Bas Les Masques

Quelle différence ça fait ??

Bon allez, je ne vais pas vous mentir.

Ca va être encore un billet coup de gueule !!

Oui ça m’arrive de temps en temps ici et dans ma vraie vie de pousser des gueulantes, d’être dans la virulence ( ça se dit ça ?? )

*

Voyez, ça va faire un petit moment que je le constate et comme tout constat cf le Dr Love et la nourriture, je finis par en tirer des conclusions. Oui cela m’arrive. Pas des hâtives, mais tout de même.

*

Quid ??

*

Quelle différence faites-vous entre les maladies ??

*

Aha !! Drôle de question n’est ce point ??

*

Pourquoi cette question ?? C’est simple. Je remarque que nous nous prenons instinctivement d’affection, de compassion ou autre noble sentiment pour les “vrais” malades. Vous savez de ceux qui prennent des traitements, qui vont à l’hôpital de temps en temps, qui risquent de mourir, de perdre un sens ou un organe.

*

On prend des nouvelles, on les considère comme une espèce d’injustice de la vie parce qu’ils sont tellement formidables. Tellement sympas, intelligents, drôles. Ils ont tellement de recul face à leur maladie, tellement le goût de la vie. C’est tout simplement injuste ce qui leur arrive.

*

Mais les autres ??

*

Ceux qui sont autrement malades, indisposés. On en pense quoi de ceux-là.

Qui ??

Je ne parle même pas des pathologiques qui sont théoriquement traités médicalement, juste des dépressifs de ceux qui ne prennent aucun traitement médicamenteux.

Ceux là, ils n’ont rien compris à la vie. Parce que s’ils y étaient vraiment, ils prendraient des drogues pour les aider. Oui. Sauf que les effets secondaires ne sont pas neutres pour l”organismes déjà malmené !!

Ils ont TOUT POUR ETRE HEUREUX !! OUI !!

Mais ils ne le sont pas … alors … c’est forcément qu’ils ne le veulent pas, être heureux. Forcément qu’ils font tout pour tout gâcher. Politique de la terre brûlée ?? Eternellement insatisfait et autres termes peu flatteurs pour les décrire.

*

Et surtout, la différence est là. Personne ne va aller prendre de nouvelles. Pourquoi ?? Parce qu’on est incapable de les comprendre ? Parce que la dépression est contagieuse ?? Parce que cela renvoie peut-etre, j’ai bien écrit peut-etre, à certaines de nos propres angoisses à les écouter, à éponger leur détresse ??

*

La dépression est une maladie. Oui. Pas la déprime passagère. Là il y a une différence à faire. Sauf qu’on ne l’a fait pas parce que tout le monde déprime, un peu, chroniquement.

*

Je ne dis pas que je préfère la maladie à la dépression. Je dis simplement que comme “la pensée de masse” ( pour une fois je vais la suivre ), je préfèrerai avoir une bonne santé, quelle soit physique ou psychologique. Et partant de là, je ne vois pas pourquoi les comportements doivent différer d’un être malade à l’autre. Je ne vois pas pourquoi, on en laisse certains sur le bord du chemin. “Isolés”. Comptant surement sur leurs proches qui sont déjà fatigués. Alors qu’un peu d’extérieur ferait tellement de bien. Pourquoi on vient leur parler et que lorsqu’on apprend qu’ils sont dépressifs, on les quitte sans un mot ou si peu, ajoutant à leur souffrance intérieure.

*

Je ne sais pas comment conclure. Pour la première fois. J’ai pas de mot de la fin. Vous m’en trouvez une ??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>