Humeurs

Les histoires d’amitié finissent mal…en général.

Faire le point sur ses amies s’impose dans certains cas et notamment lors des coups durs. Personnellement c’est au moment de donner une marraine à mon fils que j’ai fait un bilan amical et vite… voire très vite… J’ai remercié le ciel de ne pas avoir des jumeaux, car ça n’était pas parti pour se bousculer aux portillons. Force est de constater que les amies sont un peu comme des amants de passage, représentatives d’une tranche de vie mais ne passant pas forcément le cap des 7 ans.

  • Les histoires d’amitié finissent mal…en général.La copine d’enfance.

Vous avez embrassé une carrière cinématographique, publicitaire, vous venez de gagner la Star’ac, bref vous êtes devenue « bling bling ». Pour réussir vous êtes « montée », comme aime à le dire votre grande tante, à la capitale.

Malheureusement dans votre ascension vous avez laissé votre sœur de sang – à la vie à la mort – sur le bas côté.

Oubliés :
Les premières bouffées de gitanes
Le premier Malibu
Le premier mec partagé…

Votre copine d’avant, pourtant plus brillante que vous à l’école est employée de bureau dans une mairie et a déjà deux enfants alors même que vous en êtes encore à chercher l’homme de votre quart de vie. Vous savez qu’elle demande de vos nouvelles souvent, elle sait que bien entendu vous venez en week-end dans la région.

Rongée par la culpabilité vous finissez par l’appeler un jour, comme ça. Vous vous asseyez ensemble pour discuter et vous commencez par vous rendre compte que vous ne connaissez même pas le prénom de ses enfants. Puis elle vous renvoie votre pseudo réussite à la figure comme cause de vos échecs sentimentaux et que, comme elle le souligne, les années passent… et que vous n’avez toujours ni mec, ni garnements à lui présenter. Vous vous jurez alors de ne jamais plus la rappeler et vous oubliez aussitôt cet épisode en appelant votre dernier « girl crush ».

  • Les histoires d’amitié finissent mal…en général.Le girl crush*

Si il y a bien un point commun entre toutes vos ex-amies c’est qu’elles sont plutôt très mais vraiment très jolies. C’est une manie chez vous, dès le CP vous avez eu des « girl crush » sans même savoir que cela existait. Vous flashez sur une fille et vous mettez tout en oeuvre pour qu’elle devienne votre amie.

Votre manie d’attirer les amies virevoltantes et inconséquentes se précise d’années en années. Généralement rencontrée dans une soirée qui swingue, cette future meilleure copine a la particularité d’avoir une cour de soupirants à ses pieds. Elle est une muse du Paris des jeunes écrivains, critiques d’art, collectionneurs et autres futurs grands reporters. Car en plus d’être très jolie elle est donc souvent très mais très intelligente. Se mirer dans les yeux d’une jolie amie ou converser avec une fille brillante donne l’illusion d’être revêtu d’un peu de ses qualités et par là même a un effet valorisant pour l’égo.

L’ennui avec cette espèce c’est que non seulement vous êtes dehors toutes les nuits, mais qu’en plus vous êtes rarement la seule à lui trouver beaucoup de qualités. Très vite vous n’êtes plus deux à vous regarder en pouffant dans le blanc des yeux , une vingtaine d’admiratrices vous a en effet rejoint pour profiter des mots d’esprit de la belle.

  • Les histoires d’amitié finissent mal…en général.La copine de galère

Il arrive parfois que le célibat se prolonge, qu’on perde son travail ou qu’on ait des soucis d’argent (voire soyons fous… Les trois en même temps). De verres de Chardonnay en paquets de Marlboro envolés en fumée, c’est dingue alors ce qu’on peut faire comme plans sur la comète : Mais oui Edmond reviendra / mais non vous n’avez pas grossi / mais non vous n’êtes pas devenue une alcoolique mondaine, vous vous faîtes du bien et vous vivez, merde alors !

L’inconvénient avec cette copine qui connaît par cœur vos problèmes d’insomnie, vos nausées récurrentes et qui échange avec vous moult recettes de cocktails homéopathiques avant bientôt le passage au Tranxène, c’est que le jour où ça va mieux, vous avez comme envie de la fuir en courant.

Maintenant que vous vous êtes refait une virginité et que vous êtes maquée avec deux enfants, vous n’avez guère envie qu’on vienne évoquer à votre fiancé bien comme il faut le souvenir honteux des soirées où, trop imbibée, vous avez terminé pieds nus pour ne pas vous ramasser sur le trottoir.

  • Les histoires d’amitié finissent mal…en général.La tragédienne

Un jour vous recevez un mail de rupture chez vous avec pour objet : Je ne veux plus être ton amie . Ça pourrait être drôle si vous n’aviez pas un peu plus de trois fois 12 ans… et oui, déjà.

On vous reproche en vrac 10 ans de fausse complicité et de jugements intempestifs. C’est vrai qu’en y réfléchissant bien, avec votre façon d’avoir l’air de donner des leçons, il y a sans doute quelquefois où vous auriez pu vous abstenir. Notamment lorsque devant l’étalage de ses choix de vie, vous passiez votre temps à la contredire en lui conseillant plutôt une thérapie. Quelle manie aussi avait cette éternelle indécise de vous demander votre avis ?

Par retour de mail vous prenez bonne note de ce largage en bonne et due forme avec à peu près autant d’émotion que quand Charles a rompu par courrier et en rimes, alors que vous convoliez déjà avec son meilleur ami.

Heureusement, se comptant sur les doigts de la main, il y a celles qui restent.

Celles qui :
- connaissent vos travers mais ne cessent de clamer à qui veut l’entendre que vous êtes une personne formidable
- vous regardent essayer une robe et vous disent tout simplement « Ça te va bien »
- et qui aiment déjà l’homme que vous avez choisi avant de le connaître.

Et enfin Celle qui vous a dit il y a un peu plus de 15 ans « je serai la marraine de ton enfant » et pour laquelle cela vous apparaît comme une évidence.

*Girl crush : coup de foudre platonique pour une fille.

13 Responses to “Les histoires d’amitié finissent mal…en général.”

  • Euh… on a les mêmes amies ou quoi?

  • j’ai adore ta définition des vraies amies : “celles qui connaissent vos travers mais qui ne cessent de clamer à qui veut l’entendre que vous êtes une personne formidable”…c’est exactement ça.
    moi je peux compter mes véritables amies sur les doigts d’une main mais elles ont beau connaître le moindre de mes défauts, en dehors de notre cercle, elles font comme si je n’avais que des qualités…et je fais de même pour elles! en plus je sais que je peux compter sur elles, quoi qu’il m’arrive…il y a d’ailleurs eu des moments dans ma vie où si elles n’avaient pas été là pour me ramasser à la petite cuillère, je ne sais pas ce que je serais devenue…
    mes amies sont extrêmement importantes pour moi, elles arrivent en deuxième après ma famille…et bien après mes mecs!

  • Alors je me sens bien dans la tragedienne moi. Parce que j’ai fait ça. Mais j’ai mes raisons, parce que lorqu’on est toujours là pour une amie, on attend un minimum en échange. Par exemple quand on perd sa grand mère, et que la copine en question se contente d’envoye 8 jours plus tard un sms de merde, ne téléphone pas, ne cherche même pas à prendre de nos nouvelle. Bah ça fait peut être gamin mais oui la copine on n’a plus envie de la voire!

  • Pour moi, les copine, ça n’a jamais été l’éclate… aujourd’hui, j’en ai une de précieuse et les autres, ces “amies” je ne les appelle pas pour mes pbl…. juste pour faire la fête, prendre un verre, aller au resto et décompresser, changer d’air !!!!

    c’est bien aussi ! ??

    En faite, je me suis toujours mieux entendu avec ces messieurs….
    dois-je consulter docteur ??

  • “Celles qui :
    - vous regardent essayer une robe et vous disent tout simplement « Ça te va bien »” , une amie c’est aussi celle qui te le dit quand cette robe te va vraiment mal et qui t’empêches de te ridiculiser en la portant. Et en plus elle le dit gentiment, du genre “ce n’est pas trop ton style” :)

  • Les amies, je dis bien amies sont très importantes pour moi. Je les compte sur les doigts de la main, alors que les copines, ça par contre je n’ai pas assez d’orteils. Je suis d’accord avec toi sur ta définition de la véritable amie, et je rajouterais que c’est avant tout une personne qui est là quand TOUT va mal et sur qui tu peux te reposer. Une 2e maman mais en mieux ^^

  • en beaucoup mieux même…surtout quand on ne s’entend avec sa mère et qu’on ne peut pas compter sur elle pour vous soutenir quand ça ne va pas…

  • même quand on s’entend bien avec sa mère, je ne vois pas comment on peut-être amie avec elle. Ma belle-mère agit comme ça avec sa fille, comme si elles étaient deux amies, et j’avoue que ça me gêne toujours un peu, je trouve ça limite malsain…

  • Avatar of
    La Chieuse

    J’ai bien aimé votre article Mamzelle anne humbert çà fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule a avoir eu et encore à avoir actuellement des categorie d’amie les gens s’etonne quand je leurs dis que j’ai une amie pour la bringue une autre pour les sorties conventionnelle et une autre pour me remonter le moral par contre pas toute en même temps. elle ne se conaissent même pas j’en ai même une pour mes plans drague c’est des amies avant tout même si elles ont chacune leurs “fonctions”

    mais moi mon soucis avec mes amie c’est qu’elles on environs entre 40 et 60 ans et voui impossible d’avoir des copine de mon âge ou de 30 ans je ne comprend pas pourquoi…?

  • @ Krib : Je suis assez d’accord avec le fait que les mères-amies m’horripilent. j’aurais vraiment l’impression d’une trop grande intrusion dans ma vie privée.
    @La chieuse : Merci.
    @ Toutes : Mince mes amies n’ont rien d’exceptionnel, vous avez les mêmes ;-)

  • Moi, j’ai pas d’amies au moins ça évite les ennuis. Nan, je suis pas asociale, non …

  • @brit brit: t’es pas toute seule, je n’ai pas de meilleure amie, juste des amies avec qui je suis plus ou moins proche selon les moments et ça me convient bien…j’ai déjà une relation fusionnelle compliquée à gérer avec l’homme alors si en plus j’en ai une autre…au secours!!!

  • C’est exactement la définition que je cherchais. Ton article tombe comme l’évidence même pour moi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>