My Space

Didier Porte : mon coeur pleure mais ma bouche rit

Le titre reprend le vers de Boby Lapointe qui colle plutôt bien à mon aventure de lundi dernier. Sur les bancs garnis de velours rouge du café de la gare, j’assistai au spectacle de Didier Porte ( prochaine date début mai). Ô jouissive boucherie ! Un regard (enfin) critique sur le monde média-pipolitico-bling dans lequel nous sommes englués jusqu’à la tigne, haché menu sous la plume acerbe du plus talentueux des chroniqueurs de France Inter.

Didier Porte : mon coeur pleure mais ma bouche ritPour une fois, il ne s’agit pas d’un clin d’oeil mou, souvent en vogue chez les comiques, consistant à lâcher une vague formule pour signifier que la-politique-c-est-nul- et-qu-on- nous-prend- pour-des-cons- ah-heureusement- qu-il-y-a-tout-le-reste.

Je dis ça, moi…

Quand j’entends ne serait-ce qu’une phrase un peu critique sur nos gouvernants j’applaudis à mains rompues, éblouie que cela existe encore. C’est dire la profondeur du désarroi duquel me sort Didier Porte, un des rares (le seul ?) à mouiller sa chemise. Riez plutôt : pouvez-vous imaginer le sentiment de solitude du neurone qui vient de voir le jour dans le crâne de Georges W. Bush, un journaliste au Darfour peinant à placer des autochtones convenables en arrière-plan pour son reportage ou encore Brice Hortefeux porte-parole des intermittents du spectacle en 2045?

Didier Porte l’a fait. Ses textes ont quelque chose de la virtuosité acide de Desproges bien qu’il se défende d’être ce que ce dernier revendique : un artiste “dégagé”. Et pour cause(s). Avec Didier Porte, mon coeur pleure, je vois rouge et ma bouche rit. Quel pied !

6 Responses to “Didier Porte : mon coeur pleure mais ma bouche rit”

  • Avatar of C_C
    C_C

    Didier Porte est mon bonheur quotidien. Pour devenir accroc, c’est sur France Inter tous les jours à 12h06 dans “le fou du roi” et tous les jeudis vers 7h55 dans “les évadés du fou du roi” pendant le 7-10.

    Ne pouvant pas écouter la radio au boulot, je me suis abonné aux podcasts.
    (Dans le podcast du fou du roi c’est autour de 56minutes si vous voulez pas écouter le reste)(quoi? fanatique?? moi?)

  • argh, j’ai raté ça, alors que je suis un grand amateur de l’humour de Didier.. Bon, bah j’ai plus qu’a attendre le retour. J’ai hâte de voir ça.

    Sinon, je suis assez d’accord concernant Desproges, à la différence près que Desproges était nettement moins politisé que Porte. Au niveau de la raillerie et de l’humour noir, sans nul doute par contre.

    @C_C > Il y a des sites avec juste les chroniques quotidiennes, qui sont dispo sur le site officiel de Didier Porte :)

  • C’est mon idole absolue. Gloire.

  • Chouette :)
    Tout n’est pas perdu, Traulever, Didier Porte repasse au café de la gare début mai (le 12, je crois) ; il nous l’a annoncé à la fin de son spectacle. Il est vrai que cette date n’apparaît pas sur son site.
    (Euh, pardon mais je souhaiterais m’adresser à celui ou celle qui a corrigé mon article. Je ne suis pas d’accord : Boby Lapointe ne s’écrit pas Bobby ! Et puis j’aime le passé simple !)

  • J’adore, j’adhère, je valide et survalide ce Didier!

    PS : ton pseudo m’a beaucoup fait sourire :)

  • Marie Georges neumbeuwane!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>