event_revolte

La névrose d’en haut

Ma révolte à moi, elle est née du fait de voir les riches tenter sans vergogne de prendre aux pauvres pour gagner plus. Voir par exemple Carrefour qui paie 950 euros ses caissières à temps plein, qui leur refuse une augmentation d’un demi euro après 16 jours de grève et qui dégage cette année des bénéfices sans précédent. Y’a pas comme un truc qui cloche ?!

Sur ce, un peu de poésie patronale, ça vous tente ? Youpi !

  • “La liberté de penser s’arrête là où commence le code du travail” c’est beau, c’est du Parisot. Ou comment culpabiliser les salariés qui ont acquis leurs droits au prix d’âpres luttes en les faisant passer pour responsables de tous les maux de l’économie française.

  • Elles sont belles, elles sont lourdes, mes “charges sociales”. Une exquise expression façonnée par le patronat pour désigner les cotisations (terme juridique exact). Marteler qu’il faut alléger les “charges” sociales, c’est suggérer qu’il faudrait alléger notre salaire indirect, les cotisations santé et retraite qui nous reviennent. Précisons que les patrons de grandes entreprises qui claironnent misère sur leurs “charges” se font un salaire net annuel de 176 900 euros en moyenne (chiffres insee ici).

  • “La vie, la santé, l’amour sont précaires, pourquoi le travail échapperait-il à cette loi ?” ou l’apologie de la barbarie. Laurence Parisot, 276è fortune de France, balaie d’un revers de manche les progrès de l’humanité depuis le néolithique et invite ceux qui ont pour unique capital leur force de travail à recommencer à en baver dans tous les domaines. Pendant ce temps, en France, les bénéfices et marges des grandes entreprises – pourtant accablées par les charges, le smic et les incitations à embaucher en cdi (horreur !) – sont en constante augmentation. Un miracle, sans doute.

    A ce stade-là, ce n’est plus de l’esprit d’entreprise, c’est une irresponsabilité citoyenne paroxystique, une inclination perverse pour l’usure des travailleurs à leur tâche assortie d’une boulimie pécuniaire aggravée. Je crois intimement que ces gens d’en haut sont de grands malades.

7 Responses to “La névrose d’en haut”

  • cette phrase de parisot m’a donné envie de tirer à vue. Je pense qu’on a oublié quelques tête en 1789…

  • Avatar of
    La Chieuse

    14 juillet 1789 prise de la bastille bordel c’est le jour ou je suis née mais t’a raison ils on loupé des têtes d’un coté c’est pour çà qu’ aujourd’hui on à affelou et optique 2000…maintenant qu’on voit net on coupe net dans le net dans le vif du sujet du moins

    mais dans tout les cas nous aurons toujours tors quoi qu’il arrive et qu’importe le temps que l’on passera à faire grêve regarde les enfants de don quichotte aprés leurs manif ils continue de dormir dehors çà ne changera jamais

  • Je sais lachieuse, je sais…mais je vois que je ne suis pas la seule à être pessimiste !!!
    les révolutions changent les choses mais il faut ensuite s’installer dans la durée pour que ça marche..quand je pense à la triste situation de l’Afrique du Sud, je pleurerais.;;Mais il ne faut pas renoncer à défendre nos droits car c’est exactement ce que cherchent parisot et ses amis. Nous engluer tellement dans le désespoir que nous ne pourrons plus nous en sortir et nous n’oserons même plus nous révolter !

  • Avatar of
    La Chieuse

    non mais je suis d’accord pour faire valoir nos droits pas de soucis je suis la premiere avec le pavé dans la main droite et le joint dans la gauche mais je trouve qu’a force de faire des grêves à tout vas on finni par décrédibiliser les grêves on finni par ne plus savoir qui fait grêves pourquoi je pense que le droit de grêves et un droit trop important pour s’en servir à tout vas et le soucis c’est que justement certain syndicats en on tellement abusés qu’aujourd’hui les employés qu’ils repressentent ne sont plus credible ou du moins perdent en crédibilités….arf

  • il y a malheureusement beaucoup de vrai dans ton commentaire et je l’ai souvent entendu même de la part de gauchistes purs et durs.

  • Avatar of
    La Chieuse

    ha non moi suis athée

  • ha ben moi suis d’accord avec Serena…faisons à nouveau prendre le frais à cette bonne vieille guillotine! quand on aura coupé deux ou trois têtes, vous verrez que ceux qui restent feront moins les malins et se foutront peut-être moins de notre gueule !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>