My Space

6 mois

6 mois dans une vie. Un rien.

Cette histoire, je n’en ai jamais parlé à personne, et je garde cette blessure en moi sans m’être confiée à qui que ce soit.

Je l’ai rencontré au boulot. Sa beauté m’a frappée (il est du genre Viggo Mortensen dans “history of violence”..) Il était casé, moi aussi. Mais rapidement une attirance est survenue, et on a commencé à se voir en dehors du taf. J’ai quitté mon mec du moment car je ne pensais qu’à Lui.

Comme dit si bien Gainsbourg, “l’amour physique est sans issue“. Lui et moi, c’était physique. C’était sans issue. Dès qu’on se voyait on n’en pouvait plus de désir l’un pour l’autre. Mais il ne voulait pas quitter sa copine. Pendant six mois, pas un “je t’aime”, pas un cadeau, pas un resto, pas une ballade ensemble (on se voyait à chaque fois chez moi), mes amis et ma famille ne soupçonnaient même pas son existence, le soir il était sur répondeur (j’en ai passé des soirées à pleurer seule chez moi) on se voyait quand il pouvait. Une nuit, il a même dormi chez moi (mensonge à sa copine). Alors qu’il dormait à côté de moi, je ne pouvais même pas fermer l’oeil tellement je voulais profiter de ce moment.ça n’est arrivé qu’une fois.

Parfois on se disait qu’on arrêtait de se voir, mais c’était plus fort que nous. L’un relançait, l’autre replongeait. Il était ma drogue.

Au bout de six mois j’ai dit stop. Je n’en pouvais plus de cette vie ; comme il ne voulait pas quitter sa copine, il est parti, non sans me relancer régulièrement. Lui, il m’aurait bien eue comme “maîtresse” pendant des années. Genre on fait chacun notre vie, mais on continue à se voir. Pour moi c’était impossible. Suis pas douée en “double vie”.

J’ai ensuite rencontré mon copain actuel..

Quelques mois plus tard, Il m’annonce par mail qu’il va être papa. J’en ai pleuré. ça aurait pu être moi la mère de son fils. J’aurais tellement aimé…Je lui ai expliqué qu’un enfant n’arrangerait rien dans son couple mais il n’a pas voulu m’écouter. J’ai coupé les ponts.

Je m’imaginais sans cesse la vie qu’on aurait eue s’il avait quitté sa copine. Et ça me faisait mal.

Les six mois les plus intenses de ma vie.

Il a repris contact l’année dernière. Il est seul maintenant. Moi je suis heureuse avec mon copain.

Il est seul.

Sans copine. J’avais raison.

Oui mais mon grand, c’est trop tard maintenant. Il fallait saisir ta chance quand elle se présentait.

Une histoire ratée, un acte manqué.

Une histoire qui aurait pu être belle.

Un vide.

J’ai bloqué son nom, je l’ai rayé de mes contacts. Je ne veux plus, ne peux plus le voir. Ni le lire d’ailleurs.

Une personne rencontrée au mauvais moment dans ma vie. Ou dans la sienne.

Je les ai enfouis, lui et cette histoire, au plus profond de moi. Aujourd’hui, tout a ressurgi.

J’ai envie de pleurer. 

9 Responses to “6 mois”

  • waouh, ces six mois ont vraiment dû être dur à vivre…d’autant plus que tu es la seule à avoir fait des sacrifices, tu as quitté ton copain alors que lui est restée avec sa copine…à ce propos, tu n’as jamais été tentée de la prévenir?

    en tout cas, je d’accord avec toi : il a eu sa chance, il ne l’a pas saisie, tant pis pour lui!

  • Oui, j’avais l’adresse et tout, mais ce n’est pas dans ma nature de faire du mal..
    je ne sais pas si elle l’a su un jour..(peut-être pendant la rupture? mais ça m’étonnerait…)
    J’étais celle qu’il cachait. Il en parlait à son meilleur pote, mais c’est tout.
    enfin bref, elle a déménagé du coup.

  • Témoignage très émouvant…

    J’imagine que ça ne te consolera pas beaucoup, mais dis-toi que tu n’aurais sans doute pas été heureuse avec un mec incapable de quitter sa copine pour la fille qu’il aime!

    Tu seras peut-être mieux sans lui..

  • je suis bien d’accord avec netzah, erika, tu es mieux sans lui, s’il t’avait aimé, il l’aurait quitté comme toi tu l’as fait avec ton copain de l’époque.
    L’amour c’est un partage, pas une voie sans issue ou à sans unique.
    Tu as pris une décision à l’époque très courageuse, ne replonge pas, tu en serais malheureuse car apparement, tu n’as jamais été heureuse, ne l’oublie jamais.
    Encore bravo !

  • Merci les filles !
    Je pense que moi j’étais vraiment amoureuse, et lui…moins.
    Je n’en ai parlé à personne, car j’avais HONTE d’être avec l’homme d’une autre. Je gardais ma souffrance pour moi…par peur d’être jugée.
    Je nourrissais toujours un espoir secret qu’il quitte sa copine (vu que d’après ses dires ça ne se passait pas bien…) mais sans lui mettre la pression.
    D’ailleurs il ne m’a jamais rien promis.

    Mais je rêvais de le présenter à mes parents, mes amis…et de pleins de choses qu’on vivrait au grand jour.

    @framboise, j’étais heureuse quand il était là. Mais…sinon, non. tu as raison.

  • Ouf, ça va mieux aujourd’hui…

    C’est que je rêve régulièrement de lui. comme quoi, on a beau vouloir enterrer ça au plus profond de nous, ça ressort en rêve…

    la seule chose qu’on ne peut pas contrôler.

  • Ton texte est très touchant et il me tarde d’en lire un prochain. Les hommes sont des lâches quand il s’agit de quitter leur copine pour leur maîtresse… Tu as eu beaucoup de courage Erika et tu tomberas sur un homme bien, je crois qu’il en existe encore, bien cachés certes, mais c’est pas peine perdue ;)

  • Merci Dyns. Alors que beaucoup me jetteraient la pierre, les filles vous me rassurez…j’ai bien fait de publier cet article.
    Autant je n’osais pas me confier à mes proches, autant par l’anonymat c’est plus facile, et c’est intéressant d’avoir des avis extérieurs.

    comme je l’ai dit je souffrais seule dans mon coin quand il n’était pas là et me disais que j’avais ce que je méritais finalement. Il ne m’a jamais caché qu’il avait déjà quelqu’un…tout cela n’aurait jamais dû commencer.

    Mon dernier contact avec lui : le 3 avril, il m’a envoyée une invitation à voir « blockmessenger » (le truc pour voir qui nous a bloqué sur msn) , genre il a compris que j’avais bloqué son contact. Je n’ai pas répondu

    ça date de 5 ans et il m’a toujours relancée. c’est épuisant à force.

  • @Dyns : “Ton texte est très touchant et il me tarde d’en lire un prochain. ”
    merci ! Pour être honnête, et pour être encore plus anonyme, j’ai créé ce pseudo d’Erika.

    Tu m’as déjà lue (et mise en Une parfois) sous un autre pseudo, mais que mes amis / ma famille connaissent. Tu vois un peu la honte que j’ai pour en arriver à ce point là !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>