Humeurs

Travailleurs, travailleuses, trucs et astuces

Notre gouvernement a trouvé une super solution pour éradiquer le chômage. C’est très simple. Les chômeurs de plus de 6 mois auront obligation d’accepter toute proposition située à 2 heures de transport (!).

Travailleurs, travailleuses, trucs et astucesJe suis un peu perplexe. Voilà dans quel monde nous vivons. Maintenant, c’est normal de travailler à 2 heures de chez soi.
Il faut savoir que 2 heures c’est long. Relativement. Et d’abord, 2 heures par quel moyen de transport ? en TGV ça nous fait du Paris-Rennes. Est-ce à dire que mon ANPE me proposerait un boulot à Rennes ?

J’ai réfléchi ce matin à la manière la plus pragmatique d’utiliser ces 2 heures quotidiennes autrement qu’à se morfondre, et mieux que ça, j’ai fait les exercices pratiques. D’abord, partir de chez soi pas tout à fait prêt, dans le but de peaufiner l’apprêtage dans le transport en commun. Je suis donc partie avec une seule botte et une seule chaussette. J’ai omis de signaler qu’il est important de se munir d’un petit baizenville, ou un pochon Leclerc selon les finances de chacun, afin de stocker les divers éléments au peaufinage de l’apprêtage. Certes, mes congénères furent un peu surpris de me voir débarquée semi pied nu sur le quai, d’autant plus que ce détail incongru n’était pas le seul.
C’est en attendant le train (baptisé curieusement “HIRE” par la SNCF), sur le quai donc, que j’entrepris de finir de m’habiller. Cette mesure n’est toutefois envisageable que lorsque le temps le permet, donc hors période de giboulée. Sitôt chaussée, le train arriva, nous noterons donc que cette idée était excellente : timing parfait de fin de chaussage : 1 mn 02 seconde économisées sur le temps libre. Une fois dans le train, un certain degré d’adaptabilité s’impose.

Plusieurs options s’offrent à vous, mais attention, une petite phase d’observation sera nécessaire.
Etes-vous assis ou debout ? Je vais vous donner une petite astuce pour le savoir. Si vous êtes coincé entre un monsieur qui lit le journal (par exemple un grand sportif qui lit “l’équipe”), que vous n’avez pas de place pour mettre vos pieds à cause des grands panards du mec d’en face, et que vous avez votre sac sur les genoux, c’est que vous êtes assis. Dans tous les autres cas, vous êtes debout, le nez collé au carreau par exemple.
Assis : lisez. Si vous êtes abonné, n’enlevez pas le film plastique à domicile, ce serait une perte de temps, attendez d’être assis dans le train pour le faire : 48 secondes qui ne seront pas prises sur votre temps libre. Vous pouvez tout aussi bien vous mettre du stick à lèvre (pratique possible debout également), ou ranger votre sac à main – dans ce dernier cas, vous utiliserez encore une fois votre petit baizenville ou votre pochon leclerc selon vos moyens.
Debout : c’est plus difficile, vous pouvez lire également, vous préférerez alors lire un format de poche plutôt que votre magazine ELLE. Vous pouvez également réfléchir, ça vous évitera de compter les arrêts intempestifs entre deux stations, mais évitez de penser à vos pieds, ce n’est jamais bon.
Pour combler encore quelques minutes, vous pouvez vous moucher, écouter de la musique, vous mettre les doigts dans le nez (uniquement si vous avez moins de deux ans), basculer votre corps d’un pied sur l’autre pour entretenir une circulation sanguine minimum et éviter ainsi un malaise.

Enfin, ne tenez compte à aucun moment des regards interrogateurs portés sur vous. Ces gens qui vous regardent sont jaloux car ils perdent deux heures par jour et pas vous.

Photo : ©Éole via flickr

12 Responses to “Travailleurs, travailleuses, trucs et astuces”

  • Tu as bien fait d’oublier ceux qui se coupent les ongles, je trouve ça difficilement supportable.
    J’imagine pas bosser à 2 heures de chez moi pour faire un travail que j’ai pas choisi :( Faites que mon prochain job soit le bon !

  • Quand j’habitais en lointaine banlieue, je mettais presque 2 heures pour me rendre à la fac, puis pour aller travailler…
    C’est pas génial comme concept, mais ça ne tue pas.
    Chochottes.

  • je suis la première? Tiens tiens ^^

    C’est une méthode adaptable aussi pour les étudiants, l’année dernière j’avais 1h30 de trajet de la fac jusqu’a la maison, et les possibilités d’activités sont grandes en une heure trente: réviser, écouter l’intégrale de n’importe quel artiste, dormir, se maquiller, se recoiffer, jouer au foot (vu deux fois sur ma ligne), etc etc.

  • J’adore ces astuces qui siée si bien a cette idée toujours plus conne pour réduire le chômage… Bon c’est pas pire que de retiré le statut de chômeur a un chômeur pour dire que le chômage a diminuer… Mais ça a son petit potentiel nullité.

    Moi perso je suis chômeur, je touche pas d’aloc, je travail en intérim, si je veux du boulot je me bouge. C’est mon choix de refuser les contrats que l’on me propose (faut voir certains bestiaux aussi…). Que l’on me retire de la liste feras un chômeur de moins, youpi… Mais ça ne m’empêcheras ni de travailler en intérim ni de trouver une voie professionnel qui “m’intéresse”. Faut ce donner les moyens et trimé, être aussi un peu objectif avec soit même et reconnaitre quand votre choix devient impossible.

    Enfin bon la question c’était surtout les astuces… Désolé me suis un peu égaré… Bah moi je dirais je dors deux heures de moins dans mon temps libre pour pouvoir surfer sur ladies room et lire de très bon articles (comme celui ci, et bien d’autre), et puis je dors pendant le transport :).

  • aaaaaaah ! ce genre de réforme (loi?)me donne envie de crier!!!!!!!!!

  • Bon je vais faire un peu de mauvais esprit… en fait c’est pas le travail qu’on est obligé d’accèpter, mais l’entretien d’embauche.

    Donc si on ne veut pas du travail mais qu’on doit aller à ce (foutu) entretien, rien n’empêche de le saboter allègrement !

    C’est pas une solution, mais un palliatif à défaut de…

    Donc bientôt ça va être “mille et une astuces pour foirer un entretien”…

  • OUI, ça m’inquiète beaucoup cette nouvelle mesure de Sarko and Co (ils ont décidé de supprimer le droit au chômage…) : on va inciter à la flexibilité, tu quittes ton emploi librement… sauf que quand t’arriveras pour toucher tes ASSEDIC soit on te radiera (t’as pas coché la bonne case à temps… nananère…) soit après deux propositions on te radiera aussi… (ou tout comme tu toucheras presque plus rien…). Sinon, les astuces du matin pour gagner du temps… il est 0h33, je suis toujours là à tapoter… ça c’est une super super mauvaise astuce…

  • Mais nan c’est la mienne :D.

  • je mets 1h15 pour aller de chez moi à mon école. c’est le bad. mais heureusement, il y a quelques inventions formid’ : les journaux gratuits, le format livre de poche, le baladeur mp3, les pochettes à maquillage (j’évite, mais j’aime bien regarder les femmes qui le font), et surtout… LES GENS !!
    cet article est mirifiquement vrai, cela dit.

  • 2h de trajet, ça fait 4h dans une journée, si on a une présence “heures de bureau” au boulot, ça fait très peu de temps qui reste pour, au choix, le sport, les loisirs, la famille; ça fait se lever super tôt…
    alors si ce n’est pas vraiment par choix (=seul emploi proposé, pris par défaut) c’est dur à vivre.
    il faut pas se foutre du monde non plus. c’est encore les mêmes qui vont trinquer et qu’on pousse à faire des efforts.

    sinon pour rester dans le ton de l’article, moi qui n’ai que 35 min de trajet le matin et le soir (je peste, mais finalement j’ai de la chance) je lis, je lis, je lis! des livres de poche plein…les poches de mon sac, des magazines achetés sur le quai…assise, debout, peu importe…
    un seul inconvénient: oublier de descendre quand le bouquin est trop bien. Lucia Extebarria étant ainsi responsable de plusieurs de mes retards au boulot…

  • Moi, je tenais juste à dire que 2 h c’est énorme, c’est vrai ! Mais des gens qui restent au chomâge pendant 2 ans (2000 euros net par mois) parce qu’il ne veulent pas travailler loin de chez eux, j’en connais un. C’est ça, moi qui me fait enrager, qui paie ?? Nous, ceux qui bossent et qui ne les gagent même pas ces 2000 euros par mois.

  • je précise, à toutes fins utiles, que je travaille, et que je passe 2 heures 30 par jour dans les transports, je sais donc, exactement, de quoi je parle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>