My Space

Very ELLE, very bof…

Alors voilà, malgré la journée “Green my life” Ladies Room et la promesse faite à moi-même d’être chaque jour un peu moins consumériste, j’ai craqué et acheté il y a quelques jours le premier Hors-Série (tant attendu?) du magazine ELLE, Very ELLE donc…

Very ELLE, very bof…4,90€, jolie couverture glacée avec titres accrocheurs (“Britney Spears sauvée par la littérature” ou “Amber Valetta avant l’amour”, ça c’est de la formule!!), en feuilletant (discrètement et hâtivement parce que mon marchand de journaux aime pas trop mes manières de lire avant d’acheter) photos artistiques et quelques textes au milieu… Allez hop emballé c’est pesé, presque 5€ dans une vie où la fin est proche (rapport à l’état de la planète, tout ça tout ça…) qu’est-ce que c’est?Bon ok à part que vu l’épaisseur de l’agréable objet et la qualité du papier non recyclé, ça a dû au moins tuer plusieurs arbres mais arf on est une fille ou on l’est pas…VERY ELLE c’est moi, je suis très VERY dans mon genre!

Bref, posé sur ma table basse depuis plusieurs jours sans avoir été ouvert (pour cause de vie sociale intense, ben oui je suis pas juste une geek ou une “very elle” dans la vie!), je m’y plonge dimanche soir avec un peu plus de précisions…Verdict : vite avalé vite digéré…sauf les 4,90 € quand même, sans vouloir faire ma besogneuse!!

Première impression, et même si ça n’est pas un scoop dans un magazine féminin, ça foisonne de publicités… Je n’ai pas compté (peut-être un jour de vie sociale moins active?) mais à vue de nez plus de pubs que de pages avec de vrais articles a priori, sans compter non plus les pages “mode” où sont bien sûr citées les marques des vêtements portés par les modèles…Bien sûr vu le public visé (je ne pense pas en faire partie en vérité), ce sont des pubs pour produits de luxe, encore plus que d’autres magazines, mais dans tout ça rien ne m’a choqué : la presse va mal, il faut bien des financements et puis rien de plus dramatique que dans une “ELLE spécial Mode”…

Autre aspect : ça fait beaucoup penser au magazine “Vogue” (que j’ “emprunte” parfois dans la salle d’attente de mon dentiste, ça va je suis quand même pas consumériste à ce point-là!) et il y a vraiment très peu d’articles écrits et les photos s’avèrent un peu ennuyeuses…Kate Barry a photographié sa petite soeur Charlotte (Gainsbourg donc) mais le résultat est (à mon avis) sans éclat ni émotion, les photos des filles des Rolling Stones sont sans intérêt particulier et même Martin Parr, le photographe anglais iconoclaste est un peu décevant…

En revanche les articles écrits sont parfois de petits bijoux! Eric Reinhardt, l’écrivain, écrit des petites chroniques très courtes mais efficaces sur ce que lui évoque les souliers à talon haut, une interview de Youcef Nabi, directeur international de L’Oréal Paris et personnage ambigu, fait découvrir une personnalité surpenante… mais surtout, Nicolas Rey, auteur “à la mode” et un peu particulier, a rédigé un hommage unique à Britney Spears, l’un des meilleurs articles que j’ai lu depuis longtemps et qui n’en est d’ailleurs pas vraiment un dans la forme…On n’apprend rien sur Britney puisqu’on sait déjà tout par une presse plus trash, on est juste face à nos travers…Ai-je été touché juste parce que le personnage de Brit me fascine depuis longtemps, ça je ne sais pas…

Very ELLE existe aussi gratuitement en version internet, avec vidéos et possibilité de feuilleter les pages comme en vrai…C’est plus écologique et économique certes, mais tout ne figure pas sur cette version (sauf les pubs!!)…Malgré tout, si ça peut vous faire économiser 4,90€ en cette période de faible pouvoir d’achat, ci-dessous le lien…

http://veryelle.elle.fr/?gclid=CNjS8eiWgZMCFSMNZwodeGZzPg

Bonne lecture!

3 Responses to “Very ELLE, very bof…”

  • Ah, la pub et les magasines féminins… A l’époque où je dépensais encore mon argent pour ces magasines (maintenant, je les lischez le médecin: même si ils sont vieux, les régimes restent les mêmes!), je m’étais amusée à arracher les pages de pub… enfin juste celles qui avaient de la pub recto-verso: moralité, je m’étais retrouvée avec un demi magasine…

  • moi aussi j’en lis pas mal chez le médecin et même je les “emprunte” quand y’a pas assez d’attente ;)

  • Autant acheter un magazine comme Cosmo : y’a autant de pub, mais il ne coûte que 2 euros ^^

Répondre à Krib Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>