My Space

Je suis en couple, et je l’éprouve

Le titre de cet article me pousserait presque à casser du sucre sur le dos des hommes et plus particulièrement sur celui de mon copain…Cela alimenterait une fois de plus la polémique tant de fois traitée : « les hommes viennent de Mars et les femmes de Venus » ou quelque chose du genre …Mais non !

Depuis peu, mon homme et moi formons ce que l’on peut appeler un couple, cette entité formée de deux intégrités qu’il est si dur de gérer. Cette entrée dans le monde du pas de deux vous ouvre à beaucoup de nouvelles activités : dimanche entier à deux au fond du lit, courses communes, matchs de foot obligatoires, disputes à cause de la console de jeux et je vous passe tous les autres classiques. Ca c’était les choses pour lesquelles j’étais prévenue par contre il y en a une à laquelle je ne m’attendais pas : les sorties avec d’autres couples. La rencontre avec d’autres « entités », s’avère une activité très instructive. Au fil des soirées et des weekends je me rends compte qu’il existe des « types » de couples.

Quelques descriptions :

Le couple parfait :

Lui : trop beau, boulot de rêve, Elle : trop belle, boulot de rêve. Ils sont ensemble depuis longtemps, viennent d’acheter une magnifique maison, vont mettre le bébé en route, semblent toujours aussi amoureux…Pourtant, ils ne se la pètent pas, ils sont adorables, se plaignent un peu devant nous pour faire style, ne nous donnent aucun conseil condescendant  sur la vie de couple. Bien sûr, ce genre de  couple m’énerve!

Le couple « soupe de langue »

Lui : très tactile, Elle : en perpétuel manque d’affection…ils étaient fait l’un pour l’autre ! C’est ce même couple qui à 17 ans allait au cinéma juste « pour se rouler des pelles ». Au resto, entre amis,en plein milieu d’un débat politique, en visite, dans la voiture, en plein jeu de société…badaboum, ils ont le « patin » compulsif! Et vous vous restez planté là, attendez la fin de la soupe de langue et reprenez votre phrase comme si de rien était. J’avoue que cela me met mal à l’aise…Bien sûr, ce genre de couple m’énerve.

Le couple  « Fight Club »

Lui : énervé par elle, Elle : énervée par lui. Le premier round à l’apéro, le coup final au dessert  et vous dans le rôle de l’arbitre.  En réalité, au début leur petite dispute ne vous dérange pas plus que ça…bien au contraire, vous aimez ça, ça vous rend plus fort et dites à votre chéri lors d’un moment en aparté « Chéri, regarde comme nous on ne se dispute pas pour ce genre de broutille…on vaut mieux que ça ! »…mais arrive le petit détonateur, la mini bombe lancée par Elle et dont le désamorçage ne tient qu’à vous, soit la phrase : « Et toi, ça ne t’énerve pas qu’il reste devant la console pendant que tu es en train de faire à manger ? »…gros blanc…Chéri me lance un regard noir que je traduirais par « Fais gaffe à ce que tu vas dire… », Elle, me regarde avec des yeux brillants criant « HELP ! ». Alors c’est dans cette position inconfortable « le cul entre deux chaises » que je me lance dans un discours diplomatique, qui finalement ne sera qu’une tentative veine de noyer le poisson. Ce qui me vaudra une dispute de retour à la maison et une accusation de haute trahison féminine par ma copine. Bien sûr, ce genre de couple m’énerve !

 

Je suis sûre qu’il existe beaucoup d’autres types de couples, je dirais même qu’il doit y en avoir une infinité…A mon avis, notre propre couple est un type pour chacun, nous critiquons tous la manière dont chacun le gère. En décrivant ces différents couples je n’ai pas la prétention de dire que le mien est parfait, il est simplement d’un autre type c’est-à-dire celui que j’espère.

Je suis en couple, et je l’éprouve

22 Responses to “Je suis en couple, et je l’éprouve”

  • Il y a aussi le couple “Je t’aime, moi non plus” (merki papou et mamou^^) : on se détruit, ou on s’ignore…

  • Ah, ah, nous on est “fight club”. Maintenant que nos amis ont compris, ils tentent de désamorcer à chaque fois, mais c’est peine perdue, ça fait des années qu’on fonctionne comme ça !

  • le couple “déséquilibré” aussi: où l’un a tout l’ascendant psychologique sur l’autre et l’autre fait ce qu’il lui dit (très répandu chez les grands-parents à l’époque où Monsieur commandait)

  • Je ne suis pas d’accord (qui est-ce que ça étonne encore ?), DeeCurl, je crois que les femmes de cette génération pouvait tenir leur ménage et leur famille avec une certaine poigne, tout en subtilité. J’ai des exemples de femmes autour de moi qui l’ont très bien fait.

  • Je pense qu’à l’époque de nos grands parents la femme n’avait pas le choix, il fallait qu’elles obéissent à une certaine norme de la société! Aujourd’hui je vois des filles de mon âge adopter le même comportement. Je ne vais pas les plaindre. Aujourd’hui elles ont le choix et le plus souvent elles sont heureuses comme ça.

  • moi à chaque fois que je suis en couple “c’est fight club” , en tout cas très bon article nelsy

  • le pb des couples “fight club” c’est que dejà ça met les gens mal à l’aise , ils ne savent pas quoi faire et en plus on fini par se déballer des détails scabreux de la vie à deux en public . moi sous le coups de l’énervement je peux dire des choses très méchantes sur mon homme quand j’en ai un

  • @xena, merci pour le compliment!
    Si tu sais que tu es fight club alors pourquoi ne pas essayer de changer?

  • ba si on me cherche on me trouve quoi, va dire ça à mon mec

  • J’étais comme toi…A faire la fille forte, de caractère qui n’a besoin de personne et surtout pas d’un homme pour être heureuse, puis crois moi après tu te prends une grosse baffe et réalise que finalement tu es encore moins forte que les autres.
    Mais quand même j’ai adoré ce moment où je croyais tout controler, profites en!! La vie te rattrape après!

  • c’est marrant en 2 post tu devines ma personnalité , tu va bien vite en besogne

  • Pas en 2 postes puisque j’ai déjà lu plusieurs de tes coms sur d’autres articles. Ne te braque pas, je ne te donne pas de leçon. Il n’y avait aucune tentative de psychanalyse de bas étage dans mon post.Juste te faire partager mon expérience

  • à mais je ne me braque pas , tu sais moi le “virtuel” c’est pas ça qui va foutre en l’air et qui va m’empêcher de dormir ma journée , en tout cas merci du conseil (et c’est pas ironique si tu veux faire partager ton expérience je suis prenante mais les psychiatres à 2 balles sur ce forum , je m’assoids dessus pour ne ppas dire autre chose)

  • je ne te vise pas puisque c’est la première fois que je “parle” avec toi

  • heu erreur dans un de mes post “c’est pas ça qui va foutre en l’air ma journée et qui va m’empêcher de dormir”

  • Le plus énervant c’est quand même le couple fight club. J’ai une amie qui est comme ça avec son mec, et franchement, tout les deux, ils me fatiguent…Qu’ils s’engueulent en privé, ok, mais qu’ils embêtent tout le monde avec leur disputes sans importance, là je suis pas d’accord

  • de toutes façons les disputes ss objet c’est pénible, non?

  • oui, en effet. D’ailleurs, je ne comprend pas qu’on puisse se disputer comme ça pour rien..

  • parce qu’il y a des gens qui cherchent à combler le vide de leur existence en se créant des situations conflictuelles pour ressentir des émotions et mettre une animation dont elles manquent cruellement, tiens!

  • Que le sujet soit important ou pas, on n’a pas envie/besoin de partager cela avec eux lors d’un dîner. On est là pour passer un bon moment à priori ou je me gourre?

  • @sand : c’est vrai mais je ne suis pas public pour ce type de spectacle. S’ils ne peuvent pas se contrôler en public, je ne veux pas être otage de leurs prises de bec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>