My Space

La boutique evydemmentbio.com, votre nouvel espace de beauté bio qui vous offre un choix unique de cosmétiques bio pour toute la famille, est partenaire de l’opération lancée par la marque Océbio, fabricant de sacs respectueux de l’environnement.

 

Océbio lance un cabas à la fois écologique et tendance en faveur de l’association Rêves parrainée par Vanessa Paradis.

Pour réussir ce pari audacieux, Océbio a fait appel à deux jeunes créatrices de talent, Camille Toupet et Coralie Carbo.
« Ce qui nous a plu dans cette mission c’est bien sûr de servir la cause des enfants, mais c’est aussi d’arriver à créer, malgré un cahier des charges très précis, un sac féminin et gai, aux couleurs de l’été», nous confient-elles.

Camille et Coralie ont travaillé avec des matières 100% naturelles et recyclables.

Pour souligner l’emploi de ces matières brutes (coton naturel), elles ont joué avec le volume, mais aussi avec des détails féminins comme la couleur framboise des anses, les plis ‘religieuses’ ou encore l’ajout d’un bijou de sac en papier découpé et d’une étiquette en carton recyclé qui raconte l’histoire du sac côté pile et le rêve d’un enfant côté face, le tout écrit à l’encre écologique bien sûr !

 

 

Edité en 5 000 exemplaires, le cabas sera vendu en ligne du 10 juin au 30 septembre 2008 sur le site www.cabas100pour100.fr  au prix de 60 euros. L’intégralité des bénéfices sera reversée à l’association Rêves. Vous pouvez d’ores et déjà faire une pré-réservation en ligne ! Dépêchez vous de le réserver, il pourrait bien devenir le cabas de l’été 2008 …
 
Le 9 juin 2008, au Pré Catelan, Rêves organise un Gala de Charité autour du Carnaval de Venise, présidé par Hélène Segara. A cette occasion, les 2 créatrices réaliseront un modèle unique, customisé autour de ce thème. Il sera vendu aux enchères avec d’autres lots prestigieux sous l’égide de Maître Cornette de Saint Cyr

 

 

One Response to “”

  • Oula… On est en pleine pub… “Votre nouvel espace de beauté” ! Le prétexte paraît noble… Mais le pince-fesses au Pré Catelan et ce sac “customisé” (tellement chic de mal parler) dégagent un léger parfum de morgue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>