Humeurs

Vive les ponts de mai

Avant de m’éclipser, direction la mer du Nord – seul endroit où il restait une pauvre et esseulée chambre d’hôtel – je vous souhaite de profiter de ces jours pré-estivaux. Mais comme je vous aime et que vous le valez autant qu’Andy Mc Dowel, je vous livre mes conseils beauté pour ces quelques jours – beh oui, pourquoi que j’en donnerais pas moi des conseils beauté ?

- Allongez-vous dans l’herbe – à Paris je vous rappelle que maintenant les pelouses sont autorisées et ça merci Tibéri, ben oui, je crois que c’est à lui qu’on le doit, comme quoi personne ne peut avoir un oeil de verre et une jambe de bois à la fois. La fin de cette phrase risque de n’être comprise que par deux personnes mais après tout parfois, on peut se livrer à quelques private jokes, non ?

- Enfilez-vous un bouquin, même un moyen, pour le plaisir d’avoir du mal à le refermer et pour cette délicieuse impatience qui vous étreint au moment de le rouvrir. Si vous n’avez pas d’idée, je vous conseille un classique du genre, un que si vous ne l’avez pas encore lu vous avez de la chance: Les divins secrets des petites yayas. Sinon je viens de finir la saga de Katerine Pancol, les crocodiles et les tortues. C’est à mon sens mal écrit et sans aucune valeur littéraire mais ça me fait mal aux fesses de le reconnaître, je les ai avalés tout cru. En même temps je te rappelle que je regarde les feux de l’amour assez régulièrement.

- Etirez-vous comme un chat dès que vous le pouvez, si possible dans des draps propres que vous aurez préalablement vaporisés d’une huile essentielle si possible ultra rare et disponible uniquement dans une petite ferme bio du Lubéron, voire de l’Arkansas.

- Buvez des litres d’eau citronnée, certes ça ne sert à rien mais vous pourrez crier à la cantonnade que vous êtes en pleine détox et ça franchement ça, ça impressionne.

- Concoctez-vous de délicieuses brochettes de melon/pastèque/patta-negra et prétendez très vite que vous êtes totalement rassasiée. Une femme qui n’a plus faim après deux trois morceaux de melon semble toute de suite plus mince.

- Tachez de caser vos enfants chez des imprudents qui, un jour, ont lancé incidemment, les malheureux, qu’ils seraient ravis de vous les prendre un week-end (si ces imprudents n’existent pas fourguez la marmaille à votre mère qui n’attend que ça même si elle ne le sait pas).

- Tapez-vous un bon vieux film de fille bien merdique genre 27 robes – que j’ai vu, si si, et qu’en plus j’assume – dans une salle désertée par tous ces crétins qui s’entassent sur les plages de la mer du Nord et savourez-le plaisir d’une glace pleine de fudge au chocolat, brownies ou de dulce de lece. Une femme qui mange de la glace au cinéma et qui en jouit parait tout de suite plus sensuelle.

- Faites l’amour, surtout l’après-midi, les volets tirés et la fenêtre ouverte.

- Si pour une raison indépendante de votre volonté il vous manque un ingrédient pour suivre le précédent conseil : Peignez-vos ongles, de n’importe quelle couleur pourvu que ça pète, mettez des talons, enfilez un string, chaussez vos plus belles sunshines et baladez-vous dans les rues ensoleillées en vous répétant à l’envie que vous êtes une sacrée bombe. Si en plus c’est Tom Jones qui vous le susurre dans votre oreillette, c’est encore mieux.

Bon week-end…

Photo : © Elixie

Tags : , ,

6 Responses to “Vive les ponts de mai”

  • J’ai lu le livre moyen (Le dernier Gavalda) + vu le film merdique (27 robes) + mangé light (et ai vite été rassasiée) + me suis étirée 1000 fois (sans jamais vraiment me réveiller) et suis en attente de la confirmation de mon amoureux me permettant du même coup de valider l’ ” amour dérrières les volets ” et ” les siestes sur l’herbe “…

    Ouhouhou, je suis sur la bonne voie ^^

  • j’adore Les divins secrets…et suis d’accord avec toi : Pancol écrit mal, enfin moi j’aime pas.
    le coup de l’eau citronnée, tu l’as piqué à Kate Moss?
    et pour le film, c’est fait : Iron Man…perso, ça m’a rappelé Goldorak et aussi que j’étais vieille. y suis allée avec mon frère de 16 ans à qui la référence a complètement échappé (et qui a adoré le film, en plus) : “Goldo qui? “. Sale petit rat, la prochaine fois, il y va tout seul au ciné.

  • perso c’est plutôt rosé en terrasse que de l’eau(beurk…vade retro aqua…),le petit c’est fait il est casé,mes orteils sont fushia petant(enfin mes ongles hein!),je marche dans l’herbe et à l’heure où j’écris suis dehors sous parasol(blonde,j’attrape vite des coups de soleil),pieds nus,avec les oiseaux qui chantent(merci l’ordinateur portable et la wifi….)

  • bin moi je suis au boulot, toute seule, et j’appelle des fournisseurs en vacances qui s’apprêtent sans doute à commenter ton article. vous me déprimez toutes tellement je vous jalouse. Tiens ça me donne envie de me suicider du short …

  • bon ben si ça te peux te consoler,maintenant je suis de corvée tonte de pelouse,ben oui avoir un grand jardin,pour marcher dedans pieds nus,c’est bien,mais il faut éviter que cà ne monte trop haut,ça le fait tout de suite moins quand tu dois enjamber les herbes telle une aventuriére de seconde zone…

  • la première chose à faire, c’est de caser les mômes, soyons d’accord.
    Sinon, toutes les autres choses délicieuses que tu suggères ne seront pas vraiment réalisables.
    Donc, bon, je me contente de boire de l’eau citronnée, et j’ai enlevé ma culotte…

    OK, OK, je reconnais que ça marche un peu malgré tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>