event_greenmylife

Y’a du soleil et des nano! Dar la di dadada…?

Eh oui les filles, après ce week end ensoleillé nous voilà déjà impatientes, en train d’échanger les gardes robes d’hiver et d’été, de reconsidérer quelques poils malmenés sous les jeans slim et imaginer déjà un petit régime afin d’être encore plus belle à craquer cet été… été que nous espérons chaud et ensoleillé (on nous parle assez de réchauffement climatique, nan mais!) et pour lequel nous serons armées de crèmes solaires pour ne pas griller et risquer d’abîmer notre belle peau tout en cherchant à avoir un joli teint hâlé…

Mais voilà, alors que vous pensez sans doute, pendant les vacances à venir, être quitte avec les écolos qui vous ont bassiné avec leur Grenelle, entre une Nathalie malmenée et un Borloo avec lequel ce n’est pas forcément le pied, voilà une nouvelle qui ne va peut être pas vous brancher mais que je ne peux m’empêcher de vous relayer… Les nano dans la cosméto peuvent avoir votre peau!

 

Image Photo Libre

 

Mais de quoi parle-t-elle celle là…?

Les nano? Ben oui, je vous parle des nanotechnologies, ces techniques de modification de la matière au niveau des atomes et des molécules dont les applications concernent tous les domaines industriels et technologiques, et touchent aussi bien la matière inerte que la matière vivante.

Pour faire simple, comprenez que la taille nano est 10000 fois plus petite que le diamètre d’un cheveux. En 2006, un rapport des Amis de la Terre expliquait que les matériaux nanotechnologiques étaient déjà très largement utilisés dans plus de 116 crèmes solaires, produits cosmétiques et de soins corporels alors qu’ils n’avaient été soumis à aucune étude de risque indépendante et ne répondaient alors à aucune réglementation.

En réalité, l’industrie des produits cosmétiques et de soins corporels est le secteur dans lequel les nanotechnologies ont fait l’entrée la plus importante: “l’utilisation de certains shampooings, d’après-shampooings ou de dentifrices pose un risque évident d’exposition à des nanomatériaux non testés car ces articles sont utilisés quotidiennement et sont utilisés directement sur la peau. Ils peuvent être inhalés et sont souvent ingérés. De par leur taille, les nanoparticules sont plus aptes à être absorbées par le corps humains que des particules plus grandes et elles ont la propriété de traverser les membranes biologiques et de pénétrer dans les cellules, les tissus et les organes, ce que des particules plus importantes ne peuvent faire”, explique-t-on dans le rapport.

 

 

Ok sympa, bonjour le moral avec elle….

Je sais, ce genre d’article peut laisser croire que l’on est par trop alarmiste et que l’on s’oppose à toute forme d’innovation technologique. Mais il n’est est rien. L’idée est surtout de remettre certaines choses à leur place:-)

Les nanotechnologies représentent une innovation sans pareil qui permettra assurément d’améliorer les conditions de production dans de nombreux secteurs… que cela concerne la poussière intelligente, les traitements contre le cancer, les puces d’ordinateur réduites à la taille d’un atome, les matériaux cent fois plus résistants que l’acier…

Le hic, c’est qu’il a été prouvé qu’exposées aux UV de la lumière solaire, “les nanoparticules d’oxyde de titanium et d’oxyde de zinc – utilisées dans un grand nombre de produits cosmétiques, de soins corporels et de crèmes solaires – sont photoactives, produisent des radicaux libres et endommagent l’ADN des cellules de la peau“…

Qui plus est, “alors que certains essayent toujours de savoir si les nanomatériaux peuvent pénétrer une peau intacte, des études montrent qu’une peu abîmée est une barrière inefficace et permet à des particules de 7 000 nm de taille d’atteindre les tissus vivants. Cela suggère que la présence d’acné, d’eczéma ou de coupures au rasage rendent probable l’assimilation par le corps de nanoparticules. De plus de nombreux produits cosmétiques ou de soins corporels contiennent des “agents de pénétration” , ce qui renforce les craintes d’une absorption probable par la peau de nanomatériaux et de leur possible entrée dans la circulation sanguine“…

 

Image Photo Libre

 

Que faire donc?

La mention de nanomatériaux sur l’étiquetage n’est pas obligatoire… il est donc difficile de dresser une liste détaillée des produits cosmétiques contenant des nanomatériaux présents sur le marché.

Cela dit, vous pouvez vous renseigner via le guide nanotech (en anglais mais contenant des références de marques commercialisées en France) pour consulter la liste des produits utilisant des nanotechnologies à l’heure d’aujourd’hui.

Alors que les nanotechnologies sont essentiellement utilisées dans les crèmes solaires… vous le savez déjà car votre maman vous l’a sûrement déjà bien répété: ne pas s’exposer au soleil reste la meilleure des solutions!

Enfin, favoriser l’usage de cosmétiques bio est aussi préférable de manière général, même si là aussi l’usage des nanotechnologies n’est pas encore très réglementé…

La réalité est qu’en la matière, les pouvoirs publics semblent reproduire la même erreur que pour les OGM en se laissant dépasser par la rapidité des innovations nanotechnologiques. Une fois encore, l’idée n’est pas de récuser le progrès, mais bien plutôt d’appliquer un principe de précaution avant d’ouvrir les vannes de la commercialisation… En terme de santé publique, on n’est en effet jamais assez prudent et il serait difficile de dire par la suite que l’on ne savait pas…!

Alors les filles, je n’aurais au final qu’un conseil: cet été on the beach, on fait les vraies filles en usant et abusant de foulards et accessoires. Les vraies nana quoi!;-)

 

++ Aller plus loin++

3 Responses to “Y’a du soleil et des nano! Dar la di dadada…?”

  • bravo les fille !! jeunes, vous êtes critiques ET constructives et cela sauvera le monde

    ben oui, on peut rêver, non?

  • oh là là là là!!! au départ tu m’as sérieusement fait flipper avec ton article! du coup je suis allée consulter le guide nanotech et ouf! pour la France, il n’y a que Dior, Chanel, Lancôme et l’Oréal qui sont mentionnés, que des marques que je n’utilise pas! moi je ne jure que par Nivea….sauvée?

  • Sorry Sorry…Mais il vaut mieux être averti!

    En fait il faut apprendre à lire les nomenclatures pour s’assurer du contenu véritable des produits.

    Pour le bio par exemple, le flou peut être entretenu… Certaines marques jouent sur le “contient des extraits naturels de” ou “extrait végétal de” alors que le bio impose des normes strictes.

    Pour les nano, la réglementation est floue et donc il n’y a pas d’obligation d’afficher si oui ou non on use de nano… Nanotech permet d’en savoir plus, mais comme ils le disent, ce n’est pas complet!

    Le mieux pour n’avoir aucun doute, c’est de demander à la marque!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>