de la série (elle connaît les DVD par coeur, c’est un truc de malade)…donc oui je commence à psychoter, lol !!!
    au fait, PenséeDeRonde, tes commentaires sur le Post m’ont manqué jeudi dernier (fichue connexion internet!)…

  • Alors je comprends Bev ! Je déteste aussi qu’on me dise quoi aimer… J’espère être là mercredi en tous cas !

  • @PenséeDeRonde : t’inquiète poulette, perso ça me dérange pas non plus que tu sois une s&c addict…

  • ça y est, je suis allée voir le film… touchant, rigolo, du rire, des larmes…. un peu longuet tout de même mais en effet, ce n’est plus la série mais le film !!! Par moment, on a envie que ça s’arrête pour reprendre l’épisode suivant mais on se dit ” c’est vrai, c’est le film”…

    Mon homme a été un peu géné par le message du mariage mais je crois qu’il n’est pas mariage tout court alors il n’a pas accroché…

    Bref, moi ça m’a plu et c’est le principal !!! ;-)

    Pour ce qui est du déballage des marques, finalement, quand on le sais, on ne fait même pas trop attention. mais c’est vrai qu’ils y ont mis le paquet !!!!

  • @ angelinaa: bienvenue!
    @bev: tu lui files un gros morceau de chocolat ds la bouche et hop, on parle pas la bouche pleine…t’as la paix pour au moins 5 à 10 min
    @pensée de ronde: après tout moi il y a des trucs que j’adore qui te ferait te poser des questions sûrement…( Sttellla, par ex…)

  • Lu dans une interview de Sarah Jessica Parker :
    Question : Comment assumez-vous que Carrie soit un modèle de femme super émancipée mais aussi une petite fille futile qui ne pense qu’aux robes et aux garçons?
    Réponse de SJP : Elle est indépendante, c’est sûr, mais ce n’est pas une icône féministe…
    Ah ça me fait plaisir qu’elle le reconnaisse parce que quand c’est moi qui le dis, tout le monde me saute dessus!

  • Ben en fait moi je n’ai jamais trouvé que Carrie était une icone féministe. A la limite Samantha ou Miranda le sont. Mais Carrie est surtout une fille fleur bleue qui croit au grand amour, qui veut forcément LE mec qui la fait souffrir, etc etc. En fait j’aime énormément la série pour le ton assez nouveau qu’elle a eu à ses débuts, pour la façon dont le sexe était dédramatisé mais aussi pour sa dimension glamour, citadine, et extrèmement futile. Et vouloir en faire un phénomène politique, social ou intellectuel me semble très exagéré. C’est juste une série, juste un film, juste un truc léger pour midinettes. Après, on aime, on n’aime pas, chacun sa vie chacun son chemin… ;-)

  • nan mais ce que je veux dire c’est que lorsque la série a débuté, elle a été vendue comme les aventures de quatre trentenaires new-yorkaises, libres, émancipées et tout le tralala…et c’est d’ailleurs pour ça que j’avais commencé à regarder, en me disant “chouette, enfin une série de filles où elles ne sont pas obsédées par l’idée de se caser!”
    sauf qu’évidemment je me suis vite aperçue que ce n’était pas vraiment le cas et qu’en plus ça parlait beaucoup de mode (et moi la mode ça me barbe) donc j’ai vachement été déçue…en fait Sex and the City et moi c’est un coup de foudre qui a mal tourné, lol
    mais d’accord avec toi Caro, on peut leur dire merci d’avoir décomplexé le sexe féminin à la télé!

  • @bev: on va faire notre propre série, toi la célibataire grande gueule qui veut pas de môme, future grand écrivain, et moi la casée ,un gosse, pacifiste mais néanmoins râleuse, au boulot “so sexy” (c’est pas moi qui l’ai dit)…qui nous rejoint?

  • @Sand : et on appellera ça “Sex and Panponey” !!!

  • très bon ça tjs sex ds le titre même si tu n’en parles pas, ça fait vendre parait il que ça excite l’imagination et pas que…

  • Avec tout ça, cela ne me dit pas où je peux trouver cette merveilleuse petite robe blanche à fleur disproportionné et ses jolies petites chaussures noires qui vont avec. Help les filles !

  • @britbrit : En vrai, c’est du Dior. la robe comme les chaussures. mais comme je suppose que tu cherche un truc abordable, DEPECHE TOI d’aller là :
    http://www.asos.com/Woman/
    tu cliques sur “sex and the city” (tu peux pas le rater, ça bouffe la moitié de l’écran) ils vendent des répliques des chaussures et de la robe assez fidèle. mais ça va partir à toute allure!

  • à vrai dire, je suis en train de vendre tous mes coffrets de sex and the city parce que, justement, je n’en peux plus. Et les épisodes que j’ai préféré, ça a toujours été ceux où ils étaient toutes les quatre célibataires.
    Et simplement, vous pensez que des amies comme ça, ça se trouve ? faut pas rêver….C’est ce qui m’a toujours posé problème.

  • et dernière chose, le film est une comédie romantique ? eh bien, je vais remettre mon dvd de “love actually” car la série n’est justement pas une comédie romantique. Donc, si c’est encore passé à l’eau de rose, comme “le diable s’habille en prada”, c’est pas la peine.

  • Je l’ai vu, j’ai pleuré à la fin quand … oups. Mais c’est un vrai bonheur. Et moi, pour ma robe de mariée, je veux aussi celle de Vivienne Westwood. C’es possible en taille 52?

  • en fait, j’ai adoré. Vraiment. Et je vais m’acheter le dvd. Parce que tant pis pour le réalisme, les fringues de luxe, l’eau de rose. J’ai adoré. Et j’assume.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>